Amazon étend son nuage européen

Amazon Web Services compte s'étendre en Allemagne et... (PHOTO EMMANUEL DUNAND, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Amazon Web Services compte s'étendre en Allemagne et ouvrir d'autres plates-formes ailleurs en Europe dans le futur.

PHOTO EMMANUEL DUNAND, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Berlin

Le géant américain Amazon a annoncé jeudi l'ouverture de deux centres de données à Francfort en Allemagne, qui doivent permettre à ses clients allemands et européens d'avoir l'assurance que leurs données sont bien stockées en Europe.

Les deux centres de données sont accessibles «depuis 15h00», a expliqué à l'AFP Andy Jassy, vice-président d'Amazon Web Services, la filiale du géant américain spécialisée dans le nuage («cloud»), c'est-à-dire le stockage et la gestion de données par internet.

«Il est très important pour nous (...) que nos clients sachent que leurs données ne quitteront pas le sol européen et qu'ils auront toujours le contrôle complet de leurs données (...) Ce sentiment était probablement plus répandu chez nos clients allemands que dans tout autre pays où nous sommes présents», a-t-il ajouté.

La nouvelle plate-forme de Francfort, qui s'ajoute à celle existant déjà en Irlande, «respecte complètement toutes les lois de l'Union européenne en vigueur sur la protection des données», a précisé Amazon Web Services dans un communiqué.

Cette annonce intervient un peu plus d'un an après le scandale Prism, susceptible de faire perdre jusqu'à 180 milliards de dollars d'ici 2016 à l'industrie américaine du nuage, au profit de concurrents locaux, selon le cabinet spécialisé Forrester Research.

Des poids lourds américains comme Apple, Facebook ou encore Microsoft avaient reconnu avoir reçu des milliers de demandes d'informations sur leurs utilisateurs de la part des autorités américaines, pour des questions de sécurité nationale.

Amazon a de son côté toujours assuré ne jamais avoir été impliqué dans le programme Prism.

Amazon Web Services ne conçoit toutefois pas sa nouvelle plate-forme à Francfort comme une réaction à ce contexte particulier.

«La protection des données a toujours été une question importante pour nos clients et nous avons toujours voulu avoir différentes plates-formes en Europe», a insisté M. Jassy, soulignant que de nombreux clients cryptaient déjà leurs données stockées dans le nuage d'Amazon, pour être les seuls à pouvoir y accéder.

Amazon Web Services travaille déjà avec plusieurs milliers de clients allemands, à l'instar de l'assureur Talanx ou du groupe de médias Burda. Ils sont également prestataires pour de grandes entreprises françaises comme Schneider Electric, Lafarge, Canal+ ou Le Figaro.

Amazon Web Services compte s'étendre en Allemagne et ouvrir d'autres plates-formes ailleurs en Europe dans le futur, a précisé M. Jassy.

Acteur dominant du nuage mondial selon plusieurs cabinets spécialisés, la filiale ne publie pas encore de résultats financiers, mais assure avoir enregistré une croissance de 90% de son usage au deuxième trimestre, sur un an.

Pour le géant de la distribution, qui doit publier jeudi ses résultats du troisième trimestre, le développement sur ce créneau fait partie d'une stratégie de diversification en marge de son coeur de métier le commerce en ligne.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer