• Accueil > 
  • Vins 
  • > Vins de France: le réveil du Roussillon 

Vins de France: le réveil du Roussillon

Dans le village de Calce, près de Perpignan,... (Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale)

Agrandir

Dans le village de Calce, près de Perpignan, des vignerons tentent de mettre en valeur le terroir local.

Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Dans le sud de la France, entre mer et montagnes, les vins du Roussillon peinent parfois à se démarquer de leurs voisins du Languedoc. Dans le village de Calce, près de Perpignan, des vignerons tentent de mettre en valeur le terroir local. Nous sommes allés à la rencontre de trois d'entre eux dont les vins sont offerts au Québec.

GOURMAND-Vins de France. Le réveil du Rousillon. Domaine... - image 1.0

Agrandir

GOURMAND-Vins de France. Le réveil du Rousillon. Domaine Gauby.Gérard Gauby a été l'un des premiers à croire au potentiel du terroir de Calce. Plutôt que de vendre ses raisins à la cave coopérative comme c'était la coutume, il a fondé avec sa femme Ghislaine son propre domaine dans les années 80. Leur fils Lionel vinifie désormais les vins de la propriété.Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale.

Domaine Gauby

Gérard Gauby a été l'un des premiers à croire au potentiel du terroir de Calce. Plutôt que de vendre ses raisins à la cave coopérative comme c'était la coutume, il a fondé avec sa femme Ghislaine son propre domaine dans les années 80. Leur fils Lionel vinifie désormais les vins de la propriété.

Gérard Gauby a adopté les méthodes de l'agriculture biologique. Il favorise également la biodiversité dans ses vignes. Ses façons de faire ont inspiré une nouvelle génération de viticulteurs qui pratiquent tous la culture biologique dans le village. Gauby tente également de faire connaître les anciens cépages de la région et de préserver les vieilles vignes.

Le climat semi-désertique du Roussillon et les changements climatiques compliquent la culture de la vigne dans la région, selon le vigneron. «Il a fait tellement chaud en 2015, se rappelle-t-il. Quand j'ai goûté les vins, j'ai compris qu'il fallait mettre les vignes à l'ombre.» Afin de protéger ses plants du soleil, il expérimente une nouvelle technique: il a planté des oliviers entre ses rangées de vignes.

Gérard Gauby produit parmi les vins les plus prestigieux du Roussillon. Ils sont élégants et possèdent beaucoup de minéralité. Sa cuvée «vieilles vignes», à base de syrah, de grenache et de mourvèdre, rappelle les parfums de garrigues qui flottent dans son vignoble. Les tannins se fondent dans une bouche ronde et équilibrée.

Domaine Gauby Vieilles Vignes 2014 (11225125) 53 $

Olivier Pithon... (Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Olivier Pithon

Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale

Domaine Olivier Pithon

Olivier Pithon a quitté sa Loire natale, où son frère Jo Pithon est un vigneron très connu, pour s'installer à Calce il y a 17 ans. À l'époque, il n'y avait que Gérard Gauby et la cave coopérative qui vinifiaient dans le village. Depuis, une dizaine d'autres domaines indépendants ont démarré à Calce, dont le domaine Matassa et L'Horizon.

Le vigneron est tombé amoureux du maccabeu et du grenache gris, deux variétés de blancs qu'on trouve rarement dans les autres régions de France, sauf dans le Languedoc. Il élabore aussi des rouges avec de vieilles vignes de carignan et de grenache noir. «La signature des nouveaux vins du Roussillon est la fraîcheur, même s'ils sont produits dans un climat très chaud», dit-il.

Calce se trouve à 300 mètres d'altitude. Son sol est surtout composé de schiste et de calcaire. Sur la terrasse d'Olivier Pithon, on aperçoit d'un côté la mer Méditerranée et de l'autre, les Corbières. Au sommet des montagnes, les vestiges des châteaux cathares rendent le décor spectaculaire.

La cuvée Mon P'tit Pithon est réalisée avec des raisins achetés en négoce. Cet assemblage de syrah, de mourvèdre et de grenache est rempli de fruits rouges. Il rappelle le thym, la lavande et même l'orange sanguine. C'est épicé et pas très puissant.

Domaine Olivier Pithon Mon P'tit Pithon 2016 (12574811) 20,35 $

Jean-Philippe Padié... (Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Jean-Philippe Padié

Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale

Domaine Padié

Jean-Philippe Padié a démarré son domaine après avoir travaillé chez Mas Amiel à Maury et chez Gérard Gauby. Il vinifie dans un petit local situé devant l'église de Calce. Le village compte à peine 190 habitants.

Jean-Philippe Padié vinifie séparément ses différents terroirs. «J'essaie de dompter la matière», dit-il. Il produit ainsi plusieurs cuvées. Il élabore également un rouge appelé Camp d'en Fourmaxe issu d'une parcelle de vignes achetée par l'agent québécois Martin Labelle et le Cowboy Fringant Jérôme Dupras.

Calce se trouve à quelques kilomètres de la mer et tout près de l'Espagne. Les gens du Roussillon revendiquent leur identité catalane. Cela se reflète dans leur gastronomie. Au restaurant du village, on sert de la daurade de la méditerranée et du jambon ibérique, un mariage naturel avec les vins digestes et fruités produits autour du village.

La cuvée Petit Taureau est le premier vin de Padié offert à la SAQ. Il regroupe de vieilles vignes de carignan et du grenache. Le tout a été vinifié en cuve de béton. Il en résulte un vin parfumé, épicé, complexe avec de beaux tannins.

Domaine Padié Petit Taureau 2015 (13113215) 28,15 $




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Vins de France: le retour du vin de Cahors

    Vins

    Vins de France: le retour du vin de Cahors

    Dans le paysage verdoyant et accidenté de la vallée du Lot, à l'est de Bordeaux, un vent de changement souffle sur les vins de Cahors. Après une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer