Un printemps au naturel

L'événement Vivent les vins libres! se tiendra le... (PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉVÉNEMENT VIVENT LES VINS LIBRES!)

Agrandir

L'événement Vivent les vins libres! se tiendra le 6 mars à la Société des arts technologiques. Les vins que produit Marine Leys à Gaillac, en France, seront de la partie.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉVÉNEMENT VIVENT LES VINS LIBRES!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aux mois de mars et d'avril se dérouleront pas moins de trois importants salons consacrés aux vignerons qui travaillent la vigne le plus naturellement possible. C'est dire la place que ces vins plus sains, certifiés biologiques, biodynamiques ou pas, occupent sur la table des Québécois avertis par les temps qui courent. Voici un survol de trois événements qui promettent de surprendre vos papilles !

Vivent les vins libres !

Dimanche, à la Société des arts technologiques

Vivent les vins libres !, c'est un regroupement de vigneronnes et de vignerons, surtout français, défendant des jus « libres des produits chimiques qui détruisent les sols et la vigne, libres de la culture industrielle à grande échelle, libres de la bulle spéculative, etc. », peut-on lire dans le communiqué. « En un mot, ils militent pour des vins vivants qui reflètent la singularité et la santé des terroirs dont ils sont issus. »

Une quinzaine de ces amoureux de la vigne « propre » profitent de la saison calme pour faire une première tournée nord-américaine (New York et Montréal) et nous permettre de goûter à leurs cuvées non conventionnelles. La plupart sont des habitués des cartes des vins québécoises. Peut-être les reconnaîtrez-vous si vous fréquentez de temps en temps des restaurants comme Vin papillon, Labo culinaire, Le Comptoir charcuteries et vins, Lawrence, Pullman, Candide, etc.

Après le salon, on pourra passer à table au Labo culinaire de la SAT avec un repas en trois services, concocté à quatre mains par les chefs Michèle Marek et Ségué Lepage, et du vin jusqu'à plus soif. On réserve sa place d'avance pour la somme de 104,50 $, taxes et pourboire inclus. L'accès au salon coûte 12 $ aux professionnels (entre 10 h et 13 h 30) et 17 $ aux particuliers (de 14 h 30 à 19 h).

>>>Consultez la page de l'événement

Slow Wine

23 mars, à la salle Mandoline du marché Jean-Talon

Il y a cinq ans, quelques agences pionnières dans la représentation de vignerons « nature », dont Rézin, Glou, La QV, Ward & Associés, se réunissaient au restaurant Pastaga, à l'invitation de Slow Food Montréal. Les curieux qui s'étaient déplacés avaient pu goûter à toutes sortes de jus aux personnalités affirmées.

Le petit salon Slow Wine a pris de l'ampleur. Le 23 mars, entre 18 h et 21 h, une dizaine d'agences et deux producteurs (DesrochersD et Négondos) ouvriront des bouteilles choisies, à la salle Mandoline du marché Jean-Talon. Les billets coûteront 30 $ aux membres de Slow Food, 40 $ aux autres.

>>>Visitez le site du salon

Les Turbulents

17 avril, à la Société des arts technologiques

Voilà un salon qui porte bien son nom. Il a eu tant de succès, le printemps dernier, qu'il ne restait plus une goutte de vin avant la fin prévue de l'événement ! Les organisateurs se sont ajustés pour que la journée se déroule plus rondement cette année. Entre autres, on limitera la vente de billets à 500 (contre 800 l'an dernier). Professionnels et particuliers devraient s'attendre à payer une trentaine de dollars pour l'entrée et un verre. Entre 25 et 30 vignerons français, grecs, italiens, américains, etc. sont attendus. Les « goûteurs » pourront se sustenter au Labo culinaire toute la journée. Pour les informations pratico-pratiques et la liste des invités (à venir), on suit la page Facebook des Turbulents.

>>>Consultez la page des Turbulents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer