Argouille: l'argousier à boire

N'empêche, on trouve de plus en plus de... (PHOTO: OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

N'empêche, on trouve de plus en plus de produits transformés sur les tablettes, dont la boisson légèrement pétillante Argouille de la Ferme d'Achille, à Saint-Ubalde, dans la région de Portneuf.

PHOTO: OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Originaire d'Asie et d'Europe, l'argousier s'enracine tranquillement au Québec où il est particulièrement bien adapté à notre climat, résistant à des températures de - 40 à + 40 oC. Récolter ses fruits n'est pas une mince affaire puisque l'arbuste les protège jalousement avec de longues épines: ne cherchez pas plus loin pourquoi l'autocueillette est rarissime!

N'empêche, on trouve de plus en plus de produits transformés sur les tablettes, dont la boisson légèrement pétillante Argouille de la Ferme d'Achille, à Saint-Ubalde, dans la région de Portneuf. On la sert seule, frappée, si on ne craint pas une pointe d'acidité (c'est heureux, on n'a pas trop forcé sur le sirop d'érable pour camoufler l'acidité des baies d'argousier), ou en cocktail, avec un peu de gin, du soda au gingembre, des fraises et quelques feuilles de basilic. En vente notamment au Marché des saveurs du marché Jean-Talon, à Montréal. 

Autres informations et points de vente:

facebook.com




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer