Deezer vaudrait plus d'un milliard d'euros en Bourse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yassine KHIRI
Agence France-Presse
Paris

Le groupe français Deezer, un des pionniers du streaming musical, a évalué à environ 300 millions d'euros l'offre pour son entrée en Bourse, qui pourrait le valoriser au total à plus d'un milliard d'euros, en fonction de la fourchette fixée pour le prix de l'action.

Deezer a fixé jeudi le prix indicatif de son action entre 36,40 et 49,24 euros pour son entrée en Bourse, la taille initiale de l'offre représentant environ 300 millions d'euros bruts sur la base inférieure de cette fourchette, a indiqué le groupe dans un communiqué.

«Si on parle avant l'injection des fonds, (la valorisation) est entre 600 et 800 millions d'euros. Après l'injection des fonds, on sera entre 900 millions et 1,1 milliard d'euros», en fonction de la fourchette fixée, a calculé Simon Baldeyrou, directeur des opérations de Deezer, au cours d'une conférence téléphonique.

Deezer rejoindrait ainsi Criteo, la pépite française de la publicité en ligne qui cédé aux sirènes du Nasdaq - l'indice américain des hautes technologies -, dans le club très fermé des start-ups françaises cotées et dont la valorisation dépasse le milliard d'euros.

Son introduction à la Bourse de Paris comprendra d'une part l'émission de 8 241 758 actions nouvelles dans le cadre d'une augmentation de capital.

Elle prévoit d'autre part une option de surallocation portant sur la cession d'actions existantes par les actionnaires cédants, comme un des cofondateurs, Daniel Maherly, ou le patron d'Illiad, Xavier Niel, représentant un maximum de 15% de la taille initiale de l'offre, soit environ 45 millions d'euros.

«L'introduction en Bourse nous permettra d'accélérer notre croissance et de continuer à jouer un rôle majeur à l'avant-garde de la révolution musicale qui s'ouvre avec le streaming», a indiqué Hans-Holger Albrecht, directeur général de Deezer, cité dans un communiqué, espérant «consolider» sa position sur ce marché.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a apposé son visa sur le document de base dévoilé le 22 septembre.

L'offre, qui se déroulera via un placement destiné aux investisseurs institutionnels en France et à l'étranger ainsi que via une offre à prix ouvert (OPO) destinée aux personnes physiques, débutera ce jeudi et devrait se clôturer le 26 et 27 octobre.

La fixation du prix de l'offre devrait intervenir le 27 octobre tandis que le début des négociations des actions devrait débuter le 30 octobre.

La ligne de cotation, sur le marché Euronext Paris, sera intitulée «DZR».

Doper le marketing et les partenariats

Outre l'idée de donner une visibilité plus importante à la société, l'introduction en Bourse a pour objectif de doper les investissements marketing et d'élargir sa base d'abonnés.

Avec 6,3 millions d'abonnés et 16 millions d'utilisateurs uniques par mois, Deezer a besoin d'accélérer son développement tant la bataille sur le marché du streaming musical est de plus en plus vive.

Le groupe, présent dans 180 pays, est confronté à la concurrence du suédois Spotify, qui revendique 75 millions d'utilisateurs, dont 20 millions pour sa version payante, et est valorisé à plus de 8 milliards de dollars, tandis que le géant américain Apple a lancé son service de streaming musical le 30 juin.

Deezer est la première entreprise de son secteur à venir tester l'appétit des investisseurs.

Convaincu que le streaming représente «le futur de la musique», Deezer entend conquérir des parts de marché le plus rapidement possible sur le plan mondial grâce à la multiplication et au renforcement de partenariats, une quarantaine à ce jour, notamment avec des opérateurs télécoms.

Selon un bilan établi début septembre par le principal syndicat de producteurs de disques français, les revenus issus de l'écoute des morceaux en ligne représentent désormais «la moitié du chiffre d'affaires des ventes physiques» (CD, vinyles) en France, avec 58,6 millions d'euros de chiffre d'affaires, en croissance de 42% sur un an.

Sans être encore rentable au niveau global, Deezer a enregistré en 2014 un bond de son chiffre d'affaires de 53%, à 142 millions d'euros. La start-up espère dépasser d'ici 2018 la barre des 750 millions de chiffre d'affaires.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer