Un hydromel québécois charme Cartier

La Ferme Apicole Desrochers D produit une gamme d'hydromels... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La Ferme Apicole Desrochers D produit une gamme d'hydromels bien diversifiée, de la quasi-bière (Beezz) au liquoreux (Or d'âge). Ici, on voit, de gauche à droite, l'Envolée, l'Or la loi, le Beezz de lait, le Foehn et le Beezz I.P.A.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tandis que les Américains produisent du mead tranquille, pétillant, liquoreux, aromatisé, etc., les Québécois, eux, tardent encore à découvrir l'hydromel. La Ferme Apicole Desrochers D produit pourtant une gamme de «vins» de miel particulièrement emballante. Si emballante, en fait, que la maison Cartier a acheté une bonne partie de sa production en 2016.

Au printemps 2015, Géraud Bonnet a reçu un appel de la fondation Cartier, qui avait repéré les hydromels Desrochers D et servi les produits dans le cadre d'un événement. «Eh ben!» fut à peu près la réaction de l'homme qui fait du vin de miel avec son épouse Naline Dupuis-Desrochers, à Ferme-Neuve, dans les Hautes-Laurentides.

Puis Cartier a rappelé, un an plus tard, pour acheter 150 bouteilles d'Or d'âge, un liquoreux issu de l'assemblage des plus vieilles barriques du domaine. Ça devenait plus sérieux! Après, ce fut une commande de 300 quilles, mais les quantités étant minuscules, ce n'était tout simplement pas possible de livrer. La prestigieuse maison a alors adopté la Cuvée de la Diable comme délicieuse solution de remplacement.

Le contexte de cet intérêt de la légendaire maison française pour les hydromels d'une entreprise artisanale québécoise? Un nouveau parfum pour hommes, L'Envol, inspiré du vin de miel. «Le miel, véritable nectar divin, utilisé dans la confection de la liqueur d'hydromel qui conférait aux dieux force et immortalité, s'impose comme signature olfactive de cette fragrance», peut-on lire sur le site origines-parfum.com.

«Si on m'avait dit, il y a 10 ans, que je deviendrais un fournisseur de Cartier, je n'y aurais pas cru!», affirme Géraud Bonnet, de la Ferme Apicole Desrochers D.

Bien qu'un partenariat de cette ampleur ne soit pas toujours de tout repos, la petite équipe Desrochers en est bien fière. Mathilde Laurent, le nez de Cartier, s'est même fendue de quelques mots sur les produits humblement fermentés, élevés et assemblés à Ferme-Neuve.

«Mon choix s'est porté sur la Cuvée de la Diable des Vins de Miel Desrochers, un vin de miel aux arômes très riches, vieilli trois ans en fût de chêne que j'ai sélectionné pour sa plus grande qualité aromatique et son impressionnante variété de facettes par rapport aux qualités classiques. Pour les événements les plus prestigieux, nous avons sélectionné l'Or d'âge dont le vieillissement en fût de chêne dépasse les huit ans», peut-on lire dans un échange entre la maison et la ferme apicole.

«Si on m'avait dit, il y a 10 ans,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

«Si on m'avait dit, il y a 10 ans, que je deviendrais un fournisseur de Cartier, je n'y aurais pas cru!», lance Géraud Bonnet, de la Ferme Apicole Desrochers D, dont les hydromels ont été adoptés par la prestigieuse maison de luxe française.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Une histoire de famille

Les hydromels Desrochers D ne sont pas nés hier. Leurs origines remontent aux années 90, lorsque les apiculteurs Claude Desrochers et Marie-Claude Dupuis (parents de la superstar du miel québécois, Anicet, et de sa soeur Naline) ont obtenu un permis d'alcool artisanal. La fermentation de miel et d'eau a donné naissance à l'Envolée, un «vin» sec, et au Marie-Clos, version à la framboise sauvage. A suivi le produit phare de la maison, la Cuvée de la Diable, un liquoreux vieilli en barriques pendant trois ans.

En 2001, Anicet Desrochers et Anne-Virginie Schmidt ont repris la gestion du rucher. Naline Dupuis-Desrochers et son conjoint Géraud Bonnet se sont pour leur part consacrés aux vins de miel à compter de 2008.

En plus d'obtenir une certification biologique, le jeune couple a développé une panoplie de nouveaux produits, comme un vin de miel «nature» sans aucun ajout (le Blizz Nat), un mousseux (Foehn), un hydromel pétillant houblonné (Beezz I.P.A.) en collaboration avec la brasserie EtOH et un autre au petit lait et au houblon (Beezz de lait).

Chez les Desrochers, on aime la fête, la famille, les amis, les produits artisanaux et ceux qui les font. Aussi, la cuvée la plus «prestigieuse» de la maison a-t-elle, comme tout le reste, une composante festive et expérimentale. Or d'âge, un vin de miel liquoreux composé d'un assemblage de vieilles barriques (entre 8 et 14 ans), en est à sa quatrième cuvée. Chaque nouvel assemblage est réalisé par un sommelier ami. Ça se passe sur un après-midi ou un week-end, selon les talents de «maître assembleur» du sommelier en question!

Hydromel Or d'âge, Ferme apicole Desrochers, 76,25 $... (photo fournie par la SAQ) - image 3.0

Agrandir

Hydromel Or d'âge, Ferme apicole Desrochers, 76,25 $

photo fournie par la SAQ

«Contrairement à la Cuvée de la Diable, qui doit toujours goûter à peu près la même chose, chaque cuvée d'Or d'âge a sa personnalité», précise Géraud Bonnet.

«Certains assemblages sont plus tourbés, d'autres sont plus caramélisés. Frédéric Gauthier [de l'agence Symbiose], "auteur" de la deuxième cuvée, était tombé sur une barrique qui lui rappelait le xérès Palo Cortado. Ça a donné une direction à sa cuvée.»

Produit en petites quantités, soit toujours moins de 1000 bouteilles, le liquoreux - qui n'écoeure pas! - est le digestif idoine pour clore un repas des Fêtes. Dans le réseau de la SAQ, il reste encore une trentaine de bouteilles de la cuvée Or d'âge dont le nez de Cartier s'était entiché. La nouvelle cuvée sera en succursale et dans les restaurants du Québec sous peu.

_______________________________________________________________________________

Hydromel Or d'âge, Ferme Apicole Desrochers D, 14 %, 750 ml, 76,25 $ (12644145)

La gamme classique de Desrochers D (Envolée, Blizz, Cuvée de la Diable, Marie-Clos, Or d'âge) est en vente à la SAQ. Les produits plus spécialisés, dont le mousseux Foehn, les Beezz et le nouvel Or d'âge sont disponibles en commande privée en passant par le site de l'agence La QV. Tous les hydromels sont en vente à la ferme. Bientôt, on pourra même acheter certains produits dans quelques épiceries et dépanneurs à bière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer