Les couleurs du Rhône méridional

Le vignoble Clos Bellane dans le Rhône méridional.... (Photo Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale.)

Agrandir

Le vignoble Clos Bellane dans le Rhône méridional.

Photo Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Baigné par le soleil et le climat chaud de la Méditerranée, le sud de la vallée du Rhône produit des vins riches et généreux. Dans cette région où le grenache est roi, le vin se décline dans toutes ses couleurs. Rencontre avec trois vignerons de cette région dont les vins sont offerts au Québec.

Clos Bellane - Valréas

Stéphane Vedeau est originaire du nord de la vallée du Rhône, mais c'est dans le sud qu'il a acheté son domaine en 2010. Il a été séduit par le terroir exceptionnel du Clos Bellane : son sol composé de calcaire, son altitude à 400 m, son orientation à l'est, soit face au soleil le moins chaud de la journée, et aussi, la vue éblouissante sur le mont Ventoux.

Si le terroir du Clos Bellane a charmé le vigneron lors de sa première visite, les installations l'ont séduit aussi. À l'intérieur, les grandes colonnes de béton donnent un look impressionnant à l'établissement. Le chai est moderne et efficace. Stéphane Vedeau intervient toutefois peu dans l'élaboration de ses vins. Il pratique l'agriculture biologique et applique les principes de la biodynamie.

En s'installant dans le sud du Rhône, le vigneron souhaitait vinifier le grenache, une variété qu'il avait découverte dans le Languedoc. Stéphane Vedeau n'a pas renié ses origines septentrionales pour autant. Il vinifie toujours les fruits des vignes familiales situées dans la partie nord de la vallée sous les étiquettes J. Boutin.

La cuvée Les Échalas 2014 vient tout juste d'arriver au Québec. Elle contient du grenache et un peu de syrah. Les arômes d'olives noires caractérisent ce rouge dense et assez puissant. La structure est nuancée par une belle acidité et par la longueur en bouche du vin. Un rouge parfait pour l'automne qui s'en vient et qui pourra se bonifier au cours des prochaines années.

Clos Bellane Les Échalas 2014 (13314957) 33 $

***

Château Mont-Redon - Châteauneuf-du-Pape

Située entre Orange et Avignon, l'appellation Châteauneuf-du-Pape est la plus ancienne et la plus connue du Rhône méridional. Son sol de galets roulés, où poussent les vignes sur le plateau, fascine les gens depuis des siècles. C'est à cet endroit qu'a été fondé le Château Mont-Redon en 1923.

Le Château Mont-Redon est l'un des plus grands vignobles de l'appellation Châteauneuf-du-Pape avec ses 100 hectares de vigne. Pierre Fabre vient tout juste de prendre la tête de l'entreprise. À 37 ans, il représente la quatrième génération du domaine familial.

Dans les caves du château, des bouteilles reposent depuis des décennies. Les plus anciennes datent de 1952. « Il n'y a pas beaucoup de vins dans le monde qui vieillissent plus de 10 ans, dit Pierre Fabre. Quand j'ouvre de vieux millésimes, ça permet de démontrer le potentiel du terroir du Châteauneuf-du-Pape. »

Châteauneuf-du-Pape est surtout connu pour ses rouges. À peine 7 % des vins de l'appellation sont blancs. Élaborés, entre autres, avec du grenache blanc, de la clairette et du bourboulenc, ces vins vieillissent avec brio. Celui du Château Mont-Redon n'est pas offert au Québec. En revanche, le domaine produit un blanc de l'autre côté du Rhône dans l'appellation Lirac. Il est charmeur, rempli de notes de fruits jaunes, d'arômes de pain grillé et de réglisse. Son volume en bouche et sa texture iront à merveille avec des pâtes crémeuses aux fruits de mer.

Château Mont-Redon Lirac 2016 (12258973) 24,05 $

***

Domaine de la Mordorée - Tavel

Dans le climat chaud du sud de la France, le rosé est toujours bienvenu. Sur la rive droite du Rhône, l'appellation Tavel ne produit que des vins de cette couleur. Des rosés colorés, sérieux, mais aussi très polyvalents. Construit près du village, le Domaine de la Mordorée est un vignoble très respecté où l'on pratique l'agriculture biologique.

À l'image « rose » de l'appellation, le vignoble est dirigé depuis peu par deux femmes. À seulement 24 ans, Ambre Delorme a pris la tête du domaine familial l'an dernier avec l'aide sa mère, Madeleine. La jeune femme a succédé à son père, Christophe, qui est mort d'une crise cardiaque à l'été 2015.

La famille Delorme cultive 40 petites parcelles de vignes, plantées sur huit communes différentes. Une partie du sol de Tavel ressemble à celui de Châteauneuf-du-Pape, composé de sable, d'argile et de galets roulés. On y trouve aussi des pierres de calcaire, appelées « lauzes », très typiques de la région, et qui apportent de la profondeur et de la minéralité au vin.

Le rosé de Tavel est structuré et puissant. Si bien qu'il se boit davantage au repas qu'à l'apéro. Il crée des mariages heureux avec la cuisine provençale, où la tomate, l'aubergine et, bien sûr, l'olive sont au menu, comme dans ce plat de poulet farci aux olives noires.

La Mordorée, La Dame Rousse ou encore La Reine des bois, les noms du domaine et des vins sont un clin d'oeil à la passion de Christophe Delorme pour la chasse à la bécasse. Le rosé La Dame Rousse est floral. Ses arômes de fruits rouges sont invitants et se prolongent en bouche. Un rosé magnifique.

Domaine de la Mordorée La Dame Rousse 2016 (12376881) 28 $




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer