Première acquisition chinoise dans le Languedoc

C'est la première fois que des Chinois s'intéressent... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

C'est la première fois que des Chinois s'intéressent à cette région, dont nombre de domaines sont en situation difficile et, selon elle, «d'autres domaines ont été visités».

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOULOUSE

Après le Bordelais, des investisseurs de Chine, premier pays consommateur de vin au monde, viennent de signer leur première acquisition d'un domaine viticole en Languedoc (sud), l'un des plus vastes vignobles de France a-t-on appris vendredi auprès de leur agent.

Le Château de La Bastide, situé dans la commune d'Escales, près de Narbonne et non loin de la frontière espagnole, a été acquis pour un montant non précisé par l'entreprise HBC International Wine Assets Management, basée à Pékin et Hong Kong.

L'acquisition des 200 hectares du domaine, en plein coeur des collines des Corbières, a été signée par le directeur général de HBC International, Min Yu.

Connu à l'international comme un grand amateur de vin et homme d'affaires avisé, Min Yu avait ciblé La Bastide dès octobre 2013 et négocié durant plus d'un an, a précisé Mme Nantin Gao par téléphone à l'AFP.

C'est la première fois que des Chinois s'intéressent à cette région, dont nombre de domaines sont en situation difficile et, selon elle, «d'autres domaines ont été visités».

HBC International aurait pour projet de «promouvoir le Château de la Bastide à l'international et de construire un grand hôtel dans ce département sinistré» a-t-elle précisé..

Le Château La Bastide, dont les vignes remontent au 18e siècle, produit chaque année 300 000 à 400 000 bouteilles, vendues en quasi-totalité à l'exportation.

Les Chinois, qui ont eux-mêmes commencé à produire du vin, ont acquis depuis 1997 une centaine de domaines dans le Bordelais. Leur présence demeure cependant marginale au regard des 7400 propriétés de la région, indique Laurence Lemaire, auteure d'un livre sur «Le vin, le Rouge, la Chine».

Mais l'intérêt croissant des consommateurs chinois pour le vin les pousse à s'intéresser à d'autres régions.

Le Languedoc-Roussillon compte plus de 245 000 hectares de vigne, ce qui en fait l'un des plus vastes vignobles de France, et réalise environ un tiers de la production et 30% des exportations de vin de la France.

Par ailleurs, l'intérêt de la Chine pour le sud-ouest français l'a menée à reprendre 49,99% des parts de l'aéroport régional de Toulouse Blagnac.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer