Une dégustation qui décoiffe!

Le groupe de dégustateurs européens qu'a formé le Luxembourgeois François... (PHOTOMONTAGE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le groupe de dégustateurs européens qu'a formé le Luxembourgeois François Mauss, connu sous le nom de Grand Jury Européen (GJE), a l'habitude des dégustations... qui décoiffent.

La plus récente, en début d'année, fut en quelque sorte époustouflante! Elle mettait aux prises une trentaine de bordeaux rouges 2001, dont beaucoup de grands crus classés, tels les Châteaux Haut-Brion, Lafite, Latour, etc. Mais aussi des vins beaucoup moins réputés, par exemple le Bordeaux Supérieur Château Reignac, le Margaux Clos du Jaugeyron, etc.

La quinzaine de dégustateurs avaient d'abord à goûter les 30 vins à l'aveugle, en les notant sur l'échelle de 100 points.

Puis, par la suite, ils goûtaient de nouveau les 30 vins, mais cette fois à bouteilles découvertes - «étiquette dévoilée», écrit François Mauss dans son compte rendu -, en les notant également sur 100 points.

Enfin, dans les deux cas, on ne retint que les 20 vins les mieux notés.

Vin modeste, arrivé au 6e rang à l'aveugle, devant Haut-Brion, Lafite, etc., le Margaux 2001 Clos du Jaugeyron se retrouva... en 20e place à bouteilles découvertes.

Plus surprenant encore: le vin que les dégustateurs classèrent au 20e rang à l'aveugle, soit le Pomerol Trotanoy, grimpa... en première place à bouteilles découvertes!

Enfin, à l'aveugle, les trois premières positions allèrent respectivement au Margaux Rauzan-Ségla (3e), au Pessac-Léognan Pape Clément (2e) et enfin au Pessac-Léognan Smith Haut Lafitte (1re place). Les étiquettes dévoilées, Rauzan-Ségla recula en 9e place, Pape Clément à la 5e et Smith Haut Lafitte à la 7e.

«Le poids de l'étiquette est donc logiquement marquant», signale avec raison François Mauss. Difficile en effet de voir les choses autrement...

Autrement dit, les résultats sont un vibrant plaidoyer en faveur de la dégustation à l'aveugle!

Mais, comme on dit, chacun fait à sa guise...

Finalement, on trouvera ci-bas cinq exemples de vins que j'ai, quant à moi, goûtés également à l'aveugle et que j'ai pris, dans certains cas, pour autre chose que ce qu'ils sont...

-----

2-13 CORRECT

14-15 BON

16-17 TRÈS BON

18-19 EXCELLENT

20 EXCEPTIONNEL

-----

(De gauche à droite sur la photo)

Mendoza 2010 Malbec La Posta, 17,95 $ (11910181)

«Portugal?» me suis-je demandé au sujet de ce vin de Malbec d'Argentine. Bien coloré, son bouquet, associant fruits rouges et fruits noirs, est marqué par un boisé qui m'a semblé avoir quelque chose d'un peu rustique. Vin qui a du corps, avec un côté bien mûr, il a de l'éclat et ses tannins sont bien enrobés. 13,5 % (109 caisses). Garde: 2013-2015.

Dao 2008 Reserva Quinta da Pellada, 25,20 $ (11902106)

Vin portugais, d'une couleur assez soutenue et plus que moyennement corsé, souple, charnu, il a quelque chose de flatteur. Son bouquet, de fruits rouges, nuancé, est relevé par une note fumée, de sorte que j'eus la nette impression, à l'aveugle, qu'il s'agissait d'un vin de Syrah plutôt que de Touriga Nacional (65%) et de Tinta Roriz (35%). Élevage en fûts de chêne français de 400 litres. Sera mis en vente le 13 juin. 13% (117 caisses). Garde: 2013-2015.

Coteaux du Languedoc 2010 Campredon, 23,75$ (11909586)

Vin issu de raisins de l'agriculture biologique, il possède un charme rare, grâce notamment à son bouquet, alléchant, floral, qui me fit croire qu'il s'agissait d'un vin de la vallée du Rhône. D'une assez bonne concentration, il a de l'éclat et une texture de velours, bien qu'il soit élevé en cuves inox et non en fûts. 60 % Syrah, 25 % Mourvèdre et 15 % Grenache. Savoureux. En vente à partir du 13 juin. 13 % (96 caisses). Garde: 2013-2015.

Ribera del Duero 2008 Bodegas O. Fournier, 32 $ (11902958)

Vin rouge espagnol de Tempranillo, richement coloré sans qu'il soit opaque, au généreux bouquet de fruits rouges, qu'accompagne une note fumée, si bien que, à l'aveugle, je croyais déguster soit un vin de Syrah, soit un Médoc. La bouche est charnue, dense, avec de l'éclat et bâtie sur des tannins aimables. Élevage en fûts neufs de chêne français (80 %) et américain (20 %). 14,5 % (113 caisses). Garde: 2013-2017?

Bolgheri Rosso 2010 Le Macchiole, 27,15 $ (11098285)

Goûté aussi à l'aveugle (comme les précédents, et tous commercialisés dans le cadre de la parution du numéro de Cellier nouvel arrivage), ce beau vin rouge de Toscane, relativement corsé, équilibré et aux tannins aimables, est fait surtout de Merlot (50 %), avec du Cabernet franc (30 %) et de la Syrah (20%), l'élevage étant mené en fûts de chêne français. Très bon. Sur les tablettes à partir du 13 juin. 14 % (112 caisses). Garde: 2013-2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer