Quatre vins à découvrir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voici quatre vins à découvrir.

STRATUS RIESLING MOYER ROAD RR1 NIAGARA PENINSULA 2015

Un très joli riesling, et une belle introduction à l'expression ontarienne du cépage. Élaboré par la maison Stratus dans la péninsule du Niagara, il exhibe le nez intense et appétissant du riesling, un des cépages les plus facilement reconnaissables, avec des arômes de pêche, d'agrumes, d'ananas et de fleurs blanches. Demi-sec à l'attaque, avec un fruit très mûr et juteux qui rappelle la pêche, la lime et les clémentines. Puis une acidité vive prend toute sa place, nettoie le palais de toute trace de sucre, et laisse une impression tonique et tranchante, avec une légère astringence qui rappelle la peau blanche des agrumes. Idéal pour l'apéro, avec des sushis, des poissons ou fruits de mer grillés, ou des tacos de poisson.

21,45 $ 

(13183432)

11,6 %

CONCHA Y TORO CASILLERO DEL DIABLO DEVIL'S COLLECTION VALLE DEL RAPEL 2015

Un rouge d'un bon rapport qualité-prix, indéniablement chilien, et pas surfait (pas d'excès de maturité ni de bois). Plutôt classique, avec des arômes de poivre vert, de poivron, de cassis et de mûres, avec quelques notes de tabac et de feuille de tomate. La bouche est simple, mais franche, goûteuse, équilibrée. Sec et moyennement corsé, avec un boisé bien intégré et des tanins plutôt fondus. Parfait pour des viandes rouges ou des saucisses grillées ou simplement un bon hamburger maison.

14,55 $ 

(12152247)

13,5 %

JEAN FOILLARD BEAUJOLAIS 2015

On pourrait penser que c'est un peu cher. Mais c'est tellement bon ! Eh oui, il y a une différence avec des Beaujolais corrects à prix moins élevé. Celui-ci fait preuve d'un tonus, d'une énergie, d'un éclat que n'ont pas les vins qui sont seulement techniquement bien faits, mais qui manquent d'âme. Un nez intense, affriolant, de petits fruits rouges, framboise surtout, avec une pointe florale. Une bouche fraîche, gourmande, gouleyante et peu tannique, qui appelle un deuxième verre. Il me semble beaucoup plus mûr et complet que le 2014. Au point où l'étiquette, que je n'ai jamais comprise, ne me dérange plus. J'ai tout simplement envie de me siffler la bouteille avec des amis.

24,05 $ 

(12454958)

12,8 %

HEINRICH BLAUFRÄNKISH BURGENLAND 2015

Délicieux rouge autrichien, élaboré entièrement avec le cépage autochtone blaufränkish, par un des meilleurs vignerons du pays. Cultivé en biodynamie (les vignes ici n'ont jamais vu d'herbicides ou de pesticides), il est d'une pureté remarquable, comme le sont très souvent les vins du domaine. Des tonnes de fruits noirs, des notes épicées, un petit côté sauvage et une immense buvabilité. Frais, tonique et savoureux, avec juste ce qu'il faut de tanins pour lui donner de la structure. À déguster avec des charcuteries, des grillades, un poulet rôti.

23,95 $ 

(10768478)

12,5 %




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer