Hausse des exportations de vins français vers la Chine

Les exportations de vins français d'appellation, hors spiritueux, ont diminué... (Photo archives Photos.com)

Agrandir

Photo archives Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Les exportations de vins français d'appellation, hors spiritueux, ont diminué en volume en 2015-2016 par rapport à la campagne précédente, mais ont progressé en valeur vers les pays hors Union européenne (UE), en particulier la Chine.

Sur les quatre premiers mois de la «campagne viticole» 2016-2017 (soit d'août à novembre 2016 NDR), les volume de vins exportés se replient de 4% à destination de l'UE alors qu'ils progressent de 10% vers les autres pays, selon des chiffres publiés mercredi par le service statistique du ministère de l'Agriculture Agreste.

En particulier, les exportations diminuent de 2% en volume et de 1% en valeur vers l'Allemagne sur un an, et de 12% en volume et de 15% en valeur vers le Royaume-Uni.

Vers les pays tiers, la hausse des volumes exportés concerne essentiellement les vins non pétillants AOP (+10% sur un an), notamment à destination des États-Unis (+15%).

Vers la Chine, Hong-Kong, Singapour et Taiwan, les volumes de vins AOP exportés font un bond de 21%, après le recul observé en 2013-2014, et 2014-2015.

Vers la Chine seule, les volumes exportés de vins d'appellation de Bordeaux rouge et blanc gagnent respectivement 22% et 64% sur un an, faisant de la Chine le premier client des vins AOP français.

En direction du Japon, les exportations de vins AOP baissent de 12%.

Depuis 2015, les exportations de vins français d'appellation vers les pays tiers dépassent, en volume, celles vers l'UE.

Pour le champagne, les exportations diminuent en volume (-3%) et en valeur (-4%). La baisse ne concerne que l'UE (-7%), les exportations vers les autres pays enregistrant un rebond de 3%.

Pour le Cognac, les volumes exportés sont une nouvelle fois en augmentation (+7% par rapport à la même période de 2015-2016), grâce au «dynamisme des échanges avec les pays tiers» note Agreste.

Vers la Chine, les exportations de Cognac bondissent de 46% et de 10% vers les États-Unis.

La France est affectée également par une baisse des prix des vins sans Indication Géographique en raison de la hausse des stocks à la production et l'augmentation des importations françaises de vins en vrac espagnols.

En 2016, la récolte viticole française, estimée à 43,2 millions d'hectolitres, a reculé de 10% sur un an, soit une des plus faibles productions depuis 30 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer