Une Bourguignonne dans la Loire!

Anne-Claude Leflaive... (Photo fournie par le Domaine Leflaive)

Agrandir

Anne-Claude Leflaive

Photo fournie par le Domaine Leflaive

Partager

Sur le même thème

Beaucoup de Bordelais... ont essaimé, en ce sens qu'ils ont acquis des vignobles à l'étranger, notamment en Argentine, où les ont attirés les très bons résultats que donne le Malbec dans ce pays.

> Sur le web: le site du Domaine Leflaive

Les Bourguignons, eux, ne bougent guère... Cependant, il y a, entre autres, deux exceptions qui confirment la règle. Il s'agit de deux femmes, toutes deux viticultrices réputées.

À savoir Anne-Claude Leflaive, qui possède un domaine de 23 hectares en Bourgogne, et Anne Gros, dont le domaine fait 6,5 hectares.

Anne-Claude Leflaive a ainsi acquis, en 2008, huit hectares de vignes dans la Loire, portant le nom de Clau de Nell, alors qu'Anne Gros et son mari Jean-Paul Tollot en ont acheté autant dans le Languedoc. Or, toutes deux y font de très beaux vins rouges, hors normes et d'une qualité inattendue... mais chacune à sa manière.

En bref: comme en Bourgogne, Anne-Claude Leflaive cultive ses vignes du Clau de Nell selon les règles de l'agriculture biologique et en biodynamie, tandis qu'Anne Gros cultive les siennes de façon traditionnelle.

Anne-Claude Leflaive fait trois vins dans la Loire, dont la SAQ a vendu précédemment le millésime 2010, à ses deux boutiques Signature (33$ la bouteille). Et dont la société d'État commercialisera sans doute les 2011.

Le plus étonnant, à mon sens, est le Vin de Pays du Val de Loire Grolleau, élaboré uniquement avec ce cépage très peu connu qu'est le Grolleau, et dont j'ai goûté, avec Anne-Claude Leflaive, à la fois le 2010 et le 2011. Plus que moyennement corsé, d'une pureté de fruit remarquable, avec des tannins serrés et veloutés, distingué, le 2010, noté 17,5, laisse... pantois! «C'est la biodynamie», explique Anne-Claude Leflaive au sujet du fruit si pur de ce vin. Moins dense, moins concentré, et pour l'instant assez austère, le 2011 est toujours en fûts. 16,8.

Les deux autres vins que j'ai goûtés avec elle sont l'Anjou 2011 Cabernet franc, plein d'éclat, long, d'une texture de velours, et toujours en fûts (17,2) .

Puis l'Anjou 2011 Cuvée Violette, 50% Cabernet franc et 50% Cabernet Sauvignon, un peu plus concentré que le précédent et du même niveau, lui aussi encore en fûts.

La semaine prochaine: les vins d'Anne Gros.

______________________________________________

12-13 CORRECT

14-15 BON

16-17 TRÈS BON

18-19 EXCELLENT

20 EXCEPTIONNEL

_______________________________________________

Coteaux d'Aix en Provence 2008 Château Vignelaure, 24,55$ (11095703)

Ce beau vin de Provence, élaboré avec 70% de Cabernet Sauvignon, plus 25% de Syrah et 5% de Grenache, est aussi hors normes à sa manière. Plus réussi que de précédents millésimes, son bouquet, passablement nuancé, se présente avec des arômes propres aux vins de Bordeaux, auxquels s'ajoutent des notes comme de cuir et de garrigue... Plus que moyennement corsé, tannique, ferme, quoique sans rugosité, il a du caractère. Élevage en fûts. 13,5% (88 caisses). Garde: 2013-2016.

Bandol 2008 Domaine du Gros' Noré,31,75$(10884583)

Appellation provençale assez peu connue, Bandol peut donner des vins magistraux, tel celui-ci, d'une très belle couleur, quasi opaque, toujours jeune. Le bouquet, très riche, associe fruits rouges et noirs, avec aussi des notes épicées genre garrigue encore là. Bouche volumineuse, corpulente, puissante, et équilibrée. Un vin à déguster... lentement, vu le degré alcoolique. 80% Mourvèdre, 15% Grenache et 5% Cinsault, avec élevage en fûts. Grand vin. 15% (165 caisses). Garde: 2013-2020.

Montagny 2011 «Le Clou» Clos Salomon, 22,10$ (11890985)

Bourgogne blanc de la Côte chalonnaise, son bouquet, plutôt délicat, discrètement boisé a de la finesse. La bouche suit, ce vin étant tout au plus de corps moyen, avec, également en bouche, un boisé qui a l'art de s'effacer pour laisser place au fruit. Très joli bourgogne, à prix correct. 75% de ce vin est vinifié en fûts, dont une petite partie de neufs. 13% (137 caisses). Garde: 2013-2015.

Bourgogne Aligoté 2011 Domaine Henri Naudin-Ferrand, 16,65$ (11589703)

Bourgogne blanc du cépage Aligoté, d'une couleur assez prononcée, presque paille, et dont le bouquet, expressif, est nettement plus aromatique qu'on ne s'y attend d'un vin d'Aligoté, avec entre autres des nuances comme de cire jaune, de fruits confits à chair blanche, etc. La bouche est goûteuse, avec une bonne persistance. L'élevage est fait sur lies pour un certain laps de temps, d'où sans doute ses arômes bien présents. Fort bon. 12% (174 caisses). Garde: 2013-2014.

Nahe 2011 Qualitätswein Trocken Weingut Schäfer-Fröhlich, 18,25$ (11897159)

Vin blanc allemand, non boisé, élaboré avec du Müller-Thurgau (ou Rivaner), peu coloré et peu alcoolisé, au bouquet net, marqué par des nuances rappelant un peu les pommes et le citron. Vin léger, un peu sucré (8,1 g de sucre par L), il renferme une bonne quantité de gaz carbonique, ce qui contribue à en rehausser les saveurs. Simple, facile... ce qui n'est pas un défaut. 11,5% (75 caisses). Garde: 2013-2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer