Réalité virtuelle: une première mondiale conçue à Montréal

Le film Trinity devrait voir le jour en... (Photo fournie par Unlimited)

Agrandir

Le film Trinity devrait voir le jour en novembre ou en décembre prochain.

Photo fournie par Unlimited

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Unlimited, une entreprise montréalaise fondée par trois vétérans de l'industrie cinématographique, se lance dans la production de Trinity, dont l'ambition est d'être le tout premier film interactif de réalité virtuelle au monde.

Le film Trinity devrait voir le jour en... (Photo fournie par Unlimited) - image 1.0

Agrandir

Le film Trinity devrait voir le jour en novembre ou en décembre prochain. 

Photo fournie par Unlimited

Si tout se déroule comme prévu, Trinity devrait voir le jour en novembre ou décembre prochain. Il s'agira d'une production d'une vingtaine de minutes, entièrement tournée dans le réel, avec de vrais acteurs, qui laissera néanmoins place à une certaine interaction de la part de l'utilisateur, notamment dans la collecte d'indices.

Unlimited a été fondée il y a environ un an par John Hamilton, cofondateur des Films Séville puis coprésident d'eOne Entertainment, le producteur Robert Boulos (The Lion King 3D, Life of Pi) et le directeur photo Sébastien Gros (La bibliothèque, la nuit, Love du Cirque du Soleil).

« J'ai eu ma première expérience de réalité virtuelle à l'automne 2014 et j'ai tout de suite voulu me lancer là-dedans. Je suis dans le milieu du cinéma depuis 25 ans, je voulais faire partie de ce nouveau langage. » - John Hamilton, président et chef de la direction d'Unlimited

Le projet Trinity se distingue du contenu offert actuellement sur les plateformes de réalité virtuelle.

« Tout ce que l'on voit pour le moment, ce sont des captations très belles mais dans lesquelles, après un moment, on veut qu'il se passe quelque chose. »

Le scénario de Trinity ne bouleversera pas, à première vue, le genre de la science-fiction. Le héros s'y réveille incapable de se rappeler qui il est et où il est. Le choix du genre a été fait pour plaire au public ciblé.

« Au début, ce sont surtout les amateurs de jeux vidéo qui vont avoir des casques de réalité virtuelle », estime M. Hamilton.

Trinity sera tourné en deux versions, française et anglaise. Les comédiens seront sélectionnés en mai. Le film devrait d'abord être offert sur le casque Gear VR, de Samsung. Une version plus poussée, conçue pour les casques plus puissants Rift d'Oculus ou Vive de HTC, devrait aussi être mise au point.

Le Fonds des médias du Canada participe au projet à hauteur de 900 000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer