Portrait de famille: Les Brisson

La famille d'Émilie et Sandrine, avec leurs deux... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

La famille d'Émilie et Sandrine, avec leurs deux filles, Stella et Romane.

Photo Bernard Brault, La Presse

Sandrine partage la vie d'Émilie et de ses deux filles depuis trois ans. Pas facile, la vie de famille : Sandrine, femme indépendante et allergique à la routine, a réglé ses horaires sur celui des filles, qui passent la moitié de leur temps chez leur mère et sa nouvelle amoureuse, et l'autre moitié chez leur père.

------------------------------------------------

ROMANE, 6 ANS

Énergique, affectueuse, elle a l'imagination débordante.

STELLA, 9 ANS

Observatrice, à l'écoute des autres, intellectuelle et sensible.

ÉMILIE BRISSON, 35 ANS

Massothérapeute, elle vient de reprendre des études en sexologie.

SANDRINE D'ANJOU DUMAS, 33 ANS

Elle se définit comme quelqu'un qui a la bougeotte. Horticultrice, elle suit aussi un cours à distance à l'Université Laval pour approfondir ses connaissances en horticulture.

------------------------------------------------

AMÉNAGER DE NOUVEAUX HORAIRES

Émilie et Sandrine sont toutes deux des femmes actives : elles sont retournées aux études, en plus de cumuler travail et famille. « Ç'a été beaucoup de changements », dit Sandrine. Quand elles ont la garde de Romane et de Stella, Émilie et Sandrine essaient toujours d'aller chercher les filles à l'école ou au service de garde avant 17 h.

Sandrine partage la vie d'Émilie et de ses... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Bernard Brault, La Presse

UNE PETITE LISTE DE TÂCHES

À la maison, les filles ont une petite liste de tâches inscrite sur une porte. L'aînée peut aider sa cadette à les relire. « Elles savent qu'elles ont des petits trucs à faire, et cela les responsabilise », estime Sandrine. Parmi les tâches : vider et ranger sa boîte à lunch ; ranger son manteau, son sac. Il peut aussi s'agir de plier des vêtements, de mettre un peu d'ordre dans la chambre ou, tout simplement, de donner un coup de main pour préparer le souper. Évidemment, la liste varie selon l'humeur des enfants mais, selon Sandrine, cela aide Stella et Romane à se sentir impliquées.

MÉNAGER DES MOMENTS « RELAX »

Le soir, il y a les devoirs, les petites choses à faire, mais aussi un temps pour jouer. « Ni Émilie ni moi n'aimons avoir un horaire très serré », explique Sandrine. La famille soupe chaque jour entre 18 h et 19 h, en fonction de l'envie du moment. Mais ensuite, les filles ont un moment pour s'amuser, au calme. Cela peut être un jeu de société en famille ou des activités plus sereines. La chanson et la lecture font partie du rituel quotidien des petites. La fin de semaine, les filles ont des activités, mais la famille essaie aussi de faire des choses ensemble : cabane à sucre, piscine, etc.

L'AIDE DE LA FAMILLE ET DES AMIS

Avec des emplois du temps parfois atypiques, Sandrine et Émilie peuvent compter sur le soutien de leurs proches, parents et amis. « Nous sommes chanceuses », croit Sandrine. Les parents de la jeune femme s'impliquent eux aussi de plus en plus auprès de Stella et de Romane.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer