Maternité: l'art de faire des choix

Faire des choix. Voilà le clou sur lequel frappent les (Z)imparfaites. Où... (PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faire des choix. Voilà le clou sur lequel frappent les (Z)imparfaites. Où donner un peu de lest, alors ? Les auteures rapportent à la fin de leur livre « 100 situations » où leurs lectrices ont dit vouloir lâcher prise. L'équipe de Pause a aussi réfléchi à la question. Voici 10 endroits où, chacune chez soi, nous essayons de tourner les coins ronds !

« Enceinte, j'ai dû finir par lâcher prise sur mon poids... et ma nouvelle cellulite. En fait, j'essaie de lâcher prise. Ça dépend des jours; des fois, je réussis, d'autres fois, non. »

« Ma fille s'habille n'importe comment ! Elle expérimente ! Il y a peut-être un mélange de Vivienne Westwood et de Jean Paul Gaultier qui sommeille en elle... Mais disons que pour l'instant, ce n'est pas tout à fait ça. »

« Au diable le stress de l'heure du coucher. Je préfère nettement passer une bonne soirée en famille plutôt que bousculer tout mon monde et avoir zéro plaisir pour que la lumière soit éteinte avant 20 h, 21 h ou 22 h. »

« Le bulletin de mes enfants n'est pas l'ultime preuve que j'ai réussi, comme parent. Je les accompagne, mais je n'en fais plus une maladie. »

« J'assume : Fée Clochette est officiellement ma gardienne. Sinon, désolée, mais en tant que maman solo, je n'arriverais juste jamais à faire à souper. Ou à avoir la paix une minute. Ou deux. »

« Je lâche prise sur les lunchs, assemblés le matin par Chéri qui maîtrise plus ou moins le concept des quatre groupes alimentaires (mais qui progresse, à ce que me dit ma plus vieille !) »

« Moi, j'ai toujours trouvé que les manuels d'éducation exagéraient totalement l'importance des routines. Je déteste ça comme adulte, alors je n'ai jamais trop embarqué là-dedans avec mes enfants. Je ne crois pas que ça ait détraqué quiconque... »

« Mes enfants adorent les fromages et les yogourts emballés dans des petites portions. Tellement meilleurs qu'un bout de fromage dans du papier alu ou du yogourt versé dans un petit contenant. Même si c'est plus cher et moins écolo, je lâche prise. »

« Ma fille n'endure pas une paire de gants ou de mitaines et arrive à la garderie les mains rouge vif. Je lâche prise ! »

« Je laisse faire les batailles au sujet du caca dans la toilette. Ma fille a un blocage et, malgré tous nos efforts - récompenses, encouragements, etc. -, rien n'y fait. Alors, on n'insiste pas, et on croise les doigts pour que tout rentre dans l'ordre... avant la maternelle. »




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Maternité: éloge du lâcher-prise

    Famille

    Maternité: éloge du lâcher-prise

    Mères indignes, réjouissez-vous : le duo des (Z)imparfaites, Nancy Coulombe et Nadine Descheneaux, récidive avec un deuxième opus, Assez, c'est assez... »

  • Et si papa avait raison?

    Famille

    Et si papa avait raison?

    Et si, à chercher très loin le secret du lâcher-prise dans leur quotidien, les femmes l'avaient sous les yeux ? Le père, avec son authenticité et sa... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer