Damien Robitaille en road trip avec Suki

Le chanteur Damien Robitaille et Suki seront les... (photo Josée Lavoie, fournie par la production)

Agrandir

Le chanteur Damien Robitaille et Suki seront les vedettes de l'émission Voyage de chien sur les ondes d'Unis TV l'automne prochain.

photo Josée Lavoie, fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qu'ils soient auteurs, chanteurs, écrivains ou danseurs, de nombreux artistes vouent une véritable passion à leur animal de compagnie. La Presse a rencontré cinq personnalités pour en discuter. Cette semaine, le chanteur Damien Robitaille nous présente Suki, sa chienne et covedette de l'émission Voyage de chien sur les ondes d'Unis TV l'automne prochain.

« Avoir un chien a quelque chose de thérapeutique »,... (photo Josée Lavoie, fournie par la production) - image 1.0

Agrandir

« Avoir un chien a quelque chose de thérapeutique », dit Damien Robitaille.

photo Josée Lavoie, fournie par la production

Pouvez-vous nous présenter votre chien ?

Suki est une femelle Akita américaine qui va avoir 3 ans. J'aime penser que c'est le destin qui nous a fait nous rencontrer. Je disais à ma blonde qu'on devrait adopter un chien. Je pensais plutôt à un labrador, mais en allant chez l'éleveur, il nous a montré des chiots d'une autre race. Je n'avais jamais entendu parler des Akita. Je me suis renseigné et ça semblait être un chien difficile à éduquer, têtu, etc. Mais j'aime me rendre la vie difficile, alors j'ai été séduit !

Comment avez-vous choisi son nom ?

On aimait la chanson de Richard Gotainer Le Youki. Alors on a décidé de l'appeler comme ça. Mon beau-père n'entend pas très bien et il l'appelait toujours Suki au lieu de Youki. Finalement on a décidé de changer son nom, surtout que ça rappelait les origines japonaises de sa race.

S'agit-il de votre premier animal de compagnie ?

J'ai eu des chiens toute ma vie. Mais ils ne rentraient jamais dans la maison. Je viens de la campagne et dans ma famille, ça fonctionnait comme ça. On partait en voyage et on laissait un sac de nourriture dans la grange ! Ils ont tous été frappés par des voitures, car ils se promenaient seuls. Même mon autobus scolaire a ramassé un de mes chiens ! J'ai trouvé ça bizarre d'avoir un animal de compagnie à la maison. Quand tu grandis avec des chiens, ça te manque. Ça faisait 10 ans que j'y pensais.

Comment qualifiez-vous votre relation avec Suki ?

Les Akita sont des chiens-chats. Ils sont fidèles, mais ils ne te collent jamais. Elle me suit, mais pas de trop près ! Ça me va très bien ! Elle est indépendante et elle a son caractère. Grâce à mon métier, je peux l'emmener partout avec moi. On est partis en tournée tous les deux en auto au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et sur la Côte-Nord. Maintenant, on a notre émission de télé ensemble. Avoir un chien a quelque chose de thérapeutique. Ça me fait garder les pieds sur terre et rencontrer des gens. Tu brises la glace beaucoup plus rapidement ! J'aime voyager seul avec elle. Dans le film Into the Wild, il y a cette citation qui dit : « Tu ne vis pas vraiment les choses si tu ne les partages pas. » Avec le chien, ce n'est pas aussi fort qu'avec un humain, mais sa présence est agréable.

Est-ce que votre chien vous inspire parfois dans vos créations ?

Elle a sûrement une influence. J'invente des chansons pour elle. Il y en a une pour marcher, une autre pour manger. Je pourrais faire un album pour elle [rires].

Pourquoi avoir accepté de faire  Voyage de chien ?

Il y a deux ans, j'ai fait l'émission Ma caravane au Canada. Les bureaux de production ne sont pas loin de chez moi à Longueuil, alors j'emmenais Suki parfois en réunion. Elle avait beaucoup de succès ! Une des filles a eu l'idée de cette émission. Je fais un road trip avec mon chien. On suit notamment les rencontres naturelles qui arrivent quand tu as un animal de compagnie. Ce n'est pas un magazine sur les chiens. On me suit dans cette aventure avec Suki à travers 13 épisodes de 30 minutes, en Ontario et au Manitoba.

Quel est le plus grand défi avec Suki ?

Le plus difficile est de trouver un hôtel qui accepte les chiens. Plus ils sont luxueux, plus c'est facile ! Sinon, c'est l'attraper ! Elle n'en fait qu'à sa tête. Mais on travaille là-dessus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer