Le mystérieux Nakamoto est-il l'inventeur du bitcoin?

L'identité du créateur du bitcoin fait, depuis plusieurs... (PHOTO JIM URQUHART, REUTERS)

Agrandir

L'identité du créateur du bitcoin fait, depuis plusieurs années, l'objet de nombreuses spéculations selon lesquelles Satoshi Nakamoto ne serait qu'un pseudonyme ou le nom d'un collectif.

PHOTO JIM URQUHART, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Dorian Satoshi Nakamoto, un ex-physicien américain d'origine japonaise qui a travaillé un temps sur des dossiers secrets de l'armée américaine et qui, à 64 ans, vit reclus en Californie, est-il le mystérieux créateur du bitcoin?

Le magazine américain Newsweek a affirmé sur son site avoir trouvé le créateur de la monnaie virtuelle controversée: un discret sexagénaire vivant dans un modeste pavillon de la banlieue de Los Angeles, et qui non seulement a refusé de recevoir la journaliste, mais a même appelé la police.

Pourtant, ce qu'il lui a dit sur le pas de la porte, vêtu d'un t-shirt chiffonné et d'un vieux jean, décoiffé et en chaussettes, car il était sorti en hâte de la maison, selon la description de Newsweek, semble confirmer la thèse.

«Je ne suis plus impliqué dans cette histoire et je ne peux pas en discuter. C'est dans les mains d'autres personnes, ce sont elles qui en sont chargées maintenant», a-t-il déclaré selon le magazine, qui relance vendredi avec ce scoop sa version papier, abandonnée depuis 2012.

Mais peu après, M. Nakamoto, arguant que l'anglais n'est pas sa langue maternelle, a affirmé que ses propos ne se référaient pas à la création du bitcoin, mais simplement à ses travaux en ingénierie.

«On a l'impression que je dis que j'ai été impliqué dans le bitcoin et que maintenant je ne le suis plus. Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je veux clarifier cela», a-t-il déclaré dans une interview à l'agence américaine Associated Press.

«Ce que je voulais dire, c'est que je ne suis plus dans l'ingénierie. C'est ça. Et même si je m'en occupais encore, quand on est embauché, on signe un document qui dit qu'on ne peut rien divulguer sur notre travail, ni pendant ni après. C'est ce que je voulais dire».

Dossiers secrets

Né en 1949 au Japon avant d'émigrer aux États-Unis à l'âge de 10 ans, diplômé de physique à l'université Polytechnique de Californie et père de six enfants, M. Nakamoto a, au cours de sa carrière, travaillé sur des dossiers classés secret pour l'armée américaine et diverses entreprises, écrit Newsweek.

Un de ses frères, Arthur Nakamoto, le décrit comme «un homme brillant.(...) Mathématiques, ingénierie, ordinateurs, il sait tout faire»

«Il y a eu un blanc complet dans sa vie pendant un moment. Vous ne serez jamais en mesure de le contacter, il niera tout. Il n'admettra jamais qu'il a lancé le bitcoin», a-t-il déclaré à Newsweek, tout en reconnaissant, comme les autres membres de sa famille contactés par le magazine, n'avoir eu aucune idée que son frère pouvait être le créateur du bitcoin.

Selon le récit de Newsweek, ses proches le décrivent comme un «libertaire» méfiant vis-à-vis des autorités et du système financier. Une de ses filles, Ilene Mitchell, raconte avoir été encouragée par son père à «ne pas dépendre du gouvernement».

S'affranchir des banques

Le manifeste annonçant en 2008 la naissance du bitcoin et signé du nom de Satoshi Nakamoto défendait les vertus d'une monnaie virtuelle qui permettrait de s'affranchir de la tutelle des banques.

«Nous avons besoin d'un système de paiement électronique (...) permettant à deux parties qui le souhaitent de faire des transactions directement entre elles», indiquait le manifeste.

Cité dans l'article, Gavin Andresen, un des responsables de la Fondation Bitcoin, assure avoir communiqué à de nombreuses reprises par courriel avec celui qui se présentait comme M. Nakomoto, mais dit ne l'avoir jamais rencontré.

«Il a fait beaucoup pour protéger son identité», a-t-il précisé.

L'identité du créateur du bitcoin fait depuis plusieurs années l'objet de nombreuses spéculations selon lesquelles Satoshi Nakamoto ne serait qu'un pseudonyme, ou le nom d'un collectif.

Après la parution de l'article, la Fondation Bitcoin a affirmé dans un communiqué qu'il n'y avait toujours «aucune preuve concluante» que ce M. Nakomoto soit bien l'inventeur du bitcoin.

Qu'il soit ou non l'inventeur de ce système décrit comme «génial» par d'autres scientifiques, M. Nakamoto, selon Newsweek, consacre aujourd'hui la plupart de son temps aux trains miniatures et ne semble pas avoir profité des millions de dollars qui lui reviendraient pour avoir conçu le code informatique crypté ayant créé le bitcoin.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer