Vinexpo retourne en Asie en 2016

En alternance avec Bordeaux, Vinexpo Hong-Kong se tiendra du 24 au 26 mai 2016.... (PHOTO JEAN-PIERRE MULLER, AFP)

Agrandir

PHOTO JEAN-PIERRE MULLER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BORDEAUX

En alternance avec Bordeaux, Vinexpo Hong-Kong se tiendra du 24 au 26 mai 2016. En 2014, l'édition chinoise de Vinexpo avait accueilli 1300 exposants de 34 nationalités présentant la plus large gamme de vins et spiritueux jamais proposée aux 17 000 visiteurs professionnels venus de tous les pays d'Asie-Pacifique.

«Hong Kong reste une porte d'entrée privilégiée pour le marché chinois et s'impose définitivement comme un hub en Asie pour la filière des vins et spiritueux. Ce marché est plus sophistiqué que jamais : cela se ressent aussi bien dans les transactions que dans l'ambiance de notre salon», a précisé Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo.

Salon dédié au marché japonais, Vinexpo Tokyo se déroulera lui les 15 et 16 novembre 2016. Lors de sa première édition en novembre 2014, le salon nippon avait attiré 3200 professionnels japonais et plus de 500 marques de vins et spiritueux, dont certaines lancées pour la première fois sur le marché japonais. Si 85% des visiteurs ont été d'origine japonaise, quelques professionnels ont fait le déplacement de Taïwan, d'Inde, de Chine ou de Singapour.

«Le Japon est un marché à part», précise Xavier de Eizaguirre, président de Vinexpo. Selon lui, «en pérennisant cet événement à Tokyo, Vinexpo aide ses exposants à mieux appréhender le côté sophistiqué et les tendances du marché nippon».

Les professionnels repartent optimistes

Côté tendances, le 18e Vinexpo à Bordeaux, plus important salon de vin au monde, a mis en lumière les rosés, les vins effervescents, les vins bio et les cocktails de spiritueux; côté marché, ce sont les États-Unis et l'Afrique qui ont été scrutés tandis que «l'on sent l'optimisme revenir», a résumé jeudi le directeur général de Vinexpo.

À l'heure de la clôture, Vinexpo, stable sur le nombre de visiteurs (45 000), a noté avoir reçu +14% de visiteurs chinois. «La Chine conforte sa position de premier visiteur étranger devant les États-Unis. Pour nous, c'est une bonne nouvelle car ce sont les deux marchés qui vont à l'avenir porter le marché des vins et spiritueux», a indiqué dans un entretien avec l'AFP Guillaume Deglise.

Les États-Unis sont le premier marché mondial en volume et en valeur, la Chine étant en cinquième position.

«Les exposants et visiteurs ont le sourire aux lèvres», a-t-il souligné. «La situation économique est bien meilleure qu'en 2013 avec un marché américain qui fonctionne bien et la Chine qui repart. On a de nouvelles destinations possibles, avec beaucoup de professionnels africains. On sent l'optimisme revenir», après l'arrêt brutal en 2013 de l'Eldorado chinois.

Côté tendances, «on en a vu qui ne sont pas nouvelles mais qui se confirment et se globalisent: les rosés, les vins effervescents et les vins bio. Les spiritueux avec la mixologie et les cocktails sont également des phénomènes qui existent depuis quelques années mais se globalisent partout dans le monde», a pointé le directeur général.

L'inauguration par le président François Hollande du salon, dimanche, a été, selon le directeur général, «un signe de reconnaissance». «Le président de la République visitait le salon aéronautique du Bourget le lendemain et il a donné autant d'importance à ces deux filières qui sont les deux premières de l'exportation française», a-t-il souligné.

La prochaine édition française de Vinexpo, en alternance avec Hong Kong, sera donnée en 2017 avec un salon réduit d'une journée, passant à quatre au lieu de cinq jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer