Cinq bouteilles à bon prix

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Pour bien boire sans se ruiner, voici cinq régions viticoles et cinq bouteilles à découvrir.

L'Argentine

L'Argentine est bien connue pour ses gros rouges charnus et boisés à base de malbec. Ces cuvées semblent moins à la mode, mais plusieurs sont digestes et, surtout, vendus à prix d'ami, indique la sommelière Hélène Dion.

«Il y a de superbes découvertes à faire en Argentine, dit-elle. Je pense à des rouges à base de bonarda à moins de 20 $ qui sont délicieux avec des steaks cuits à la poêle.»

Le torrontés, cépage blanc emblématique de l'Argentine, donne aussi des vins fruités et légèrement sucrés, parfaits à l'apéritif ou pour accompagner les sushis. Ils sont tous disponibles sous la barre des 20$.

Trivento Amado (code SAQ 11769261) 17,00$

Les vins 100% bonarda sont rares au Québec. Cet assemblage de malbec, de bonarda et de syrah offre un beau compris. C'est épicé, assez corsé et fruité. Délicieux! À servir avec des plats de viande goûteuse et braisée.

Sud de la France

Selon la sommelière Véronique Rivest, les grands pays producteurs du Vieux Monde comme la France ou l'Italie sont incontournables quand on cherche de bons vins à bons prix. On y trouve davantage de vins abordables que dans les pays où la viticulture est plus moderne comme la Californie, la Nouvelle-Zélande ou même le Canada.

Pour des vins français plus abordables, la spécialiste suggère de se tourner vers les régions du Languedoc-Roussillon ou du Rhône, deux vignobles reconnus pour leurs bouteilles aux prix plus doux.

Hélène Dion suggère de goûter aux cuvées produites dans de petites appellations de la Vallée du Rhône comme le Luberon ou le Ventoux dont les rouges sont épicés et gorgés de fruits.

Paul Jaboulet Les Traverses 2011 (code SAQ 543934) 15,60$

Cet assemblage de grenache et de syrah mettra du soleil dans vos soirées d'hiver. On goûte les fruits rouges mûrs et les épices. Ce n'est pas très complexe, mais c'est bien fait. Parfait pour jazzer la soirée pizza.

L'Europe de l'Est

Plusieurs vins provenant de la Roumanie et de la Bulgarie sont arrivés dans les rayons de la société d'État l'an dernier. Ce n'est pas surprenant: la Roumanie est le 12e plus grand producteur de vin au monde.

En plus d'être vendues à prix doux, ces cuvées sont d'une qualité surprenante. Si vous n'avez pas encore osé servir du vin bulgare, faites-en une résolution pour l'année qui commence.

Soli Pinot Noir 2010 (code SAQ 11885377) 13,05$

Difficile de trouver un bon pinot noir sous la barre des 20$. La Bulgarie réussit ce tour de force avec cette cuvée remplie de notes de cerise et d'épices. Parfait pour accompagner le sandwich de porc braisé.

La Grèce

Les vins grecs ont longtemps été associés à la retsina, ce vin additionné de résine de pin. Depuis quelques années, les vignerons de ce pays proposent d'autres cuvées, plus complexes, mais qui conservent leurs prix accessibles.

«Le point fort de la Grèce, c'est que leurs vins ne sont pas horriblement chers et qu'ils sont vraiment bons, juge-t-elle. En plus, ils ne ressemblent à rien de ce qui se fait ailleurs.»

Les grandes maisons comme Boutari ou Tsantali proposent des rouges à 15$ dont la qualité est remarquable. Quant aux plus petits domaines, il suffit de s'y intéresser pour dénicher des merveilles.

Domaine Sigalas Assyrtiko Athiri 2012 (code SAQ 11607377) 18,30$

Les vins du vignoble Sigalas sont très demandés au Québec. Ce n'est pas surprenant, ils sont vraiment bons. Pour les découvrir, cet assemblage d'assyrtiko et d'athiri apportera de la fraîcheur à une assiette de fromages.

Le Portugal

Ce n'est pas un hasard si les ventes de vins portugais sont en croissance au Québec. Les rouges du Dao et les blancs du Minho (vinho verde) offrent des rapports qualité-prix compétitifs. Pour cela, il faut être prêt à sortir de son habitude et à découvrir de nouveaux cépages, car les vignerons portugais utilisent presque toujours des variétés locales souvent méconnues des consommateurs d'ici.

«C'est un beau défi pour 2014, ajoute Hélène Dion. Il faut découvrir d'autres vins que le chardonnay et le sauvignon blanc.»

José Maria da Fonseca Domingos (code SAQ 11372782) 15,30$

À base de touriga francesa, de touriga nacional et de tinta roriz, ce rouge est gourmand, juteux, plein de fruits et ses tannins sont intégrés. Incroyable pour le prix! Avec une cuisse de canard, il fera des merveilles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer