Radio et télé: les Canadiens se tournent vers internet

Les diverses plateformes de la radio en ligne... (Photo fournie par Pandora)

Agrandir

Les diverses plateformes de la radio en ligne Pandora.

Photo fournie par Pandora

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Sans pour autant déserter la radio et la télévision, les Canadiens consomment leur contenu autrement, constate le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Dans un rapport rendu public mercredi, le CRTC signale que les Canadiens se rabattent de plus en plus vers les plateformes numériques.

En 2016, les adultes canadiens ont écouté en moyenne 3,1 heures de télévision en ligne chaque semaine, contre 2,7 heures l'année précédente.

Cette hausse semble s'être réalisée aux dépens des écrans traditionnels, par lesquels les Canadiens ont consommé 26,6 heures de contenu télévisuel chaque semaine - soit 36 minutes de moins qu'en 2015.

Le CRTC signale une tendance semblable en ce qui a trait au contenu audio, alors que les Canadiens ont passé en moyenne 14,5 heures par semaine à syntoniser des chaînes de radio traditionnelle, soit plus d'une heure de moins qu'en 2015.

Son rapport indique aussi que 22 pour cent des Canadiens ont écouté la radio en ligne en 2016 et plus de la moitié d'entre eux ont regardé des vidéos de musique en continu sur internet, sur des plateformes comme Youtube.

Engouement pour les services de télévision en ligne

Dans l'ensemble, 44 pour cent des Canadiens sont abonnés à des services de vidéo en ligne comme Netflix ou le Club Illico. Cette proportion grimpe à 64 pour cent chez les Canadiens âgés de 18 à 34 ans. Près du quart d'entre eux écoutent d'ailleurs la télévision exclusivement sur internet.

Cette tendance est plus répandue chez les anglophones, tous âges confondus: 13 pour cent d'entre eux ont regardé la télévision exclusivement en ligne en 2016, contre 5 pour cent quatre ans plus tôt.

Chez les francophones, ce taux se maintient à 4 pour cent depuis 2014.

Le CRTC rapporte que 26 pour cent des Québécois sont abonnés à Netflix, contre 56 pour cent des Albertains.

«Le rapport de cette année démontre à quel point les jeunes Canadiens se tournent vers les plateformes numériques pour accéder au contenu audio et vidéo qui les intéresse», a déclaré par communiqué le président du CRTC, Ian Scott.

Il estime toutefois que les diffuseurs traditionnels savent s'adapter à cette nouvelle réalité et continuent d'occuper une place importante dans la vie des Canadiens.

Les revenus du domaine de la radiodiffusion se sont effrités de 0,5 pour cent en 2016, pour atteindre 17,85 milliards $.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer