Être père ailleurs: quintuple papa en Suisse

Guy Lapointe a cinq enfants: Louis, 15 ans,... (PHOTO FOURNIE PAR GUY LAPOINTE)

Agrandir

Guy Lapointe a cinq enfants: Louis, 15 ans, Morgane, 12 ans, Clémence, 9 ans, Audrey, 4 ans et Alyson, 2 ans. Aussi sur la photo, Alexandra, la mère des deux plus jeunes.

PHOTO FOURNIE PAR GUY LAPOINTE

Québécois d'origine, Guy Lapointe avait 16 ans quand il a suivi ses parents en Suisse. Eux sont rentrés, lui s'y est enraciné. Père de cinq enfants nés de deux unions, il vit aujourd'hui à Collombey, un village près des Alpes, où La Presse l'a joint pour parler de paternité.

Être père en Suisse et au Québec, est-ce différent?

En général, je dirais que le système social et familial suisse a 20 ans de retard sur le Québec, bien que ce gouffre se comble graduellement. Prenons le congé de paternité. À la naissance de mes trois premiers enfants (âgés de 9, 12 et 15 ans), j'ai eu droit à un seul jour de congé. Il faut que Madame expédie le bébé vite! Pour les deux dernières (âgées de 2 et 4 ans), j'ai eu trois jours de congé de paternité.

Alors que le Québec réserve cinq semaines de congé de paternité aux pères.

Ah, je ne savais pas que c'était si long! Ça prouve que c'est assez différent. En Suisse, les relations hommes-femmes restent très traditionnelles. Dans le canton du Valais, où j'habite, il y a beaucoup de familles d'origine paysanne ou viticole, où les rôles étaient relativement définis. L'homme est sur la terre, la femme s'occupe des tâches ménagères et éducatives.

Combien coûtent les garderies?

Le tarif des garderies varie selon la déclaration de revenus. Ça peut coûter au maximum 2500 francs suisses (2900 $) par mois pour s'occuper d'un seul enfant.

Que font les pères suisses avec leurs enfants?

Cueillir des champignons, c'est très à la mode. Beaucoup de Suisses ont aussi un chalet à la montagne, dans les Alpes, où ils vont skier. Les fins de semaine, il y a une migration entre les deux grandes villes que sont Lausanne et Genève, et le Valais où j'habite. Je remarque souvent, dans les voitures, des pères avec leurs enfants. C'est comme les mercredis après-midi : les écoles sont fermées en Suisse, pour couper la semaine en deux. Alors on voit souvent des pères célibataires dans les McDonald's avec leurs enfants. C'est une activité de parents séparés.

Plusieurs pères suisses se débrouillent donc pour avoir congé le mercredi après-midi, c'est accepté?

Oui, c'est assez usuel.

Les enfants ont-ils beaucoup de vacances scolaires?

Énormément. En gros, ils ont deux semaines de congé en automne pour les vendanges, deux semaines à Noël, deux semaines en février-mars pour le ski et une semaine à Pâques, sans compter presque deux mois de vacances l'été. C'est un gros casse-tête. Un peu comme si la société suisse s'attendait toujours à ce que la femme soit au foyer, pour s'occuper des enfants. Mais ce n'est plus du tout d'actualité. Maintenant, la plupart des femmes veulent ou doivent travailler. En Suisse, une simple maison coûte à peu près 1 million de francs (1,12 million de dollars).

SUISSE

Population en 2014 : 8 millions

Taux de fécondité en 2012 : 1,53 enfant par femme

Congé de paternité : variable selon les cantons, de 1 à 12 jours

Sources : Office fédéral de la statistique suisse et Confédération suisse

QUÉBEC

Population en 2014 : 8 millions

Taux de fécondité en 2012 : 1,67 enfant par femme

Congé de paternité : cinq semaines payées l'équivalent de 70 % du revenu (revenu maximal assurable de 69 000 $ par an)

Sources : Institut de la statistique du Québec et Régime québécois d'assurance parentale

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer