L'État islamique aurait menacé Twitter et son cofondateur

Twitter a annoncé mercredi l'acquisition de la «startup»... (PHOTO JEFF CHIU, AP)

Agrandir

Twitter a annoncé mercredi l'acquisition de la «startup» Niche.

PHOTO JEFF CHIU, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Twitter enquête avec les autorités «habilitées» sur des menaces qu'auraient lancées le groupe armé État islamique (EI) contre le réseau social américain , a-t-on appris lundi auprès d'un porte-parole du groupe.

«Notre équipe de sécurité enquête sur la véracité de ces menaces avec les autorités habilitées», a déclaré par courriel à l'AFP ce porte-parole sans autre précision.

Cette déclaration fait suite à des informations de presse assurant que le réseau Twitter et son cofondateur Jack Dorsey feraient l'objet de menaces de l'EI.

Ces menaces seraient dues au retrait de nombreux tweets et à la suspension de comptes du mouvement islamique et d'autres groupes islamistes comme les islamistes de Boko Haram.

Les mouvements islamistes utilisent souvent Twitter et d'autres réseaux sociaux pour communiquer, recruter, diffuser des vidéos voire coordonner leurs opérations, selon les experts.

Comme ses concurrents, Twitter est confronté au défi de respecter la liberté d'expression tout en évitant d'être un outil indirect pour des violences quelles qu'elles soient.

La politique d'utilisation de la plateforme de microblogage interdit expressément ainsi des menaces entre utilisateurs.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer