Déscolarisation: une philosophie méconnue

L'unschooling, ou la déscolarisation, a été défini pour la première fois dans les années 70 par le professeur américain John Holt. Mais certains voient les bases de cette philosophie dans les écrits de Jean-Jacques Rousseau. Dans un ouvrage controversé, How Children Fail, Holt dit que, si les enfants ont des difficultés scolaires, c'est à cause de l'ennui et de la peur de l'échec: la rigidité du système, unique et inflexible, ferait en sorte que, au lieu d'apprendre sur ce qui les anime, les enfants apprennent pour plaire et avoir de bonnes notes. D'où la peur d'échouer.

Si les adeptes de l'unschooling partagent tous cette foi en la curiosité innée de l'enfant, leurs pratiques sont souvent très variées: certains laissent l'enfant libre de toutes ses décisions (on parle des plus radicaux, l'enfant choisissant jusqu'à l'heure de se coucher), d'autres sont plus directifs et inscrivent leurs enfants à des cours d'appoint. Plusieurs, d'ailleurs, n'aiment pas trop le terme et lui préfèrent life learning (apprentissage par le vécu).

Plusieurs enfants déscolarisés finissent par aller au secondaire, au cégep ou à l'université, en faisant reconnaître leurs acquis ou en réunissant différents préalables.

À noter: l'unschooling, associé à la grande famille de «l'enseignement à domicile», en est en fait très loin, idéologiquement: au lieu de transposer l'école à la maison, on tente ici au contraire de se libérer du cursus imposé pour enseigner autrement. Plusieurs adeptes se disent d'ailleurs aussi loin de l'école à la maison que de l'école tout court.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'école de la vie

    Éducation

    L'école de la vie

    Au Québec, des milliers d'enfants font leur scolarité à la maison. De ce nombre, une poignée -leur nombre est impossible à chiffrer- est même... »

  • Famille

    Un lobby pour une «école libre»

    Une poignée de parents d'enfants «déscolarisés» militent pour la reconnaissance d'une «école libre» à Montréal. »

  • La déscolarisation au Québec

    Famille

    La déscolarisation au Québec

    Au Québec, des milliers d'enfants font leur scolarité à la maison. De ce nombre, une poignée -leur nombre est impossible à chiffrer- est même ... »

  • Pour en finir avec les notes

    Famille

    Pour en finir avec les notes

    Mais à quoi servent les notes? S'il faut en croire les adeptes de la déscolarisation, la réponse est simple: à rien. »

  • La déscolarisation: est-ce pour vous?

    Famille

    La déscolarisation: est-ce pour vous?

    En théorie, la philosophie peut vous plaire. Mais en pratique ? Dans ce troisième et dernier volet de cette série, Vivre vous présente deux... »

  • Apprendre sans école, c'est possible

    Actualités

    Apprendre sans école, c'est possible

    On connaît l'école à la maison. La non-scolarisation ou le unschooling? Beaucoup moins. Dans son documentaire Être et devenir, la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer