Être père ailleurs: papa choyé en Chine

Christian Mireault vit en Chine avec sa femme,... (Photo fournie par Christian Mireault)

Agrandir

Christian Mireault vit en Chine avec sa femme, Vicky Yafeng Yuen, et leurs jumelles Mia et Bella.

Photo fournie par Christian Mireault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Montréalais d'origine, Christian Mireault vit en Chine depuis neuf ans. Sa femme, qui est chinoise, et lui ont des jumelles de 4 ans, Mia et Bella. La Presse l'a joint en banlieue de Suzhou pour parler de paternité en Chine.

Avez-vous eu droit à un congé de paternité à la naissance de vos filles?

Non. Les Chinois ont droit à quelques jours de congé de paternité. Dans mon cas, je travaillais pour une entreprise privée à l'époque et j'ai pu prendre trois ou quatre jours, même si je n'avais pas de congé de paternité comme tel.

La politique de l'enfant unique vous touche-t-elle?

Non. D'une part, parce qu'on a eu des jumelles, ce qui est une exception. D'autre part, parce qu'en tant qu'étranger, on peut avoir autant d'enfants qu'on veut.

Est-ce important, dans la société chinoise, d'avoir des enfants?

Extrêmement important. Je fais de l'exportation, et on me demande souvent comment vont les enfants. C'est très amical. Les Chinois accordent beaucoup d'importance à la famille. Les gens nous sourient beaucoup, viennent nous parler dans le métro, dans la rue. Je suis venu à Montréal deux fois avec ma femme et les enfants, et personne ne nous arrêtait dans la rue. Ici, c'est systématique.

Il faut dire que j'ai des jumelles qui ont les cheveux un peu frisés, un trait assez rare en Chine. C'est évident qu'elles ne sont pas complètement chinoises, ni tout à fait nord-américaines. Elles font sensation. Au départ, quand on se promenait avec la poussette double, si on avait le malheur d'arrêter plus que 5 minutes, au moins 10 à 20 personnes s'arrêtaient pour les regarder. Les Chinois sont extrêmement curieux.

Vos jumelles vont-elles à l'école?

Elles ont commencé la prématernelle cette année, à l'école chinoise. C'est de 8 h à 16 h. Ils sont environ 30 dans la classe, avec deux professeurs. Il y a une section pour l'école et une section qui est davantage pour le repos. C'est un peu comique, il y a 30 petits lits dans la classe! On paie environ 1180 $ par an, par enfant, pour la prématernelle, incluant les lunchs chauds. Pour le futur, je n'ai pas encore décidé si elles allaient aller à l'école internationale, qui n'est pas donnée. Au primaire, on parle d'environ 25 000 $ US par enfant, par année.

Que font les pères chinois avec leurs enfants?

Il y a beaucoup de salles de jeux comme le Cache-à-l'eau de Boucherville, des parcs, des centres commerciaux où les parents vont avec leurs enfants. Le tourisme commence à se développer. Ça devient comme dans la culture nord-américaine, où les fins de semaine, les gens font des activités en famille. L'été dernier, par exemple, nous sommes allés aux glissades d'eau avec les enfants. Il y avait tellement de monde, on n'en a pas tellement profité!

Voyez-vous des avantages à être père en Chine plutôt qu'au Québec?

Oui. Je travaille et je voyage beaucoup : on a une entreprise d'exportation, des employés, et ma femme travaille avec nous. Comme les salaires sont moindres ici, on peut s'offrir de l'aide. On a quelqu'un qui vit chez nous, 24 heures sur 24, et des gens qui entretiennent la maison et le gazon. C'est un must.

Au Québec, j'ai beaucoup d'amis qui se lèvent le matin, font déjeuner les enfants, les emmènent à la garderie, vont au travail, reviennent, préparent le souper, donnent le bain, font les devoirs, puis se couchent. Moi, quand j'ai fini de travailler, je n'ai pas besoin de faire tout ça. Ça nous donne plus de temps agréable, pour jouer avec les enfants et être en couple.

Chine

Population en 2014 : 1,357 milliard

Taux de fécondité en 2012 : 1,66 enfant par femme

Congé de paternité : Variable selon les villes. Exemples : 3 jours à Shanghai, 10 jours à Shenzhen si la mère a 23 ans et plus.

Sources : Banque mondiale, Université de Sherbrooke, Asia Briefing Ltd (Dezan Shira & Associates)

Québec

Population en 2014 : 8 millions

Taux de fécondité en 2012 : 1,67 enfant par femme

Congé de paternité : cinq semaines payées l'équivalent de 70 % du revenu (revenu maximal assurable de 69 000 $ par an).

Sources : Institut de la statistique du Québec et Régime québécois d'assurance parentale

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer