Le miel pour calmer la toux des tout-petits

Partager

Agence Science Presse

La toux peut être un symptôme très dérangeant lorsqu'un enfant souffre d'une infection des voies respiratoires comme un rhume. Lorsqu'elle survient la nuit, cela peut aussi nuire au sommeil de l'enfant et donc à sa capacité à récupérer. Dans le but de soulager leur tout-petit, les parents se tournent parfois vers des remèdes naturels comme le miel.

Toutefois, à ce jour, il existait peu d'études complètes sur le sujet. Des chercheurs israéliens ont donc voulu en savoir plus en évaluant l'efficacité du miel pour soulager la toux chez 300 enfants de un à cinq ans souffrant d'une infection des voies respiratoires. Les résultats de ces recherches ont été publiés dans le journal Pediatrics cet automne.

Pour résoudre la question, on a demandé aux parents de ces enfants de leur offrir 10 g de miel, 30 minutes avant l'heure d'aller au lit. De plus, trois types différents de miel ont été testés: le miel d'eucalyptus, le miel d'oranger et le miel de mélisse.

L'étude a révélé que, peu importe le type, l'utilisation du miel permettait une amélioration des symptômes de toux chez les enfants par rapport à l'utilisation d'un placebo.

Ces résultats supportent donc la recommandation de l'Organisation mondiale de la santé qui suggérait déjà l'utilisation du miel pour soulager la toux. En effet, on croit depuis longtemps que les propriétés antioxydantes du miel de même que sa capacité à stimuler le système immunitaire pourraient expliquer son effet antimicrobien.

Par ailleurs, dans les dernières années, la plupart des associations médicales ont recommandé d'éviter les médicaments contre la toux chez les enfants de moins de 6 ans à cause de leur faible efficacité mais surtout en raison des dangers de surdose.

En conclusion, le miel constitue une alternative efficace et sécuritaire aux sirops médicamentés contre la toux chez les tout-petits. Notons toutefois que les bébés de moins de 1 an ne devraient pas consommer de miel car ils pourraient développer du botulisme, une paralysie potentiellement mortelle. Enfin, ce type de traitement devrait toujours être de courte durée pour éviter d'augmenter les risques de caries dentaires.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer