Les indispensables de la boutique Réunion

La boutique Réunion offre des objets qui font... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

La boutique Réunion offre des objets qui font la différence dans une cuisine.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Bérubé
La Presse

C'est une autre belle adresse gourmande de la rue Wellington, à Verdun. Pas très loin du restaurant Su ou du café Saint-Henri; presque en diagonale avec une toute nouvelle boutique de bières choisies et en face d'un resto santé. C'est donc là, au coeur de ce quartier qui se transforme tout doucement, que se trouve Réunion, une jolie boutique des plaisirs de la table qui vient de célébrer son premier anniversaire.

Catherine Rousseau avait une tout autre carrière lorsque ses amis libraires, qui emménageaient dans un vaste local de la rue Wellington, l'ont convaincue de faire le grand saut et de devenir commerçante. Comme Catherine se passionnait déjà pour la table et la cuisine, elle a réuni dans son Réunion ses coups de coeur à elle, qui deviennent rapidement les nôtres à vagabonder dans sa boutique.

Des exemples? Les magnifiques verres d'Anne Toma qui célèbrent Montréal en tout temps (pas seulement cette année!), les sirops de Monsieur Cocktail (Patrice Plante), les épices parfumées de La Pincée, les tabliers de la maison Milan, les torchons de Quelle histoire! qui parlent de notre patrimoine alimentaire, les sacs à pain du tandem Dans le sac. Ce genre d'objets qui font la différence dans la cuisine.

Catherine, qui offre un service haut de gamme à quiconque met les pieds chez Réunion, décrit sa boutique comme de «moyenne gamme».

Aux objets uniques d'artisans d'ici se greffent donc des collections comme la vaisselle adorable de Bloomingville ou des foutas faits en Tunisie qui deviennent des nappes pour la table ou le pique-nique. 

Bref, Réunion est un petit commerce de choses indispensables pour mettre de la vie dans la cuisine, mais il y a plus. Ce petit plus qui fait d'un commerce qu'on s'y attache à la première visite et qu'on sait qu'on y retournera dès qu'on aura besoin d'un petit quelque chose pour la cuisine ou d'une idée cadeau pour quelqu'un à qui on ne sait absolument pas quoi offrir. On sait que Catherine aura une idée pour nous et que ça sera assurément une bien belle idée. Et ce qui est absolument formidable avec la boutique Réunion, c'est qu'elle ne vient pas seule. Dans ce grand local de coin de rue se trouve aussi la vaste et belle Librairie de Verdun qui est, sans aucun doute, l'une des plus belles en ville. On y met facilement la main sur un beau livre dont on n'a jamais entendu parler avant. À noter : le coin jeunesse est splendide. Les livres ont toute la place, ou presque, et l'espace qu'ils cèdent appartient à de jolis jeux de qualité.

Finalement, caché au fond du local, le Café de la Troisième doit son nom à son adresse, sur la 3e Avenue, plutôt que sur la vague sur laquelle il surfe. Quoique ce tout petit café serve aussi les produits de petits torréfacteurs indépendants. Ça termine bien une petite séance de bouquinerie, ça...

_______________________________________________________________________

Boutique Réunion. 4750, rue Wellington, Verdun.

La fromagerie Copette + Cie... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La fromagerie Copette + Cie

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Wellington la gourmande

Si vous faites le détour par Verdun pour visiter la boutique Réunion, la librairie ou le Café de la Troisième, assurez-vous de mettre un peu plus d'argent dans le parcomètre à votre arrivée. Car la visite peut s'étirer. Surtout si vous ne connaissez pas ce coin de la ville qui ressemble à un village où quelques épicuriens ont décidé de s'installer.

On aime particulièrement la fromagerie Copette + Cie (4650, rue Wellington), où l'on peut tout acheter pour faire le plus merveilleux brunch qui soit: du pain, de la charcuterie et, bien évidemment, des fromages. Pour les paresseux qui préfèrent que ça soit quelqu'un d'autre qui prépare les déjeuners, Copette a aussi des gaufres liégeoises le week-end et d'autres petits bonheurs sucrés dans son comptoir.

Avant de remplir son panier chez Copette, il faut se remplir la panse chez Blackstrap BBQ (4436, rue Wellington), un authentique comptoir de barbecue américain. Style Memphis, pour être plus précis. N'y cherchez rien de réinventé, Blackstrap sert de la viande grillée et fumée dans un plat en aluminium. Dinde, côtes levées, porc effiloché, brisket (poitrine de boeuf) en sandwich ou en plat, ce qui suppose un accompagnement de verdure, de fèves, de frites ou de macaroni au fromage frit. La salade de chou et le petit pain sont compris! Petit anachronisme aux menus des barbecues classiques du sud des États-Unis, le comptoir propose de la poutine, dont une surprenante version aux «burnt ends», ces bouts de viande un peu trop cuits... Et c'est vraiment très bon!




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer