Combattre le blues hivernal avec Pitou

Tout comme leurs maîtres, les chiens peuvent souffrir... (Photo Masterfile)

Agrandir

Tout comme leurs maîtres, les chiens peuvent souffrir de dépression saisonnière.

Photo Masterfile

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Perte d'énergie, augmentation de l'appétit et sentiment de fatigue intense. Le manque de lumière pendant ces journées de plus en plus courtes affecte environ 15 à 25% des gens. Mais pour 2 à 6% de la population, on parle carrément de dépression saisonnière. Qu'en est-il de votre animal de compagnie?

Une équipe de recherche britannique, People's Dispensary for Sick Animals, en est venue à la conclusion que, tout comme leurs maîtres, les chiens pouvaient souffrir de dépression saisonnière, avec des symptômes similaires: 43% des animaux de compagnie ont moins d'énergie, 59% dorment plus longtemps et 47% demandent plus d'affection qu'à l'habitude.

Alors que le moment le plus excitant dans la journée de votre animal est sa sortie à l'extérieur, pendant l'hiver, il se peut qu'elle soit quelque peu écourtée par le froid. Sans leur activité préférée, les chiens s'ennuient et prennent du poids à cause de leur changement de routine. Assurez-vous donc de sortir votre compagnon malgré le mauvais temps pour qu'il puisse renifler un peu l'air.

Éducatrice canine chez Coup de patte, Mélissa Ellefsen met également en garde les personnes ayant adopté un chiot pendant la période hivernale.

«Un chien qui reste tout le temps à l'intérieur l'hiver, c'est l'enfer, surtout chez les jeunes chiens. Pendant les Fêtes, les chiots offerts en cadeau sont particulièrement à risque. S'ils sortent peu, ils peuvent devenir des chiens peureux ou agressifs, selon leur tempérament. Ils doivent absolument être stimulés à l'extérieur, voir d'autres chiens, mais aussi des gens, des enfants, des voitures, etc. À l'âge de 2 mois, c'est une période cruciale de socialisation!», souligne-t-elle en garde.

Le meilleur moment par temps froid est souvent le milieu de la journée, lorsqu'il fait jour. Il est également important de réduire quelque peu la quantité de nourriture de votre animal s'il est peu actif (environ 10%). Consultez votre vétérinaire à ce sujet.

Se dépenser à l'intérieur

En plus de ses balades à l'extérieur, votre chien a besoin d'être stimulé à la maison, au minimum une quinzaine de minutes par jour. Respectez votre animal, selon son âge et sa condition physique, pour adapter la longueur de vos séances de jeu.

En plus de lui faire dépenser de l'énergie et de le stimuler intellectuellement, ces activités vont affiner son odorat et accroître son obéissance, mais aussi prévenir des problèmes de comportement liés à l'ennui comme la destruction.

«Certains chiens ne se lèvent même plus de leur coussin quand leur maître rentre à la maison. Si on voit que l'attitude du chien change de l'hiver à l'été, c'est qu'il manque de stimulation», explique Melissa Ellefsen.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer