Vins: les belles bouteilles

Il est possible d'offrir de bonnes et belles bouteilles... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Il est possible d'offrir de bonnes et belles bouteilles à ses proches sans pour autant faire exploser son budget.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Offrir du vin peut sembler convenu et peu original. Il est pourtant possible de créer des «wow» en offrant une bonne et belle bouteille sans pour autant faire exploser son budget. Voici quelques idées... Le service de livraison gratuite des SAQ Signature est un secret bien gardé. Pour se procurer une bouteille, il suffit d'appeler et de payer par téléphone pour se la faire livrer sans frais.

Bouteille colorée

L'habillage de couleur cuivre ultra-tendance de cet alcool hollandais se démarque sur les tablettes de la SAQ Signature. Son contenu aussi. Cette boisson appelée Genever est un mélange complexe de deux alcools. Le premier est à base de malt, comme un whisky, et il a vieilli en fût 17 ans. Le deuxième est un alcool aromatisé aux baies de genièvre, comme un gin. L'assemblage des deux donne une boisson surprenante à la couleur dorée. Les arômes de céréale explosent dans le verre. En bouche, la boisson dévoile des notes fruitées et épicées. C'est unique et délicieux. Elle se boit seule comme un scotch ou en cocktail comme un gin.

De Borgen Before Gin, 59 $ (12844788)

Bulles des Fêtes

Ce cava espagnol est enfin arrivé! Vinifié par un regroupement de vignobles appelé Araex, ce mousseux est épatant pour le prix. Il s'ouvre sur des arômes de violette, d'agrumes et de pomme. Les raisins utilisés proviennent de vignes situées en altitude. Elles ont donné des fruits avec une bonne dose d'acidité. Ça se sent dans le vin. Malgré les 14 g de sucre résiduel, il est rafraîchissant. Rond et assez fin, ce vin a une bouche qui se prolonge sur des notes d'écorce d'orange. En plus d'être bon, il a une étiquette vraiment jolie.

Villa Conchi Cava Brut Selección, 16,75 $ (12956456)

Le vermouth autrement

Le vigneron sud-africain Adi Badenhorst est bien connu pour ses vins de qualité vendus à des prix compétitifs. Le producteur élabore aussi un vermouth fantastique inspiré de la recette de celui servi au Cap au XIXe siècle. Cet alcool est un mélange de vin doux à base de chenin blanc et d'une trentaine d'herbes. Le tout donne un vermouth soyeux, complexe et délicat. Cette boisson sucrée se consomme seule ou en cocktail.

Badenhorst Caperitif, 29 $ (12831872)

Élégant pinot noir

Le propriétaire du vignoble canadien Quail's Gate, dans l'Okanagan, possède aussi des vignes de l'autre côté de la frontière, en Californie. Et son pinot noir américain est très réussi. Les raisins utilisés ont poussé à Carneros, un endroit très influencé par le climat de la baie de San Paolo. On sent la fraîcheur de ce terroir dans le vin. Dans le verre, le vin est éclatant, fruité et épicé. Il est plus dense qu'un bourgogne, mais moins charnu et confituré que certains pinots californiens. Le nom du domaine est une traduction du terme amérindien «Sonoma», qui signifie «la vallée de la lune». Si le nom fait rêver, ce pinot noir aussi.

Valley of The Moon Pinot Noir Carneros 2014, 25,55 $ (12198579)

Blanc tendance

Pour être in, il faut boire du Grüner Veltliner. Ce cépage autrichien donne des blancs vifs qui ont autrefois souffert de la comparaison avec le riesling. Ce temps est révolu. Cette variété est devenue la coqueluche des sommeliers. Pour être encore plus dans le coup, on met la main sur une bouteille du domaine Geyerhof. Dirigé par la famille Maier, ce vignoble suit les règles de l'agriculture biologique et de la biodynamie. Ses vins sont aussi prisés que délicieux. Ce blanc n'est pas tout à fait sec. Sa bouche légèrement parfumée rappelle les fleurs et les fruits à chair blanche. Il est rond, soutenu par une minéralité éclatante, et très bon.

Weingut Geyerhof Rosensteig Grüner Veltliner DAC 2015, 23,90 $ (12676307)

Vieux bordeaux

Les vins de Bordeaux sont toujours aussi recherchés. C'est encore plus vrai quand la bouteille a 12 ans d'âge et que le vin qu'elle contient est mémorable. Le millésime 2004 a été marqué par la canicule en France. Dans cette année chaude, le célèbre oenologue Michel Rolland a su tirer le meilleur des raisins de merlot de cette propriété située à Saint-Émilion. Aujourd'hui, le vin est à point. Nul besoin de le faire vieillir davantage. Ses notes de sous-bois, de tabac, d'épices et de fruits mûrs se fondent dans une bouche aux tannins encore présents, mais subtils. Il sera le vin de la soirée!

Château Montlisse 2004, 42,50 $ (10706058)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer