• Accueil > 
  • Vins 
  • > Pinot noir d'Oregon avec une touche québécoise 

Pinot noir d'Oregon avec une touche québécoise

Isabelle Meunier, qui fait du vin en Oregon.... (Photo fournie par Isabelle Meunier)

Agrandir

Isabelle Meunier, qui fait du vin en Oregon.

Photo fournie par Isabelle Meunier

Partager

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale
La Presse

(Montréal) Depuis quelques semaines, on trouve au Québec des bouteilles d'Oregon du vignoble Evening Land. Leur particularité? Elles sont vinifiées par une Québécoise, Isabelle Meunier, qui a fait le tour du monde pour maîtriser à la perfection son cépage fétiche : le pinot noir.

Isabelle Meunier vinifie au vignoble Evening Land, en Oregon, depuis 2007. Pourtant, cette Québécoise n'est ni fille de vigneron ni née au milieu des vignes. Elle est plutôt originaire de Saint-Tite, au coeur de la Mauricie. Elle a découvert son amour pour le vin lors de son cours de gestion à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec à Montréal (ITHQ) au début des années 90. Elle a alors eu le coup de foudre pour le pinot.

«Lorsqu'on a étudié la Bourgogne, mon professeur nous disait à quel point le pinot était difficile à gérer, et que lors de la vinification, il était impardonnable, se souvient-elle. J'adorais les vins bourguignons. J'ai voulu relever le défi.»

Après un voyage de six mois en Bourgogne, elle s'inscrit à l'Université de Dijon. Elle veut concrétiser son rêve : produire ses propres rouges à base de pinot.

Globe-trotter du pinot noir

«Je fais du vin par gourmandise, s'exclame Isabelle Meunier. Je dis toujours que si je n'avais pas le sens du goût, je serais triste.»

Sa gourmandise et son amour du pinot noir l'ont transporté aux quatre coins de la planète. Après son cours en Bourgogne, elle fait un stage sur l'île de Vancouver, au vignoble Venturi-Schulze. Puis pour approfondir ses connaissances sur les techniques viticoles dans le Nouveau Monde, elle s'inscrit à l'université en Nouvelle-Zélande.

Après ce passage dans les vignes néo-zélandaises, elle remet le cap sur la Bourgogne où elle rencontre un autre Québécois en exil, Pascal Marchand qui l'embauche au Domaine de La Vougeraie. Il lui offre quelques mois plus tard une opportunité d'emploi : un poste dans un nouveau domaine ontarien, le Clos Jordanne.

Mais après trois années au Canada, son conjoint américain souhaite se rapprocher de sa famille aux États-Unis. Le couple s'installe donc en Oregon.

«C'était une décision facile à prendre, car il n'y a que six ou huit régions viticoles dans le monde propice à la culture du pinot noir, dit-elle. Et j'inclus l'Oregon dans cette liste.»

Élégance, fruits et finesse

Evening Land est une entreprise établie dans trois régions viticoles : l'Oregon, la Californie et la Bourgogne. Chaque vignoble est dirigé par un oenologue différent. En Oregon, le domaine loue une terre de 28 hectares sur laquelle sont plantées parmi les plus vieilles vignes de pinot noir du pays, soit une trentaine d'années. «C'est rare qu'elles aient plus de 25 ans en Oregon», souligne la viticultrice.

Le domaine se consacre à la culture du pinot noir et du chardonnay. On y pratique l'agriculture biologique et la biodynamie. Lors de l'arrivée d'Isabelle aux États-Unis il y a cinq ans, Evening Land débutait sa première année de production.

«Je savais que le pinot noir avait du potentiel dans cette région, dit-elle. On y trouve des terres volcaniques. Ce terroir apporte de la minéralité, de la longueur en bouche et un immense potentiel de garde aux vins.»

La vinificatrice tente depuis d'élaborer en Oregon «des vins fruités et d'une grande finesse». Pour mettre en valeur le terroir, elle vinifie séparément les différentes parcelles selon les types de sol, l'âge des vignes et de leur exposition au soleil. Son plus grand défi : le froid et la pluie qui nuisent à la maturité des raisins.

Les conditions climatiques de 2012 lui ont cependant simplifié la tâche. Avec la sécheresse de l'été dernier, elle promet que les vins de ce millésime seront d'une grande qualité.

Les vins d'Evening Land au Québec

Quatre vins d'Evening Land- Oregon sont disponibles au Québec. Comme la plupart des vins de ce pays, les bouteilles sont dispendieuses. Or, un pinot noir à un prix plus accessible vient d'arriver sur les tablettes de la SAQ. Le Pinot Noir Evening Land Willamette Valley Oregon 2010 se détaille 33,50 $

Dans le verre, on décèle des odeurs de cuir et de cerises fraîches. Sur les papilles, c'est rond, très agréable et croquant. On goûte les cerises rouges. C'est bien fait. La longueur en bouche est surprenante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer