Des brasseries qui font courir les foules

Chaque dernière fin de semaine d'août, Les Trois... (PHOTO FOURNIE PAR LES TROIS MOUSQUETAIRES)

Agrandir

Chaque dernière fin de semaine d'août, Les Trois Mousquetaires met en vente sa réputée Double IPA. Sur la photo, le troisième bottle release des Trois Mousquetaires en août 2015.

PHOTO FOURNIE PAR LES TROIS MOUSQUETAIRES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Patienteriez-vous en file pendant des heures pour obtenir quelques précieuses bières? C'est ce que font de plus en plus d'amateurs quand sont lancées de bières spéciales. Popularisée chez nos voisins américains depuis une douzaine d'années, la chasse aux brassins rares et acclamés gagne maintenant le Québec.

La chasse aux brassins rares

De l'eau, du malt, du houblon et de la levure. C'est tout ce qu'il faut pour fabriquer de la bière. Or, plus raffinée que jamais, la bière compte aujourd'hui des amateurs qui se disputent les bouteilles rares, quitte à patienter des heures durant à l'occasion d'un bottle release, le lancement festif de brassins limités.

Tout a commencé en avril 2005 quand 3 Floyds, à Munster, en Indiana, a organisé le premier Dark Lord Day célébrant le lancement de la Dark Lord, un stout impérial russe offert une fois l'an. Douze ans plus tard, l'événement a pris des proportions titanesques. Le 13 mai dernier, près de 9000 personnes ont déboursé 180 $ pour mettre la main sur six bouteilles du précieux élixir.

Visionnez la vidéo du Dark Lord Day 2017: https://www.youtube.com/watch?v=FS64GJN9Zk4

Le phénomène ne se limite pas à l'Indiana. Au Vermont, les gens font la file pour faire remplir leurs cruchons (growlers) chez Hill Farmstead Brewery (désignée meilleure microbrasserie en 2013 par RateBeer) ou acheter quelques canettes de Heady Topper chez The Alchemist, ou encore rivalisent d'ingéniosité pour dénicher la Sip of Sunshine de Lawson's. Même phénomène au Massachusetts, où les canettes houblonnées des microbrasseries Tree House, Trillium et Night Shift s'envolent à vitesse folle.

Les bottle releases de Brasserie Dunham attirent une clientèle... (PHOTO ALEX CHABOT, FOURNIE PAR BRASSERIE DUNHAM) - image 2.0

Agrandir

Les bottle releases de Brasserie Dunham attirent une clientèle variée et même quelques enfants. Des activités pour les amuser sont toujours organisées.

PHOTO ALEX CHABOT, FOURNIE PAR BRASSERIE DUNHAM

Le phénomène gagne le Québec

La vague de popularité des bottle releases et l'engouement pour les bières rares ou produites à petits volumes a, depuis quelques années, gagné le Québec. En mai 2013, la Brasserie Dunham a été l'une des premières à organiser de tels événements rassembleurs afin de vendre de petits brassins.

«Nous voulions trouver un moyen de commercialiser certaines bières aux quantités extrêmement limitées, et le bottle release était la solution idéale. L'inspiration est clairement américaine», explique Simon Gaudreault, copropriétaire de la Brasserie Dunham.

Même son de cloche chez Dieu du ciel!, qui organise des releases depuis l'hiver 2015, comme le Péché Day pour le lancement de la Péché mortel en fût de bourbon et le Marché d'hiver. «Je suis moi-même surpris de l'ampleur que ça prend. Pour le Marché du 9e anniversaire, il était possible de réserver sa place sur le web pour éviter le chaos. En 10 minutes, les 500 billets étaient vendus», raconte Jean-François Gravel, maître-brasseur et copropriétaire, avouant du même coup que de tels événements sont très rentables pour l'entreprise, même s'ils sont un peu essoufflants.

C'est pour pouvoir offrir une double IPA à bon prix que Les Trois Mousquetaires a lancé sa journée annuelle de vente à la porte en août 2013. «On voulait en brasser une, tout en assurant la distribution. Mais sans qu'elle coûte 6 ou 7 $ chez le commerçant, le houblon étant cher. En la vendant à la brasserie, on peut l'offrir à 3 $», indique le maître-brasseur Alex Ganivet-Boileau.

Les bottle releases sont très rentables pour les microbrasserie... (PHOTO LEÏLA ALEXANDRE, FOURNIE PAR DIEU DU CIEL!) - image 3.0

Agrandir

Les bottle releases sont très rentables pour les microbrasserie comme ici chez Dieu du ciel!, mais essouflants.

PHOTO LEÏLA ALEXANDRE, FOURNIE PAR DIEU DU CIEL!

Même Les Brasseurs du Nord (produits Boréale), soucieuse de reconquérir la clientèle des beer geeks, s'y est mise. Au début du mois de mai, 355 caisses de 12 canettes d'IPA du Nord-Est (non offerte en magasin) ont été vendues en 1 h 40 min directement à la brasserie de Blainville. Quelque 280 amateurs ont patienté sous la pluie, certains dès 7 h 30, avant l'ouverture de la vente à 11 h.

La rareté en magasin

Si les brassins rares font courir les foules dans les microbrasseries, il en est de même dans les magasins spécialisés. Certaines bières sont produites en trop petites quantités (en raison de la capacité de brassage, de la longue durée de fabrication ou de la volonté des brasseurs) par rapport à la demande. C'est notamment le cas de la Brasserie Auval de Val-d'Espoir, en Gaspésie, qui suscite un tel engouement depuis son démarrage en août 2015 que ses produits se vendent sitôt qu'ils sont libérés.

«On met les caisses sur le plancher et ça part en quelques heures», raconte Pierre-Luc Gagnon, conseiller responsable de la section bière au Dépanneur Peluso, à Montréal. Maintenant, quand on a une livraison d'Auval, on ne l'annonce plus à l'avance. On ne peut pas avoir 60 personnes qui attendent dans le magasin.»

Les clients font la file au Dépanneur Peluso... (PHOTO FOURNIE PAR LE DÉPANNEUR PELUSO) - image 4.0

Agrandir

Les clients font la file au Dépanneur Peluso à Montréal lors de la mise en vente des bières d'Auval.

PHOTO FOURNIE PAR LE DÉPANNEUR PELUSO

L'envers de la médaille pour une industrie artisanale en pleine expansion.

Cinq brasseries américaines pour lesquelles on fait la file

1. Hill Farmstead Brewery, Greensboro, Vermont

2. The Alchemist, Stowe, Vermont

3. Tree House Brewing Company, Monson, Massachusetts

4. Bissell Brothers Brewing Company, Portland, Maine

5. 3 Floyds Brewing Co., Munster, Indiana

Les participants du dernier bottle release chez Brasserie Dunham... (PHOTO ALEX CHABOT, FOURNIE PAR BRASSERIE DUNHAM) - image 5.0

Agrandir

Les participants du dernier bottle release chez Brasserie Dunham pouvaient visiter le chai. L'occasion de faire de la vulgarisation et de mieux expliquer le travail d'élevage en barriques.

PHOTO ALEX CHABOT, FOURNIE PAR BRASSERIE DUNHAM

Mises en marché festives au Québec

Si faire le pied de grue ne vous rebute pas et que vous aspirez à mettre la main sur des brassins impossibles à dénicher en magasin, voici trois microbrasseries où vous trouverez votre compte.

Brasserie Dunham

Jeux de poche, exposition sur la bière, séances de dégustation dans le chai, bière servie pendant l'attente... la Brasserie Dunham aime gâter ses clients. «L'aspect événementiel des releases est super important pour nous. On ne veut pas juste vendre de la bière, on veut faire en sorte que la queue soit agréable», explique Simon Gaudreault, copropriétaire. Si le premier événement du genre, tenu en mai 2013, n'avait rassemblé que 38 curieux, celui du 13 mai dernier a attiré quelque 1000 amateurs. Certains avaient précommandé leurs caisses de bière et ne venaient que pour récupérer leur marchandise, une procédure efficace qui réduit le temps d'attente.

Prochains événements

> Samedi 15 juillet: vente de bières houblonnées et sures

> Samedi 14 octobre: vente de bières classiques, vieillies en fûts, sauvages et saison

3809, rue Principale, Dunham, http://brasseriedunham.com/

Lors du dernier Marché d'hiver de Dieu du... (PHOTO LEÏLA ALEXANDRE, FOURNIE PAR DIEU DU CIEL!) - image 6.0

Agrandir

Lors du dernier Marché d'hiver de Dieu du ciel!, les gens avaient accès à une vingtaine de produits.

PHOTO LEÏLA ALEXANDRE, FOURNIE PAR DIEU DU CIEL!

Microbrasserie Dieu du ciel!

Après avoir subi les remontrances de plusieurs fans ne réussissant pas à se procurer des bières lors du marché d'hiver de 2016, Dieu du ciel! a eu l'heureuse idée de permettre les réservations sur le web. Cinq cents places avec heures attitrées étaient offertes aux plus rapides pour le Marché du 9e, qui s'est tenu le 4 février dernier. «On ne veut pas faire attendre les gens pour rien, même si la plupart se retrouvent entre amis et apprécient l'ambiance», explique le copropriétaire Jean-François Gravel. Certains aiment tellement l'événement qu'ils reviennent chaque année, comme cet amateur qui voyage en avion de la Caroline du Nord pour mettre la main sur quelques bouteilles.

Prochain événement

Samedi 10 juin: vente de bières sures

259, rue de Villemure, Saint-Jérôme, http://dieuduciel.com/

Chaque dernière fin de semaine d'août, Les Trois... (PHOTO FOURNIE PAR LES TROIS MOUSQUETAIRES) - image 7.0

Agrandir

Chaque dernière fin de semaine d'août, Les Trois Mousquetaires met en vente sa réputée Double IPA. Sauf en août 2016 où un problème de production a forcé le report de l'événement... le 9 décembre.

PHOTO FOURNIE PAR LES TROIS MOUSQUETAIRES

Microbrasserie Les Trois Mousquetaires

La dernière fin de semaine d'août, chaque année, Les Trois Mousquetaires met en vente sa réputée Double IPA. Sauf en août 2016, où un problème de production a forcé le report de l'événement... au 9 décembre. Malgré le froid - certains avaient bravement couché dans leur voiture pour l'occasion -, 425 caisses de 24 bouteilles ont trouvé preneur en quelques heures. Un succès attribuable à la bière, mais aussi à l'événement. «C'est un happening. On sert des dégustations, et je me promène aussi dans la file pour expliquer le produit, parce que les gens aiment parler au brasseur. Ça les rattache d'une certaine façon à l'entreprise», nous dit Alex Ganivet-Boileau, maître-brasseur.

Prochain événement

Samedi 26 août (la date sera confirmée sur Facebook en juillet): vente de la Double IPA

3755-C, boulevard Matte, Brossard, http://www.lestroismousquetaires.ca/fr/




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le phénomène Auval

    Bières

    Le phénomène Auval

    Après avoir cofondé la Microbrasserie Pit Caribou en 2007 et « s'être donné corps et âme à son entreprise » pendant plus de sept ans, Benoit... »

  • Six heures pour une caisse de bière

    Bières

    Six heures pour une caisse de bière

    L'idée est née après l'achat d'un livre sur la bière dans une librairie du Vermont. Les auteurs du Beer Geek Handbook adoptent un ton tantôt... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer