• Accueil > 
  • Vins 
  • > Cinq mousseux pour célébrer 

Cinq mousseux pour célébrer

Partager

Qui a dit qu'il fallait absolument sabrer le champagne, un cava ou un prosecco pour célébrer la nouvelle année? Nous avons demandé à notre spécialiste Jacques Benoit ainsi qu'à Guénaël Revel, auteur du guide Champagne et autres bulles, de goûter à l'aveugle les mousseux québécois. En voici cinq qui ont retenu leur attention.

Sélection blanc de blancs 2009

Vignoble Cep d'Argent, 23 $

LE coup de coeur des experts. Les frères Scieur ont été les premiers à produire des mousseux au Québec. Ils ont acquis une expertise et un savoir-faire indéniables. Si bien que leurs bulles ont séduit le palais de nos spécialistes.

Jacques Benoit:

«Ce vin est complexe au nez et il a une certaine longueur en bouche. C'est équilibré. Étonnant!»

Guénaël Revel:

«L'effervescence est plus soignée. La texture est satinée. On voit qu'il y a eu un travail de fond. On est sur les fruits blancs: pommes, agrumes. Il est constant.»

Offert au Marché des saveurs du marché Jean-Talon à Montréal, au Comptoir du terroir au marché du Vieux-Port à Québec et à la Fromagerie de la gare à Sherbrooke.

Orpailleur Brut

Vignoble L'Orpailleur 26 $

Le vigneron Charles-Henri de Coussergues vinifie avec beaucoup de soins son mousseux à base de seyval blanc.

Il le garde sur lie aussi longtemps que certains champagnes, soit 30 mois. Ses efforts sont récompensés, car une fois dans le verre, la qualité est au rendez-vous.

Jacques Benoit:

«Les saveurs sont nettes et c'est équilibré. On sent un peu de sucre en finale, mais c'est quand même bien fait.»

Offert au Marché des saveurs du marché Jean-Talon à Montréal et au marché du Vieux-Port à Québec.

Lolou

Vignoble Côte de Vaudreuil, 24$

Un mot pour décrire ce mousseux: équilibré. Cet assemblage de frontenac et de sabrevois est moins sucré que les autres mousseux rosés dégustés. Selon nos experts, c'est le meilleur rosé effervescent de la province.

Guénaël Revel:

«Il goûte le vin. On est sur les fruits à noyau. Il a un bel équilibre entre l'attaque et la finale.»

Offert uniquement au vignoble.

Monde les bulles

Vignoble de la Rivière du Chêne, 32 $ (ou 20 $ en demi-bouteille)

Ce mousseux demi-sec est bien particulier. Car on y ajoute du vin de glace pour combler le liquide perdu au moment du dégorgement (l'expulsion du dépôt). Le résultat a satisfait les normes du critique de La Presse.

Jacques Benoit:

«Le nez me plaît. J'ai des notes rancios qui rappellent un peu les champagnes. J'aime bien!»

Offert au vignoble et en demi-bouteille incluse dans un coffret-cadeau à la SAQ.

Donna Livia Blanc demi-sec

Vignoble Gagliano, 25 $

L'ancien politicien Alfonso Gagliano utilise le frontenac gris pour produire son mousseux. Une variété très aromatique qui a charmé les papilles de notre spécialiste du champagne.

Guénaël Revel:

«Il est moins sucré, plus digeste. C'est bien fait.»

Offert seulement au vignoble.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Estrie et Régions

    Le Cep d'Argent s'illustre

    Alors que le vignoble Le Cep d'Argent s'apprête à inaugurer à la mi-mai un centre d'interprétation de la méthode champenoise et son réputé vin de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer