• Accueil > 
  • Vins 
  • > Vins du Québec: la façon Camy 

Vins du Québec: la façon Camy

Au vignoble Camy, les rangées de pinot gris... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Au vignoble Camy, les rangées de pinot gris alternent avec celles de chardonnay. Les cépages ne sont pas plantés dans un seul bloc comme à l'habitude.

Photo Robert Skinner, La Presse

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

(SAINT-BERNARD-DE-LACOLLE) Dans un sol unique, rempli de coquillages déposés il y a des milliers d'années par l'ancienne mer de Champlain, Fred Tremblay et Isabelle Leveau élaborent deux vins blancs. Les produits du vignoble Camy sont commercialisés depuis seulement deux ans et déjà, ils sont sur la carte de plusieurs restaurants.

Fred Tremblay et Isabelle Leveau ont cherché longtemps... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Fred Tremblay et Isabelle Leveau ont cherché longtemps l'endroit idéal pour établir leur vignoble. C'est un champ de maïs et de soya le long de la montée Henrysburg à Saint-Bernard-de-Lacolle qui s'est avéré être la terre promise.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Aucun produit chimique n'est utilisé pour traiter les... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Aucun produit chimique n'est utilisé pour traiter les vignes.

Photo Robert Skinner, La Presse

Au milieu des vignes, dans la grange qui sert d'atelier, Fred Tremblay sort deux bouteilles. L'horloge affiche 8 h du matin. Il est tôt pour déguster, mais le vigneron insiste pour goûter avant de faire la tournée du vignoble.

« Quand on goûte les vins, on comprend mieux le terroir », dit-il.

Le vigneron verse le vin de couleur dorée dans son verre, puis plonge son nez où les parfums d'épices douces sont invitants. Les arômes de tarte Tatin se fondent dans une texture crémeuse soutenue par une belle acidité et une touche minérale.

« Le vin a fait 10 mois d'élevage en barrique de chêne, puis il reste en bouteille avant d'être commercialisé, dit le vigneron. Il faut du temps pour faire du bon vin. Il faut être patient. »

Patient et méticuleux. Il n'a lésiné sur aucun détail pour produire un vin qu'il juge satisfaisant. Aussi bien pour le choix du clone des vignes, la personne qui produit ses fûts de chêne que l'endroit où il a planté.

Car sa conjointe et lui ont cherché longtemps l'endroit idéal pour lancer un vignoble. Ils ont finalement arrêté leur choix sur un champ de maïs et de soya le long de la montée Henrysburg à Saint-Bernard-de-Lacolle, à la frontière avec les États-Unis. Fred Tremblay a inspecté la terre avec soin.

« Je me promenais avec ma pelle et je creusais des trous partout », relate Fred Tremblay.

Ici, son coup de pelle a révélé un type de sol inespéré : un mélange de gravier facile à drainer dans lequel se trouvent des tonnes de coquillages blancs. Une particularité qui apporte aujourd'hui une minéralité singulière aux vins du domaine.

DU BLANC AVANT LE ROUGE

Après avoir posé les verres, le couple marche dans le vignoble. Les rangées de pinot gris alternent avec celles de chardonnay. Les cépages ne sont pas plantés dans un seul bloc comme à l'habitude. Cette technique, autrefois utilisée par les vignerons, complique le travail au champ, mais réduit les risques de perte.

« S'il y a du gel ou de la grêle dans un secteur du vignoble, je ne vais pas perdre tous les fruits d'une même variété, car tout mon chardonnay [par exemple] n'est pas au même endroit », explique-t-il.

Pour l'instant, le couple ne vinifie que du vin blanc. Mais un peu plus loin sur la terre, ils ont planté des pieds de pinot noir. Un nouveau défi pour les vignerons qui savent très bien que cette variété est capricieuse et difficile.

Autre difficulté, ils n'utilisent aucun produit chimique pour traiter les vignes.

« Je ne veux pas de certification biologique même si je n'utilise pas de produits de synthèse. Je n'aime pas les dogmes. Je travaille à ma façon », affrime Fred Tremblay. 

La façon Camy, dont le nom rappelle le surnom de son ancêtre Camil Tremblay, lui a donné raison. Son chardonnay 2016, le premier vin qu'il a commercialisé, vient de gagner une médaille d'or dans un concours de vins canadiens.

Fred Tremblay et Isabelle Leveau n'ont pas fait grand bruit depuis le début de la commercialisation de leurs vins l'été dernier. Pas d'entrevue. Pas de fête au vignoble. C'est que le domaine n'est pas ouvert au public.

« Je n'ai pas créé un projet agrotouristique, ajoute le vigneron. Je veux simplement faire le meilleur vin possible. »

Une dernière gorgée du pinot gris avant de partir confirme que l'objectif est atteint.

OÙ ACHETER LES VINS CAMY ?

Fromagerie Hamel (le magasin du marché Jean-Talon et d'autres, selon les arrivages) : 220, boulevard Jean-Talon Est, Montréal

William J. Walter  910, boulevard Raymond, Québec

Charcuterie de la Gare 412, boulevard du Saguenay Est, local 103, Saguenay

 À DÉGUSTER

Pinot gris 2017

Le pinot gris réussit très bien au Québec et c'est particulièrement vrai au domaine Camy. Le vin s'ouvre sur des notes de caillou mouillé, de fleurs blanches, de poivre blanc et de poire. Sur les papilles, l'attaque vive est rapidement suivie d'une texture plus ronde, voire crémeuse, qui révèle le mouvement des lies lors de l'élevage. Les arômes de fruits persistent longtemps. Vraiment bien réussi.

22 $ + taxes

Chardonnay 2017

Il reste peu de bouteilles de la cuvée 2016 qui a remporté une médaille des National Wine Awards of Canada. Ce n'est pas plus mal, car la cuvée 2017 est aussi délicieuse. Les arômes de fleurs sont plus présents au nez. On perçoit moins d'épices, car le vin a passé un peu moins de temps en barrique. Il est plus vif et frais en bouche. Délicieux !

25 $ + taxes




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer