Laurent Lemal sacré Bocuse d'or France

Le cuisinier Laurent Lemal, chef au restaurant La coopérative à Bélesta... (PHOTO TIRÉE DU SITE OFFICIEL DE L'ÉVÉNEMENT)

Agrandir

PHOTO TIRÉE DU SITE OFFICIEL DE L'ÉVÉNEMENT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Le cuisinier Laurent Lemal, chef au restaurant La coopérative à Bélesta (Pyrénées orientales) a été sacré mardi Bocuse d'or France, titre qui lui permettra d'accéder à la finale européenne du concours, ont annoncé les organisateurs.

François Moureaux, chef du restaurant Azimut à Courchevel (une étoile Michelin), s'est classé deuxième et Matthieu Otto, second à l'Auberge Saint Walfrid, le restaurant étoilé de Stéphane Schneider à Sarreguemines (Moselle), a pris la troisième place.

Huit cuisiniers, retenus parmi 50 dossiers, se sont affrontés lundi et mardi à la Mutualité à Paris pour remporter ce concours, créé en 1987 par Paul Bocuse. Quatre ont cuisiné lundi, les quatre autres mardi.

Tous devaient réaliser deux plats en cinq heures: une entrée à base de maquereau et un plat à base de pigeon, deux figures imposées par le président du concours, le chef triplement étoilé Régis Marcon.

Laurent Lemal décroche une sélection aux Bocuse d'or Europe, qui auront lieu en mai 2016 à Budapest, et pourra prétendre défendre les couleurs de la France à la grande finale mondiale, en janvier 2017 à Lyon.

Le jury était présidé par le chef Michel Roth (Bocuse d'or 1991), et composé de cinq femmes et cinq hommes, parmi lesquels Guillaume Gomez, le chef des cuisines de l'Élysée, et Stéphanie Le Quellec, chef du restaurant La Scène à l'hôtel Prince de Galles.

La France a gagné sept fois la grande finale internationale du Bocuse d'or, considérée comme la coupe du monde des cuisiniers.

La 15e édition de ce concours biennal lancé par Paul Bocuse a été remportée en janvier par le Norvégien, Orjan Johannessen, chef du restaurant familial Bekkjarvik Gjestgiveri, devant l'Américain Philip Tessier et le Suédois Tommy Myllimak.

Le palmarès de cette édition du Bocuse d'or France devait être suivie, mardi soir, d'un grand dîner au Quai d'Orsay avec 200 convives, dont 90 chefs représentant 115 étoiles Michelin, réunis autour du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer