• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Le «Facebook russe» contrôlé par l'homme le plus riche du pays 

Le «Facebook russe» contrôlé par l'homme le plus riche du pays

Le fondateur du plus grand réseau social russe Vkontakte, Pavel Dourov, 29 ans,... (IMAGE TIRÉE D'INTERNET)

Agrandir

IMAGE TIRÉE D'INTERNET

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Le fondateur du plus grand réseau social russe Vkontakte, Pavel Dourov, 29 ans, a annoncé avoir vendu sa part dans le groupe qui passera sous contrôle de l'homme le plus riche du pays Alicher Ousmanov, proche du pouvoir.

Pavel Dourov a confirmé vendredi soir avoir vendu 12 % des parts qu'il détenait à Ivan Tavrine, PDG du groupe de téléphonie mobile Megafon.

Suite à cette transaction, le site passe sous contrôle de l'empire de l'homme le plus riche de Russie Alicher Ousmanov, propriétaire de Megafon. L'homme d'affaires contrôlait déjà 40 % de Vkontakte via son groupe internet Mail.ru.

Les 48 % restant sont détenus par le groupe d'investissements United Capital Partners (UCP).

L'annonce intervient après plusieurs mois de conflit entre Pavel Dourov, un jeune génie de l'internet russe et ce fond d'investissement.

«Ils fonctionnent uniquement par la menace et les pressions», s'est plaint Pavel Dourov en automne dans une interview au quotidien des affaires Vedomosti.

«Ils ne font confiance à personne et cherchent le mal partout de manière paranoïaque. Si je ne savais pas qu'il s'agissait de financiers, j'aurais l'impression d'avoir affaire à des membres du FSB», les services spéciaux russes, héritier du KGB, a-t-il ajouté.

Les tensions ont atteint un niveau inédit depuis qu'UCP a acheté, au printemps, 48 % du capital de VK auprès des autres cofondateurs du réseau social, qui permet à ses plus de 100 millions d'utilisateurs de partager statuts, photos, vidéos et musique.

Le fonds d'investissement dirigé par Ilia Cherbovitch, membre de plusieurs conseils d'administration dans l'industrie pétrolière, reprochait à Pavel Dourov d'avoir lancé indépendamment du réseau social une application de messagerie, Telegram, et l'accusait d'y consacrer des ressources de VK.

Selon Vedomosti, l'accord a été conclu en décembre. Selon une source citée par le journal, Pavel Dourov aurait obtenu pour sa part jusqu'à 480 millions de dollars, Vkontakte étant évalué à 3-4 milliards de dollars.

Le porte-parole de Vkontakte a indirectement confirmé cette estimation.

«Où devrons-nous investir 420 millions de dollars?», a-t-il écrit vendredi.

En expliquant la raison de sa décision, Dourov a écrit sur son compte VKontakte: «Ce que vous possédez, commence tôt ou tard vous posséder».

«J'ai réussi à me débarrasser de ma propriété en vendant tout ce que j'ai possédé à commencer par des meubles jusqu'à l'immobilier et les compagnies. Pour atteindre l'idéal, je devais me débarrasser de la part la plus importante, 12 % dans Vkontakte», a-t-il écrit.

«Je suis content d'avoir atteint il y a peu longtemps cet objectif», a souligné Dourov connu pour des actions excentriques comme jet de billets d'argent par la fenêtre de son bureau.

Pavel Dourov qu'on compare parfois au fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a assuré que le changement de propriétaire n'«aurait aucun impact» sur VKontakte et qu'il continuerait de surveiller la qualité du réseau.

Le réseau social détient une part de marché considérable en Russie, estimée par la banque Barclays autour de 40 % contre seulement 25 % pour Facebook, ce qui en fait un joyau de l'internet russe.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer