StarFox Zero: pour les nostalgiques

StarFox Zero innove dans sa prise en main en...

Agrandir

StarFox Zero innove dans sa prise en main en proposant une jouabilité asymétrique.

Kevin Massé
La Presse

Plus d'une dizaine d'années après Star Fox : Assault paru sur GameCube, Nintendo rallume les réacteurs du vaisseau Arwing du célèbre renard pour nous lancer dans de nouvelles aventures.

Quelque part entre nouvelle aventure et reboot, StarFox Zero ne dépaysera personne. Que ce soit sur un système de rail ou en espace ouvert, le jeu de bataille aérienne nous propulse dans l'espace ou sur des planètes où il faut faire exploser le plus d'ennemis possible sur notre passage. On nous offre des niveaux variés et une action qui apporte d'excellents moments. Nintendo et PlatinumGames (Bayonetta) réservent également quelques surprises. Comme des phases d'infiltration et de nouveaux véhicules tels un mecha, un hélicoptère ou un tank. Les qualités du titre restent cependant inégales.

De prime abord, le visuel simplifié est décevant. La flotte de vaisseaux et de structures ennemis reste un assemblage de formes géométriques simple, présentant tout de même plus de détails que dans les titres précédents. Cette pauvreté graphique est flagrante lorsqu'on prête attention aux environnements terrestres. Les textures en aplat y sont monotones. Elles s'apparentent plus à ce à quoi on s'attend d'un jeu sorti sur Wii.

En contrepartie, StarFox Zero innove dans sa prise en main en proposant une jouabilité asymétrique. Le jeu offre une vue de notre cockpit sur le GamePad et une vue à la troisième personne de notre vaisseau sur l'écran de télé. Étrangement, la visée est plus difficile sur l'écran de télé tandis que le GamePad permet une visée plus précise qui utilise le gyroscope. En retour, il est plus facile de piloter le vaisseau à la troisième personne sur la télé.

En gros, notre vaisseau ne tire plus seulement droit devant lui. Il peut maintenant viser vers un endroit tout en tournant dans le sens contraire.

Le principe est intéressant, mais très déstabilisant. Sauter d'un écran à l'autre, tantôt pour bien viser, tantôt pour bien piloter, peut être étourdissant.

Il est à noter qu'il est possible de jouer en coop. Un joueur peut contrôler l'Arwing pendant que l'autre abat les ennemis. La partie devient alors plus facile.

DOIT-ON Y JOUER ? À VOS RISQUES.

StarFox Zero est amusant. Il apporte également de belles idées (la coop, la jouabilité asymétrique) qui tranchent malheureusement avec sa réalisation graphique plutôt vieillotte. L'aventure principale nécessite moins de trois heures. C'est extrêmement court. Les joueurs avides d'objets à collectionner se plairont à allonger la durée de jeu en cherchant toutes les médailles et les chemins alternatifs des niveaux, mais l'offre n'en reste pas moins pauvre. Le jeu vient avec un autre minijeu intitulé StarFox Guard. Un jeu de protection de tourelles sympathique. Voilà qui compense.

StarFox Zero

Concepteurs : Nintendo, PlatinumGames

Éditeur : Nintendo

Plateforme : Wii U 

Cote : E (10+) 

En français 

Prix : 74,99 $

3 étoiles sur 5




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer