La revanche du vin blanc

La famille Prà élabore en Italie ce joli... (PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ)

Agrandir

La famille Prà élabore en Italie ce joli «soave» Prà Otto 2015 à base de garganega.

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Le vin blanc n'a jamais été aussi populaire au Québec. Il représente aujourd'hui une bouteille sur trois vendues à la Société des alcools. Voici cinq idées reçues démystifiées et cinq suggestions de blancs qui sont délicieux toute l'année.

Les blancs ne goûtent pas tous la même chose

Contrairement à une idée répandue, tous les blancs ne sont pas sucrés ou doux. La sommelière et copropriétaire du restaurant Chez Victoire, Sindie Goineau, assure que la palette de saveurs et de textures de ces vins est immense. Si bien qu'elle préfère créer des accords avec le blanc plutôt qu'avec le rouge. Elle n'est pas la seule. Le sommelier Carl Villeneuve-Lepage, au restaurant Toqué!, sert plus de blancs que de rouges dans son menu dégustation. Que ce soit un vin sec et acidulé de la Grèce, un vin oxydatif du Jura ou encore un chenin blanc de l'Afrique du Sud, les possibilités sont énormes, assure-t-il. La preuve en cinq vins.

À déguster

La famille Prà élabore en Italie ce joli vin «soave» à base de garganega. Il est sec, parfumé et tranchant. Le vin parfait pour ouvrir l'appétit et accompagner les poissons.

Prà Otto 2015, 20,45 $ (11587134)

Henry of Pelham Family Tree White 2013... (Photo fournie par la SAQ) - image 2.0

Agrandir

Henry of Pelham Family Tree White 2013

Photo fournie par la SAQ

Le blanc va bien avec le fromage

La plupart des sommeliers insistent pour servir du blanc avec le fromage, même si ce n'est pas dans les habitudes des clients. Les tannins du vin rouge et les produits laitiers ne font pas toujours bon ménage. Plusieurs accords régionaux le prouvent: le sancerre de la Loire avec le fromage de chèvre ou encore le munster d'Alsace avec un gewurztraminer. Carl Villeneuve-Lepage propose de servir les fromages persillés et ceux très goûteux avec les blancs doux et moelleux. Quant aux blancs secs et rafraîchissants, ils accompagnent à merveille les fromages salés.

À déguster

Les blancs du Québec et du Canada n'ont pas leur pareil pour accompagner les fromages d'ici. Cet assemblage de chardonnay, de gewurztraminer, de viognier et de chardonnay musqué de l'Ontario sent la pomme et les fruits exotiques. Sa bouche est ronde, contient un peu de sucre et sa finale est subtilement vanillée. Avec de l'Oka, c'est divin!

Henry of Pelham Family Tree White 2013, 20,87 $ (12792367)

Château Pesquié Quintessence 2014... (Photo fournie par la SAQ) - image 3.0

Agrandir

Château Pesquié Quintessence 2014

Photo fournie par la SAQ

Viande rouge et vin... blanc

Au même titre que les rouges légers peuvent accompagner les poissons, il est possible de servir certains blancs avec de la viande rouge. Le secret est dans la sauce! dit la sommelière Sindie Goineau. Les petits gibiers à plume, comme une caille nappée d'une sauce à l'érable ou à la crème, peuvent être servis avec un blanc riche, suggère-t-elle. Son confrère Carl Villeneuve-Lepage propose aussi de boire du blanc avec une assiette «terre et mer».

À déguster 

Ce duo roussanne et clairette donne un vin puissant et charmeur qui pourra tenir tête à une viande rouge. Élaboré près du Ventoux, dans le sud de la France, il évoque à la fois pêche et ananas. Un vin rond et épicé.

Château Pesquié Quintessence 2014, 26,80 $ (12513268)

Domaine des Huards François 1er Vieilles Vignes 2011... (Photo fournie par la SAQ) - image 4.0

Agrandir

Domaine des Huards François 1er Vieilles Vignes 2011

Photo fournie par la SAQ

Vin blanc de garde

Qui dit vin de garde dit souvent vin rouge. Pourtant, de nombreux blancs traversent les années avec brio. «Il y a des rouges qui ont été pensés pour la garde, explique Alain Rochard, propriétaire du bar à vin Rouge Gorge à Montréal et vigneron en France. Ils ont été élevés dans des barriques. Ils ont des tannins et de l'alcool. C'est la même chose pour les blancs!» L'acidité élevée et l'élevage en barriques permettent à de nombreux blancs comme les grands bourgognes ou certains chenins blancs de vieillir en cave. 

À déguster

Cette étonnante cuvée de la Loire a déjà cinq ans et elle est pétante de jeunesse! À base de romorantin, une variété typique de cette région, ce vin est costaud, sec et très bon. Il n'est pas interdit non plus de l'oublier dans la cave pendant quelques années.

Domaine des Huards François 1er Vieilles Vignes 2011, 27,85 $ (12476452)

Luigi Baudana Dragon 2014... (Photo fournie par la SAQ) - image 5.0

Agrandir

Luigi Baudana Dragon 2014

Photo fournie par la SAQ

Quand le froid ne sert pas

Le blanc ne doit jamais être servi à la même température que celle du réfrigérateur, sauf lors d'une canicule! Le froid rend le vin trop acide et il masque ses arômes. Si le vin est sec et aromatique, comme un sauvignon blanc, on le sert plutôt rafraîchi. Plus il est complexe et riche, comme un chardonnay ou un viognier, plus sa température de service doit être élevée. Deux heures au réfrigérateur ou vingt minutes au congélateur sont généralement suffisantes pour refroidir un vin blanc. 

À déguster

Pour à peine 21 $, ce blanc du Piémont est un pur délice. Parfumé et aux notes d'agrumes et de melon, il est soyeux et long en bouche. Les salades vertes et de pommes ou un plat de poulet grillé iront à merveille avec cette bouteille servie autour de 10 degrés, soit après une heure et demie au frigo.

Luigi Baudana Dragon 2014, 21,05 $ (11952066)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer