Une effervescence qui gâche tout

L'an dernier, la microbrasserie Belgh Brasse d'Amos avait commercialisé trois... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

L'an dernier, la microbrasserie Belgh Brasse d'Amos avait commercialisé trois bières d'inspiration belge (Witte, Blonde et Dubbel d'abbaye) qui avaient été bien reçues par les amateurs.

C'est maintenant le tour d'une quatrième, la Rousse d'abbaye, malheureusement moins intéressante que ses consoeurs.

De couleur ambrée-rougeâtre avec une mousse crémeuse beige, elle offre des arômes herbacés, faiblement houblonnés et très légèrement sucrés (sans doute parce qu'elle est brassée avec du miel abitibien). Lorsqu'on la déguste, ça se gâte en bouche avec une effervescence si vive que les saveurs en sont presque toutes masquées.

On décèle toutefois une discrète pointe d'amertume ainsi qu'une présence maltée beaucoup trop légère pour nous satisfaire. Dommage.

Note:

2,5/5

Brasseur: Belgh Brasse

Style: ambrée belge

Couleur: ambrée-rouge

Pourcentage d'alcool: 5,5%

Amertume: faible

Houblons: Styrian Golding et Tettnanger

Format: 375 ml  (offerte en paquet de quatre bouteilles)

Prix: moins de 5$

En vente dans les dépanneurs et certaines épiceries.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer