• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Les jeunes Canadiens protègent leur réputation avant leurs renseignements en ligne 

Les jeunes Canadiens protègent leur réputation avant leurs renseignements en ligne

Le pourcentage d'élèves qui mentent à propos de... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le pourcentage d'élèves qui mentent à propos de leur âge en ligne pour s'enregistrer sur un site passe de 18 % en 4e année à 65 % en 5e secondaire.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Les jeunes Canadiens se soucient de leur vie privée en ligne et prennent des mesures pour contrôler ceux qui peuvent voir leurs publications, selon une nouvelle étude diffusée par HabiloMédias.

Même les plus jeunes élèves interrogés partagent une grande quantité de renseignements sur les sites des médias sociaux.

Bien qu'ils soient prêts à afficher des renseignements sur leur vie personnelle, la majorité d'entre eux emploient des stratégies pour protéger leur vie privée, par exemple: ne pas diffuser leurs coordonnées, utiliser une identité différente, utiliser les paramètres de confidentialité pour bloquer des étrangers, supprimer une publication ou demander à quelqu'un de supprimer une publication les concernant.

«Bien que les élèves aient adopté différentes stratégies pour les aider à gérer leur réputation en ligne et à se protéger, l'étude démontre également qu'il existe des écarts quant à leur connaissance de la protection de la vie privée en ligne, dit Cathy Wing, codirectrice générale de HabiloMédias. Leur compréhension limitée des services de géolocalisation, des politiques de confidentialité, des pratiques de collecte de données et des questions de partage de mots de passe laisse supposer qu'il faut les éduquer davantage à propos de la vie privée, autant à la maison qu'à l'école.»

Les principales conclusions de l'étude:

- 97 % des élèves prendraient des mesures pour retirer une photo qu'ils ne veulent pas que les autres voient;

- 68 % des élèves croient à tort qu'un site énonçant une politique de confidentialité ne partagera pas leurs renseignements personnels avec d'autres parties;

- 59 % des élèves partageraient le mot de passe de leur compte de réseautage, de courriel ou de téléphone cellulaire. Les filles sont beaucoup plus susceptibles que les garçons de partager leurs mots de passe;

- le pourcentage d'élèves qui mentent à propos de leur âge en ligne pour s'enregistrer sur un site passe de 18 % en 4e année à 65 % en 11e année (5e secondaire);

- 28 % des élèves disent que la police devrait être en mesure de lire leurs publications sur les médias sociaux;

- 89 % des élèves estiment qu'il n'est pas correct qu'un ami affiche une photo médiocre ou gênante d'eux, et plus de la moitié estiment qu'il est également inapproprié qu'un ami affiche une bonne photo d'eux sans leur demander d'abord la permission;

- Les parents sont la principale source d'information des élèves quant à la protection de la vie privée en ligne.

Plus de 5400 élèves de tout le pays ont été interrogés sur leurs comportements et leur attitude en ligne dans le cadre de l'étude «Jeunes Canadiens dans un monde branché». La deuxième partie du sondage examine les stratégies que les jeunes utilisent pour contrôler la façon dont ils sont représentés en ligne et protègent leurs renseignements personnels.

Pour plus de détails sur l'étude: http://habilomedias.ca/jcmb/vie-privee-en-ligne-promotion-en-ligne




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer