• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Des pirates informatiques essaient de faire chanter le géant HBO 

Des pirates informatiques essaient de faire chanter le géant HBO

HBO a reconnu qu'on lui a subtilisé des... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

HBO a reconnu qu'on lui a subtilisé des «informations protégées» et fait enquête en collaboration avec la police et des experts en sécurité informatique.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Des pirates informatiques réclament plusieurs millions de dollars de rançon à la chaîne câblée HBO, menaçant de dévoiler des données et des documents confidentiels dérobés à la chaîne américaine.

Dans un message vidéo posté sur internet et adressé au patron de HBO Richard Plepler, le groupe de pirates affirme avoir «obtenu des informations précieuses» lors d'une attaque informatique qui leur aurait permis de mettre la main sur quelque 1,5 téraoctet de données.

Une dizaine de documents ont été rendus publics lundi, selon le site databreaches.net, y compris ce qui pourrait être le scénario d'un épisode inédit de la série Game of Thrones.

Ce message est publié une semaine après la fuite d'un autre script d'un épisode de la série à succès produite par HBO.

Les pirates affirment être en possession de documents et de données «hautement confidentiels», y compris des contrats et des fichiers personnels.

«Nous voulons XXX dollars pour cesser de faire fuiter vos données», exigent les pirates dans une lettre présentée sur cette vidéo, sans préciser de chiffres, mais en évoquant la moitié d'un budget non spécifié qu'ils estiment entre 12 et 15 millions de dollars US.

«HBO dépense 12 millions pour la recherche marketing et 5 millions pour les publicités de GOT7 (saison 7 de «Game of Thrones», NDLR)», ajoutent les pirates. «Trouvez-vous donc un autre budget pour vos publicités!», poursuivent-ils.

La chaîne HBO a indiqué dans un communiqué s'attendre à de nouvelles fuites issues de ce piratage informatique sur lequel «une enquête est en cours».

La chaîne assure que s'«il a été rapporté qu'un certain nombre de courriels ont été rendus publics, l'examen ne nous a pas donné à ce jour de raison de croire que notre système de messagerie dans son ensemble a été compromis».

«Nous continuons à travailler 24h/24 avec des sociétés de cybersécurité et avec les forces de l'ordre pour résoudre cet incident», ajoute le communiqué.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer