Le Siboire Saint-Laurent en primeur

  • Le slogan «Si boire est un vice, cale verre en est un autre» orne le mur de brique sur lequel on retrouve les vestiges d'une murale délavée d'une autre époque. Alors que les portes coulissantes, qui donnent une vue imprenable sur la superbe caserne de pompiers, étaient ouvertes pour la toute première fois mercredi dernier, de nombreux passants - et même des policiers! - étaient curieux de savoir quand l'établissement ouvrira enfin ses... (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Le slogan «Si boire est un vice, cale verre en est un autre» orne le mur de brique sur lequel on retrouve les vestiges d'une murale délavée d'une autre époque. Alors que les portes coulissantes, qui donnent une vue imprenable sur la superbe caserne de pompiers, étaient ouvertes pour la toute première fois mercredi dernier, de nombreux passants - et même des policiers! - étaient curieux de savoir quand l'établissement ouvrira enfin ses...

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 1 / 8
  • Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï grill, ravagé par une rupture de canalisation en mars 2015. «Le local demandait beaucoup d'amour», explique Antoine Desharnais Ducharme, un des copropriétaires qui évoque déjà l'ouverture dans quelques années d'un quatrième établissement dans un lieu encore non décidé. (La Presse)

    Plein écran

    Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï grill, ravagé par une rupture de canalisation en mars 2015. «Le local demandait beaucoup d'amour», explique Antoine Desharnais Ducharme, un des copropriétaires qui évoque déjà l'ouverture dans quelques années d'un quatrième établissement dans un lieu encore non décidé.

    La Presse

  • 2 / 8
  • Un verre de Gros plateau, une triple belge du nouveau monde à 9 %. Les bières seront fabriquées à Sherbrooke puis livrées par camion à Montréal. On retrouvera une dizaine de variétés sur les pompes. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Un verre de Gros plateau, une triple belge du nouveau monde à 9 %. Les bières seront fabriquées à Sherbrooke puis livrées par camion à Montréal. On retrouvera une dizaine de variétés sur les pompes.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 3 / 8
  • Le Siboire, qui compte deux établissements à Sherbrooke (Siboire Dépôt ouvert en novembre 2007 et Siboire Jacques-Cartier ouvert en août 2014), a une image de marque très forte. Les serveurs portent tous l'uniforme aux couleurs brun et jaune. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Le Siboire, qui compte deux établissements à Sherbrooke (Siboire Dépôt ouvert en novembre 2007 et Siboire Jacques-Cartier ouvert en août 2014), a une image de marque très forte. Les serveurs portent tous l'uniforme aux couleurs brun et jaune.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 4 / 8
  • Le décor (ici pas tout à fait encore terminé, à six jours de l'ouverture) met en vedette les murs peints en jaune ainsi que les banquettes brunes, comme dans les deux autres Siboire. On a aussi accordé une place de choix au vélo avec les chambres à air accrochées aux lampes. Des vélos seront aussi installés en guise de décoration. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Le décor (ici pas tout à fait encore terminé, à six jours de l'ouverture) met en vedette les murs peints en jaune ainsi que les banquettes brunes, comme dans les deux autres Siboire. On a aussi accordé une place de choix au vélo avec les chambres à air accrochées aux lampes. Des vélos seront aussi installés en guise de décoration.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 5 / 8
  • Les fameux slogans du Siboire font sourire la clientèle. On en a créé un spécialement pour la succursale Saint-Laurent: «Si boire te ralentit, va sur le plateau», une référence au quartier ainsi qu'au vélo, dont sont fanas les proprios. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Les fameux slogans du Siboire font sourire la clientèle. On en a créé un spécialement pour la succursale Saint-Laurent: «Si boire te ralentit, va sur le plateau», une référence au quartier ainsi qu'au vélo, dont sont fanas les proprios.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 6 / 8
  • Le Siboire Saint-Laurent comptera 130 places. Une salle privée de 60 places, où l'on diffusera les matchs de hockey, servira pour les événements spéciaux. Les propriétaires ont également fait la demande à la Ville pour une terrasse sur le boulevard Saint-Laurent. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Le Siboire Saint-Laurent comptera 130 places. Une salle privée de 60 places, où l'on diffusera les matchs de hockey, servira pour les événements spéciaux. Les propriétaires ont également fait la demande à la Ville pour une terrasse sur le boulevard Saint-Laurent.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 7 / 8
  • Âgé de tout juste 29 ans et originaire de Montréal, Antoine Desharnais Ducharme, un des cinq copropriétaires du Siboire Saint-Laurent, a d'abord travaillé pour les deux succursales sherbrookoises. Il a rapidement gravi les échelons, passant de serveur à gérant, puis directeur. Il dirigera maintenant les destinées de l'établissement montréalais. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Plein écran

    Âgé de tout juste 29 ans et originaire de Montréal, Antoine Desharnais Ducharme, un des cinq copropriétaires du Siboire Saint-Laurent, a d'abord travaillé pour les deux succursales sherbrookoises. Il a rapidement gravi les échelons, passant de serveur à gérant, puis directeur. Il dirigera maintenant les destinées de l'établissement montréalais.

    Photo Ninon Pednault, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Si boire est un vice, cale verre en est un autre». Ce slogan ornant les vitrines du défunt Thaï grill, angle Saint-Laurent et Laurier, a piqué la curiosité de bien des Montréalais.

Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï... (Photo Ninon Pednault, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï grill, ravagé par une rupture de canalisation en mars 2015. « Le local demandait beaucoup d'amour », explique Antoine Desharnais Ducharme, un des copropriétaires qui évoque déjà l'ouverture dans quelques années d'un quatrième établissement dans un lieu encore non décidé.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Un verre de Gros plateau, une triple belge... (Photo Ninon Pednault, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Un verre de Gros plateau, une triple belge du nouveau monde à 9 %. Les bières seront fabriquées à Sherbrooke puis livrées par camion à Montréal. On retrouvera une dizaine de variétés sur les pompes.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Le suspense prendra fin mardi puisque les amateurs de bières artisanales pourront enfin découvrir le nouveau Siboire Saint-Laurent, troisième succursale du groupe sherbrookois.

Les classiques Inspiration, Quaker stout et Trip d'automne, concoctés à Sherbrooke, seront bien sûr à l'ardoise. Et la Gros plateau, triple belge à 9 %, sera la digne représentante de la succursale du Plateau.

Côté bouffe, on reprendra les classiques qui ont fait le succès du Siboire. Le fish and chips, pizzas, salades et plats végétariens seront proposés.

Comme les proprios sont fanas de vélo, la déco mettra notamment en valeur la petite reine. 

5101, boulevard Saint-Laurent, Montréal, siboire.ca




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Le Siboire Saint-Laurent
    Le slogan «Si boire est un vice, cale verre en est un autre» orne le mur de brique sur lequel on retrouve les vestiges d'une murale délavée d'une autre époque. Alors que les portes coulissantes, qui donnent une vue imprenable sur la superbe caserne de pompiers, étaient ouvertes pour la toute première fois mercredi dernier, de nombreux passants - et même des policiers! - étaient curieux de savoir quand l'établissement ouvrira enfin ses portes. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Le slogan «Si boire est un vice, cale verre en est un autre» orne le mur de brique sur lequel on retrouve les vestiges d'une murale délavée d'une autre époque. Alors que les portes coulissantes, qui donnent une vue imprenable sur la superbe caserne de pompiers, étaient ouvertes pour la toute première fois mercredi dernier, de nombreux passants - et même des policiers! - étaient curieux de savoir quand l'établissement ouvrira enfin ses portes.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï grill, ravagé par une rupture de canalisation en mars 2015. «Le local demandait beaucoup d'amour», explique Antoine Desharnais Ducharme, un des copropriétaires qui évoque déjà l'ouverture dans quelques années d'un quatrième établissement dans un lieu encore non décidé. (La Presse)

    La Presse

    Le Siboire Saint-Laurent est situé dans l'ancien Thaï grill, ravagé par une rupture de canalisation en mars 2015. «Le local demandait beaucoup d'amour», explique Antoine Desharnais Ducharme, un des copropriétaires qui évoque déjà l'ouverture dans quelques années d'un quatrième établissement dans un lieu encore non décidé.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Un verre de Gros plateau, une triple belge du nouveau monde à 9 %. Les bières seront fabriquées à Sherbrooke puis livrées par camion à Montréal. On retrouvera une dizaine de variétés sur les pompes. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Un verre de Gros plateau, une triple belge du nouveau monde à 9 %. Les bières seront fabriquées à Sherbrooke puis livrées par camion à Montréal. On retrouvera une dizaine de variétés sur les pompes.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Le Siboire, qui compte deux établissements à Sherbrooke (Siboire Dépôt ouvert en novembre 2007 et Siboire Jacques-Cartier ouvert en août 2014), a une image de marque très forte. Les serveurs portent tous l'uniforme aux couleurs brun et jaune. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Le Siboire, qui compte deux établissements à Sherbrooke (Siboire Dépôt ouvert en novembre 2007 et Siboire Jacques-Cartier ouvert en août 2014), a une image de marque très forte. Les serveurs portent tous l'uniforme aux couleurs brun et jaune.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Le décor (ici pas tout à fait encore terminé, à six jours de l'ouverture) met en vedette les murs peints en jaune ainsi que les banquettes brunes, comme dans les deux autres Siboire. On a aussi accordé une place de choix au vélo avec les chambres à air accrochées aux lampes. Des vélos seront aussi installés en guise de décoration. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Le décor (ici pas tout à fait encore terminé, à six jours de l'ouverture) met en vedette les murs peints en jaune ainsi que les banquettes brunes, comme dans les deux autres Siboire. On a aussi accordé une place de choix au vélo avec les chambres à air accrochées aux lampes. Des vélos seront aussi installés en guise de décoration.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Les fameux slogans du Siboire font sourire la clientèle. On en a créé un spécialement pour la succursale Saint-Laurent: «Si boire te ralentit, va sur le plateau», une référence au quartier ainsi qu'au vélo, dont sont fanas les proprios. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Les fameux slogans du Siboire font sourire la clientèle. On en a créé un spécialement pour la succursale Saint-Laurent: «Si boire te ralentit, va sur le plateau», une référence au quartier ainsi qu'au vélo, dont sont fanas les proprios.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Le Siboire Saint-Laurent comptera 130 places. Une salle privée de 60 places, où l'on diffusera les matchs de hockey, servira pour les événements spéciaux. Les propriétaires ont également fait la demande à la Ville pour une terrasse sur le boulevard Saint-Laurent. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Le Siboire Saint-Laurent comptera 130 places. Une salle privée de 60 places, où l'on diffusera les matchs de hockey, servira pour les événements spéciaux. Les propriétaires ont également fait la demande à la Ville pour une terrasse sur le boulevard Saint-Laurent.

  • Le Siboire Saint-Laurent
    Âgé de tout juste 29 ans et originaire de Montréal, Antoine Desharnais Ducharme, un des cinq copropriétaires du Siboire Saint-Laurent, a d'abord travaillé pour les deux succursales sherbrookoises. Il a rapidement gravi les échelons, passant de serveur à gérant, puis directeur. Il dirigera maintenant les destinées de l'établissement montréalais. (Photo Ninon Pednault, La Presse)

    Photo Ninon Pednault, La Presse

    Âgé de tout juste 29 ans et originaire de Montréal, Antoine Desharnais Ducharme, un des cinq copropriétaires du Siboire Saint-Laurent, a d'abord travaillé pour les deux succursales sherbrookoises. Il a rapidement gravi les échelons, passant de serveur à gérant, puis directeur. Il dirigera maintenant les destinées de l'établissement montréalais.