Les vins matinaux

La dégustation des vins est très influencée par notre environnement. Les gens... (PHOTOS FOURNIES PAR LA SAQ)

Agrandir

PHOTOS FOURNIES PAR LA SAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Véronique Rivest

Collaboration spéciale

La Presse

La dégustation des vins est très influencée par notre environnement. Les gens avec qui nous sommes, le temps de l'année, même notre humeur auront une influence sur notre perception du goût.

Il en va de même pour nos envies : on ne veut pas nécessairement boire la même chose en janvier qu'en juillet, ou selon le moment de la journée !

Pour accompagner un brunch, il est préférable de servir des vins plutôt légers en alcool, et tout en fraîcheur. Nos papilles, tout comme nous, sont encore en éveil : pas besoin de les brusquer avec des vins capiteux aux saveurs fortes ! Nous sommes plus alertes, pas encore fatigués de notre journée, et plus réceptifs aux arômes et aux goûts.

Un vin effervescent est alors tout indiqué : le chatouillement de ses bulles réveille le palais en douceur, son acidité nous ouvre l'appétit et ses saveurs délicates sont une excellente entrée en matière.

Un autre défi du brunch, outre l'heure matinale, est la variété des mets et des saveurs. Les oeufs entre autres, souvent cités comme ennemis du vin, en font partie intégrante. Et les vins mousseux sont de loin les plus aptes à accompagner bon nombre de plats à base d'oeufs : oeufs bénédictine, omelette, quiche, etc.

La richesse de plusieurs mets, qui combinent des oeufs, des sauces crémeuses ou du fromage, appelle des vins à l'acidité fraîche, justement pour offrir un agréable contraste à cette richesse. Une fois de plus, des vins pas trop puissants, pas ou peu boisés, qui font preuve d'une grande fraîcheur, comme des sauvignons blancs, des chardonnays non boisés (pensez Chablis !) et des rieslings, qui sont tout indiqués.

Les vins blancs sont certainement plus passe-partout à l'heure du brunch, mais si vous préférez le rouge, privilégiez là aussi des vins légers, frais et peu boisés. Le gamay vient tout de suite à l'esprit et il brillera assurément si un jambon est de la partie ! Ou encore un plateau de viandes froides, des pâtés, des rillettes.

Et pourquoi pas un vin rosé ? Si du saumon fumé, des crevettes, des tomates, des betteraves se retrouvent sur la table, le rosé y trouvera sa place !

Finalement, un de nos meilleurs produits du terroir québécois est on ne peut plus à son aise à table pour un brunch. Le cidre, sec, demi-sec, tranquille ou mousseux, a une affinité toute particulière avec le jambon, l'érable, les crêpes, les fromages, même les cretons ! Avec les vins mousseux, les cidres sont probablement les plus polyvalents pour un festin matinal. Et attention au sucre : plus les plats seront sucrés, plus il faudra que les vins servis le soient aussi. Servi avec des crêpes au sirop d'érable, le meilleur vin blanc sec sera réduit à une horrible piquette.

Six vins à déguster au brunch

BENJAMIN BRIDGE NOVA 7

Ce producteur de la Nouvelle-Écosse élabore certains des meilleurs vins effervescents au pays. Le Nova 7, dans l'esprit d'un Moscato d'Asti, est un vin complètement charmeur, plein de fruit mûr et juteux, aux arômes de pêche, de pamplemousse et de fleurs, demi-sec, avec une légère effervescence et un faible taux d'alcool. Rien de tel pour mettre du soleil dans sa journée et le sourire aux lèvres des convives. Délicieux avec des salades de fruits, des fromages ou un jambon à l'ananas, il sera aussi délicieux avec les faux oeufs bénédictine d'Albert Elbilia présentés dans ce numéro. Seulement offert dans une cinquantaine de succursales, mais un nouvel arrivage est attendu en début d'année.

25 $ (12133986) 6,5 %

FERNAND ENGEL RIESLING RÉSERVE 2013 ALSACE

Un très joli riesling d'Alsace, bien typé avec ses arômes de lime, de pêche et de fleurs blanches. Pas le plus complexe, mais très droit et savoureux. Il joue à merveille sur l'équilibre entre un fruit très juteux et une acidité vivifiante. Idéal pour des huîtres, des terrines de poisson ou des poissons cuisinés aux agrumes, il se mariera lui aussi avec bonheur à l'avocat et la mayonnaise à la lime des faux oeufs bénédictine.

18,80 $ (10518591) 12,5 %

DOMAINE ZIND-HUMBRECHT ZIND VIN DE FRANCE 2014

Les vins d'Alsace sont en général de très bons vins de brunch, en particulier ceux issus d'assemblages tels les Gentil et les Edelzwicker. Ici, l'assemblage est inhabituel, chardonnay et auxerrois, d'où l'appellation Vin de France. Mais on oublie ici les cépages et on se laisse aller au charme immense d'un vin de caractère. Zind-Humbrecht est un producteur exceptionnel d'Alsace. Le Zind 2014 est très aromatique, avec des arômes de pomme jaune, de pêche, de brioche et d'épices. Riche et mûr en bouche, avec presque une impression de moelleux, et pourtant le vin est sec et doté d'une acidité rafraîchissante. Superbe texture, et seulement 12,5 % d'alcool. Délicieux avec des poissons fumés, des poissons ou des volailles en sauce crémeuse, il accompagnera aussi très bien les oeufs d'Albert Elbilia.

26,85 $ (12996108) 12,5 %

CIDRERIE DU MINOT DU MINOT BRUT

Le cidre est une autre excellente option pour accompagner les brunchs. Son faible taux d'alcool est idéal en début de journée, et il adore le jambon, les charcuteries, les rillettes et cretons, l'érable, les épices, les fromages, les pommes, bien sûr, et tant d'autres ! Celui-ci est depuis longtemps un favori, avec ses arômes de pommes et de fleurs blanches, juste ce qu'il faut de douceur (entre sec et demi-sec) et des bulles fines. Délicieux avec le tian de betteraves au fromage de chèvre. Attention : il partira très vite ! Pour le pain au caramel ou tout autre plat de brunch bien sucré, un cidre de glace sera beaucoup plus approprié.

16,65 $ (733386) 7 %

FERME APICOLE DESROCHERS BLIZZ 2013

Un autre excellent produit du terroir, cet hydromel est aussi tout indiqué pour accompagner les saveurs sucrées-salées d'un brunch. D'une grande pureté, il est élaboré dans le respect total de la nature par la famille Desrochers dans les Hautes-Laurentides. Tout juste demi-sec, avec des arômes de miel et de fleurs, frais et savoureux en bouche et d'une longueur impressionnante. À servir tout comme un vin blanc et à découvrir sans faute !

17,55 $ (11219761) 12 %

HENRY MARIONNET PREMIÈRE VENDANGE TOURAINE 2015

Très appétissant avec ses arômes affriolants de fruits rouges et noirs bien sucrés, et une pointe florale, de pivoine. La bouche est juteuse, comme un fruit bien mûr qu'on croque. Très frais et très sec, léger et tonique, à peine tannique, avec des notes un peu ferreuses, caillouteuses, qui ajoutent à sa complexité. Élaboré de façon tout à fait naturelle, sans ajout de sulfites, il est savoureux et sera parfait avec le tian de betteraves, tout comme avec du jambon, des charcuteries, un rôti de porc ou un poulet rôti.

23,90 $ (12517875) 12,5 %




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer