Cuisiner avec des enfants: mode d'emploi

Éviter de mettre trop de restrictions... (PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Éviter de mettre trop de restrictions

PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Confectionner des bonbons avec les enfants, voilà une activité qui peut être des plus agréables. Or, impatience et perte d'intérêt peuvent parfois assombrir un instant culinaire qui se voulait rassembleur. Quelques conseils pour maximiser les chances de réussite.

Bien planifier l'activité

«Si on commence à cuisiner des biscuits une demi-heure avant la leçon de piano, ce n'est peut-être pas une bonne idée», affirme Martin Patenaude, chef corporatif pour l'école culinaire Le choix du président. Il faut choisir un moment où toute la maisonnée est en forme. 

Éviter de mettre trop de restrictions

«Plus il y a de restrictions, plus c'est ennuyeux pour les enfants, souligne Josiane St-Laurent, propriétaire de Simplement St-Laurent, un café de Beloeil qui organise aussi des ateliers de préparation de cupcakes. Il ne faut pas avoir peur qu'ils fassent un gâchis. On sort une vieille nappe, on leur met de vieux vêtements.»

Faire la mise en place

Préparer les quantités, sortir les instruments dont on aura besoin et expliquer à l'avance les différentes étapes. Selon Martin Patenaude, voilà des éléments clés de la réussite de l'activité.

Manger en cuisinant

Goûter au sucre à glacer, lécher la douille remplie de chocolat, croquer les petits bonbons destinés à décorer des biscuits sont autant de tentations auxquelles aiment succomber les apprentis cuisiniers. Leur accorder la permission de goûter pendant qu'ils cuisinent rend l'activité encore plus intéressante pour eux, estime Mme St-Laurent.

Avoir une «création» par cuistot

«Ce qui est gagnant, c'est que chacun fasse sa recette, suggère Ann Mitchell, qui donne des ateliers culinaires au Centre du Plateau. Il faut que tout le monde puisse mettre la main à la pâte en même temps, sinon, certains petits chefs risquent de rapidement s'ennuyer. Donc, chacun sa sucette en chocolat ou son cupcake

Faire des recettes à cuisson rapide

«Avec les plus jeunes [de 3 à 5 ans], je fais très peu de cuisson et je cuisine des recettes assez rapides», explique Mme Mitchell. Les enfants peuvent ainsi rapidement se régaler du fruit de leur travail. Les pizzas, les biscuits sont habituellement des formules gagnantes. Ann Mitchell donne notamment en exemple un atelier où il suffit de couper une banane en deux, de la mettre sur un bâton pour ensuite la rouler dans le yogourt à la vanille et à la noix de coco. Dix minutes au congélateur et le tour est joué. 

Prendre une pause

Comme dans tout, si la recette demande trop de temps, les enfants perdront intérêt, rappelle la propriétaire de Simplement St-Laurent. Pourquoi ne pas profiter de la cuisson du gâteau ou de la période de refroidissement des bonbons dans le frigo pour envoyer les cuisiniers jouer dehors ou encore leur faire dessiner le genre de pâtisserie qu'ils souhaiteraient décorer.

Diminuer les attentes

Il faut éviter de se fixer des objectifs irréalisables, conseille Jonathan Garnier, de la Guilde culinaire. Une recette de muffins qui prend normalement 15 minutes à réaliser vous prendra sans doute le double, voire le triple de temps avec les tout-petits. «Prendre un moment de cuisine, tient à rappeler le chef de la Guilde, c'est aussi créer des souvenirs.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Bonbons maison: un jeu d'enfants

    Cuisine

    Bonbons maison: un jeu d'enfants

    Rapidité, facilité et simplicité. Voilà les trois ingrédients essentiels pour ceux qui souhaitent que l'atelier de bonbons qu'ils feront avec les... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer