• Accueil > 
  • Vins 
  • > Étudier les vins pétillants à l'université de Brighton 

Étudier les vins pétillants à l'université de Brighton

L'université de Brighton (sud de l'Angleterre) lance à partir de septembre une... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

L'université de Brighton (sud de l'Angleterre) lance à partir de septembre une maîtrise spécialisée en oenologie et vin pétillant, a indiqué lundi le responsable de la formation, alors que le marché des effervescents «made in England» est en plein essor.

Ce troisième cycle a pour objectif de rivaliser avec les diplômes français et américains. «C'est le premier Master spécialisé en viticulture et en oenologie créé au Royaume-Uni», a expliqué à l'AFP Chris Foss, responsable du Département Vin au Plumpton College, affilié à l'université de Brighton.

Cet établissement proposait déjà des enseignements post-bac autour du marché du vin mais «il y avait une réelle demande de la part des étudiants et de l'industrie pour créer un troisième cycle dans ce domaine», a précisé Chris Foss.

Pendant quinze mois, et pour un montant de 6000 livres (11 097 $ CAN), les 12 élèves du Master seront en immersion dès la rentrée 2014 dans le monde viticole.

«Ils étudierons la vigne, la chimie du vin, la microbiologie, le climat, les différents terroirs et la science du vin pétillant», a détaillé M. Foss.

Ce programme dispose aussi d'un nouveau centre de recherche qui sera inauguré prochainement. 

Un projet en partie financé par «The Rathfinny Estate», un vignoble créé en 2010 par Mark Driver, un gérant de fonds d'investissement à la retraite.

Rathfinny Estate est l'un des plus grands vignobles du Royaume-Uni, situé à Alfriston, dans l'est du Sussex.

Depuis quelques années, la production de vins pétillants explose au Royaume-Uni. «Aujourd'hui, la demande dépasse l'offre», a précisé Paul Brennon, directeur de la communication de Rathfinny Estate.

En cinq ans, les vins effervescents sont passés de 30 à 60% de la production viticole locale selon l'Association des producteurs de vins anglais.

À terme, l'objectif de ce Master est d'attirer «des étudiants du monde entier afin de lui donner une dimension internationale», a souligné Chris Foss.

Le Royaume-Uni est le deuxième consommateur de champagnes français (protégé par une Appellation d'Origine Contrôlée) et autres vins pétillants au monde derrière la France, selon l'Association des producteurs de vins anglais.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer