• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Brésil: la e-bibliothèque Nuvem de livros s'étend aux pays hispaniques 

Brésil: la e-bibliothèque Nuvem de livros s'étend aux pays hispaniques

Le catalogue de cette bibliothèque numérique est modeste comparé à...

Agrandir

Le catalogue de cette bibliothèque numérique est modeste comparé à ceux des géants mondiaux du livre en ligne, mais sa sélection est tournée vers la pédagogie et le monde étudiant.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Natalia RAMOS
Agence France-Presse
SAO PAULO

Lancée avec succès au Brésil fin 2012, la bibliothèque numérique «Nuage de livres» (Nuvem de livros), déjà dotée de 11 000 ouvrages de référence, veut à présent conquérir les étudiants et lecteurs des pays hispaniques.

Romans de qualité, études, livres audios, matériel audiovisuel, articles de presse: sur le principe, «Nuvem de livros» est à la lecture ce que Deezer ou Spotify sont à l'écoute de musique en streaming.

Son objectif est d'atteindre «une nouvelle génération de lecteurs», en particulier les écoliers et les étudiants, a expliqué à l'AFP son créateur Jonas Suassuna, en marge de la Foire d'innovation, technologie et loisir numérique (Campus Party) de Sao Paulo.

Son catalogue est modeste comparé à ceux des géants mondiaux du livre en ligne. Mais sa sélection est tournée vers la pédagogie et le monde étudiant: les classiques plutôt qu'Harry Potter.

Le projet a commencé à germer il y a quatre ans. Il n'a vu le jour que fin 2012 en portugais. Aujourd'hui, il a plus d'un million d'abonnés et dispose d'une version en espagnol.

«Au début ce n'était effectivement qu'un nuage, quelque chose dans l'air; personne ne savait ce que cela pouvait vouloir dire», explique M. Suassuna.

«En enquêtant, j'ai découvert que 15 millions d'étudiants brésiliens n'avaient accès à aucune bibliothèque et que 66% des écoles publiques n'avaient pas de bibliothèques. Il y avait un besoin et une chance pour que ce projet grandisse», ajoute-t-il.

Lire sur internet

Associée à l'opérateur téléphonique Vivo (groupe Telefonica), Nuvem de livros a attiré en très peu de temps 1,2 million d'abonnés.

L'abonnement mensuel est de deux réais pour un écolier ou un étudiant (0,6 euros) et de 6 réais pour un abonné lambda. L'application est accessible par ordinateur, tablette ou téléphone intelligent.

L'Agence France-Presse a signé en 2013 un partenariat avec Nuvem de livros, à laquelle elle fournit des articles en portugais, espagnol et anglais, ainsi que des photos et des vidéos sur des thématiques liées à l'environnement, l'art et la culture.

«C'est une plateforme, une bibliothèque pour les nouvelles générations qui veulent être connectées et avoir accès à l'information. Il s'agit de créer et d'attirer de nouveaux lecteurs», souligne Suassuna.

Plus de 100 millions de Brésiliens ont accès à Internet, d'après une étude de l'institut Ibope.

Cela représente la moitié de la population de ce pays qui a connu une forte transformation sociale au cours des dix dernières années: 40 millions de personnes sont sorties de la pauvreté grâce à des programmes sociaux du gouvernement et à la croissance économique.

Déjà présente en Argentine, «Nuvem de livros» sera lancée en avril en Espagne, grâce à un accord avec la bibliothèque virtuelle Cervantes, qui est commissaire des contenus en espagnol.

Au second semestre, elle veut s'étendre au Pérou, au Chili, en Colombie et au Mexique. Elle s'intéresse également à la France.

Réticence des éditeurs

D'après la dernière enquête «Portrait de la lecture au Brésil de 2012, effectuée par Ibope et l'Institut Pro Livro, qui vise à encourager la lecture, les Brésiliens lisent en moyenne quatre livres par an, loin derrière des pays comme le Portugal (8,5 livres) ou la France (11).

«Ce sont des taux lamentables», déplore l'écrivain, journaliste et académicien brésilien Antonio Torres, 73 ans, commissaire de la section littérature de «Nuvem de livros».

«Au moins maintenant, on a pris conscience des tristes statistiques» de lecture au Brésil, souligne-t-il en vantant «le vaste contenu, des classiques à la littérature contemporaine» de Nuvem de livros».

Les maisons d'édition sont encore réticentes à y participer. Mais Antonio Torres et les responsables de cette bibliothèque numérique tablent pour les convaincre sur l'augmentation exponentielle du nombre d'abonnés.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer