Un microphone qui zoome sur des sons distants

Le géant japonais des télécoms NTT a présenté... (Photo NTT)

Agrandir

Le géant japonais des télécoms NTT a présenté une nouvelle technologie de micros-zooms qui, selon lui, pourraient révolutionner la réalisation sonore des représentations musicales ou sportives.

Photo NTT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOKYO

Imaginez un micro qui ne capterait que le son de la voix d'un chanteur pourtant situé à 20 mètres de distance, sans les autres bruits alentour, comme une caméra qui ne filmerait que son visage: cela existe.

Le géant japonais des télécoms NTT a présenté une nouvelle technologie de micros-zooms très sélectifs qui, selon lui, sont de nature à révolutionner la réalisation sonore des représentations musicales ou sportives, de même que notre rapport aux sons dans la vie quotidienne.

Chacun peut le remarquer: lorsque l'on tourne une vidéo, on peut sélectionner parfaitement le cadre de l'image, mais le son, lui, même s'il vient de l'extérieur dudit cadre, est perçu par les microphones qui sont souvent omnidirectionnels ou, s'ils sont directifs, ne sont pas suffisamment sélectifs.

Il existe depuis longtemps diverses technologies professionnelles pour capter des sons distants, mais NTT affirme que son procédé permet réellement de sélectionner et percevoir très clairement à 20 mètres de distance plusieurs sons précis et de les subdiviser ensuite en fonction de celui que l'on veut précisément écouter.

Et de citer en exemple la possibilité de distinguer lors d'un match de football ce que se disent les joueurs sur le terrain ou les mots que prononce l'arbitre.

Pour permettre le recueil du son émis en un point précis distant, une petite parabole est placée à l'arrière d'une grappe de 8 micros et concentre sur eux les signaux reçus. NTT a prévu un système qui regroupe douze ensembles de ce type, soit 96 microphones au total.

Le tout pourrait être placé derrière un but d'un stade de football et capter les différents sons qui sont ensuite traités par un dispositif informatique capable de rediviser ces sons et de les synchroniser avec l'image.

Ainsi, si le réalisateur montre un gros plan de l'arbitre en train de réprimander un joueur, le son «suivra».

L'avantage est aussi que l'ensemble de micros est fixe mais il permet de naviguer en différents points de l'environnement sonore couvert.

NTT aimerait que cette technologie puisse par exemple être utilisée pour les jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Une variante miniaturisée d'un tel dispositif (avec seulement trois micros) pourrait aussi trouver des applications dans la vie quotidienne, par exemple quand il s'agit d'isoler une source sonore (la voix du pilote d'un avion dans le cockpit, celle d'un automobiliste en conversation mains libres, etc.) dans un environnement bruyant sans nécessairement fixer un micro sur chacun.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer