La recommandation... de l'année

Le champagne Dom Pérignon, lancé en 1936, est la plus ancienne des cuvées de... (Photos fournies par la SAQ)

Agrandir

Photos fournies par la SAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le champagne Dom Pérignon, lancé en 1936, est la plus ancienne des cuvées de prestige de la Champagne.

Vin mythique, toujours millésimé, son élaboration et la composition de son assemblage restent en bonne partie... un secret. Secret que cultive à dessein, faut-il préciser, Moët Hennessy, qui est la branche vins et spiritueux du Groupe LVMH.

D'abord considéré comme la cuvée de prestige des champagnes Moët&Chandon, Dom Pérignon, qui a ses propres installations, distinctes de celles de Moët&Chandon, a désormais son identité propre.

À section spéciale, vin spécial!

Alors donc, c'était tout récemment, chez des amis... L'hôte servit, à l'aveugle, ce qui ne pouvait être qu'un champagne, qu'accompagnaient des bouchées de foie gras sur pain grillé.

N'écoutant que mon amour de ces vins, j'avançai, imprudemment, qu'il s'agissait d'un champagne millésimé, «un 2002», dis-je, qui est un millésime très coté en Champagne.

Car ce vin était une pure merveille!

Or, c'était plutôt un Dom Pérignon 2000, d'un millésime moins réputé, mais dont cette bouteille (750 ml) était grandiose et parvenue à son apogée.

Problème, Dom Pérignon dans ce format est épuisé, mais il reste bon nombre de magnums 2000 (1,5 L), à un prix défiant toute concurrence, soit 615,75$!

Une fois n'est pas coutume et je vous invite, chères lectrices et chers lecteurs, à vous cotiser, en groupe de 3, 6, ou même 10 ou 20 personnes, afin de vous offrir un magnum de ce vin. À déboucher, par exemple, en famille ou entre amis, pendant les fêtes de fin d'année.

Pourquoi?

Parce que c'est l'occasion de découvrir à quel point les très grands champagnes, arrivés à leur apogée, peuvent être extraordinaires. À boire avec ferveur, pour lui-même, à l'apéritif, par exemple (oui) avec des bouchées de foie gras.

S'agissant de magnums, peut-être sera-t-il un peu moins expressif que le vin en format standard, mais on peut être certain de vivre à cette occasion une expérience exceptionnelle.

Santé!

Terra Alta 2011 Ludovicus, 17,65$ (11096909)

Vin rouge espagnol, d'une appellation peu connue, du sud de la Catalogne, bien coloré, et dont le bouquet, ample, harmonieux, de fruits noirs surtout, comporte également des notes de tabac et des nuances épicées-boisées bien présentes sans que ce soit exagéré. Charnu, relativement corsé, ses tannins sont aimables, sans aspérités. 40% Grenache, 20% Syrah, 15% Carignan, 15% Tempranillo et 10% Merlot, avec élevage de quatre mois en fûts de chêne français et américain de réemploi. Très bon. 14% (115 caisses). Garde: 2014-2018?

16,5

Côtes du Rhône Villages 2012 Les Becs Fins Tardieu-Laurent, 21,05$ (10204533)

La preuve qu'on peut faire très bon, sans ruiner le client... Richement coloré sans que ce soit un vin opaque, ce beau Côtes du Rhône s'affiche avec un bouquet large, mais pour l'instant plutôt discret, aux arômes de fruits noirs genre mûres et bleuets. La bouche suit, concentrée, dense, avec du corps et des tannins gras. Très réussi, et il a une bonne persistance. 60% Syrah et 40% Grenache, l'élevage étant conduit en cuves inox. 14,5% (208 caisses). Garde: 2014-2018.

17,2

Chablis 2013 Albert Bichot, 21,95$ (17897)

Vin constant, le chablis de cette grande maison reste encore une fois fidèle à lui-même et à son style dans ce nouveau millésime. D'une couleur un peu verdâtre, son bouquet, typé chablis, non boisé, fin, a ce côté tendre, aimable, du style Bichot. Suit une bouche plutôt légère, et même délicate, aux saveurs nettes, que rehausse une assez bonne quantité de gaz carbonique. Impeccable, comme toujours. 12,5% (1887 caisses). Garde: 2014-2015.

16

Pouilly-Fumé 2011 Domaine des Rabichattes, 26$ (12291491)

Vin de Sauvignon blanc, de la Loire, ce Pouilly-Fumé, au bouquet gracieux, distingué, non boisé, a le très grand mérite d'être dépourvu de tout excès aromatique (genre ananas) ou herbacé comme on en trouve dans certains de ces vins. Bouquet très fin, donc, ce à quoi succède une bouche tout aussi réussie, élégante, équilibrée, et dotée d'une bonne longueur en bouche. Élevage en cuves inox. Délicieux. 12,5% (237 caisses). Garde: 2014-2018.

17,2

Côte Rôtie 2011 Ampodium René Rostaing, 79,25$ (11067016)

Les amateurs de Syrah en raffoleront... La couleur est soutenue sans être opaque, alors que le bouquet, ample, expressif, de fruits noirs, passablement complexe et pourvu de la nuance d'olives noires caractéristique, est très typé Syrah. La bouche est à la hauteur, bien serrée, avec du corps, des saveurs très fruits noirs et de beaux tannins de qualité. L'élevage est mené en pièces bourguignonnes (228 L) et en demi-muids (600 L). Une autre folie à faire si on aime les vins de Syrah de la vallée du Rhône... 13% (35 caisses). Garde: 2014-2020.

17,5

Magnum de champagne Dom Pérignon 2000, 615,75$ (10453610)

Champagne d'exception, parvenu à son apogée, sa robe est dorée, ses bulles très fines, avec comme premier complément un bouquet d'une séduction extrême, aux nuances florales (fleurs jaunes), mais aussi comme de beurre frais, ainsi que cela se voit dans les grands chablis arrivés à leur apogée. Merveilleuse, complète, dans le sens que rien n'y manque, la bouche suit parfaitement, d'une suprême élégance, dotée d'un éclat exceptionnel et associant puissance et finesse, comme on le dit des plus grands vins. Selon deux grands dégustateurs et auteurs français, Michel Dovaz et Michel Mastrojanni, Dom Pérignon, qui est élevé sur ses lies environ sept ou huit ans (trois ans minimum dans le cas des champagnes millésimés selon les règles de l'appellation) est d'ordinaire composé d'environ 60% de Chardonnay et 40% de Pinot noir, ce que se refuse à confirmer l'entreprise tout en soulignant qu'on trouve «au coeur de l'assemblage huit grands crus historiques». Le vin dégusté était d'une bouteille standard (750 ml), alors que le vin en vente est en magnums, ce qui signifie qu'il n'est peut-être pas aussi expressif, mais, il n'y a pas lieu d'en douter, évidemment du même niveau. À garder couché comme tous les autres vins. Grandissime champagne. 12,5% (162 magnums). Garde: 2014-2021?

19,5

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer