Garçon fleur: frais bouquet

Un anniversaire, une naissance, une convalescence... Vite, un bouquet! Grâce à... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo Bernard Brault, La Presse

Un anniversaire, une naissance, une convalescence... Vite, un bouquet! Grâce à Garçon fleur, tout nouveau service de commande de fleurs par internet, avec livraison à vélo dans les heures ou les jours qui suivent, fleurir la vie d'un être cher - voire la sienne - n'a jamais été aussi facile.

Raphaël Gaspard, le Garçon fleur en question, trouvait que l'orchidée bleu électrique régnait un peu trop dans les arrangements floraux montréalais, du moins ceux qu'on peut faire livrer. Il avait envie de bouquets un peu plus «sauvages», champêtres, moins figés.

Sur la page d'accueil de garçonfleur.com, les arrangements du moment sont photographiés, avec un nom (qui fait référence au cinéma) et un prix (de 25$ à 45$, environ). Bien entendu, ils évoluent au gré des cueillettes et donnent tous plus envie de se marier les uns que les autres!

Avec l'aide d'une amie qui avait travaillé chez un fleuriste, l'ex-étudiant en histoire de l'art a apprivoisé les fleurs et leur délicat assemblage. Peut-être que sa sensibilité très visuelle faisait déjà de lui un candidat idéal à la création de bouquets harmonieux et élégants? «Comme le reste, ça s'apprend», dit-il.

Fleurs sauvages au rythme des saisons

Dans trois jardins appartenant à des amis, le jeune homme a planté pivoines, coquelicots, tulipes, capucines, oignon perse, etc.

«J'aimerais bien avoir un grand jardin urbain plutôt que de devoir veiller sur trois petites parcelles à Notre-Dame-de-Grâce, Val-David et Saint-Bruno», admet-il. Son rêve pourrait se réaliser bientôt. Pour compléter, il a trouvé à Montréal des fournisseurs chez qui il va «cueillir» des fleurs fraîches tous les matins.

«Je fais des bouquets évolutifs, où certaines fleurs n'éclosent que quelques jours après la réception. Avec un minimum d'entretien, ils durent environ deux semaines.

»

Raphaël Gaspard
fondateur de Garçon fleur
Un anniversaire, une naissance, une... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Photo Bernard Brault, La Presse

Un peu à la manière de l'entreprise Floralia, fondée il y a quelques années par Caroline Boyce, Garçon fleur propose des abonnements à ceux et celles qui voudraient embellir leur environnement sur une base plus régulière: deux fois des fleurs, six mois de fleurs ou des fleurs toute l'année! Comme les autres, ces bouquets sont livrés à domicile.

Ce ne sont pas les projets qui manquent, dans la vie du cofondateur de la maison d'édition Les Archipelliers, qui a maintenant cessé ses activités. Des publications sur la botanique et le design sont dans les plans, en collaboration avec le Collectif blanc.

OÙ ON PEUT TROUVER LE GARÇON FLEUR CET ÉTÉ

  • Tous les vendredis, à partir de 15h, à l'Autre Marché, au square Angus;
  • Tous les samedis, on peut commander des croissants de la pâtisserie Mlles Gâteaux avec son bouquet;
  • Sur la nouvelle place Shamrock (marché Jean-Talon), aujourd'hui et demain, pour la Kermesse (ateliers familiaux de confection de bouquets et de couronnes de fleurs) et, en septembre, pour le Grand Banquet, où Garçon fleur proposera des bouquets comestibles.
  • À la nouvelle boutique de Philippe Dubuc, dans le Vieux-Montréal, sous peu.
  • Tous les dimanches, de midi à 14h, dans un parc différent, annoncé sur la page Facebook

Les livraisons sont pour le moment limitées au quadrilatère entre le boulevard Saint-Michel et l'avenue du Parc et entre la rue Sherbrooke et le boulevard Crémazie. En dehors de cette zone, des frais de 5$ sont ajoutées à la commande.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer