Lenovo s'intéresse aux serveurs d'IBM

Lenovo s'est fortement renforcé ces derniers trimestres sur... (PHOTO ALY SONG, REUTERS)

Agrandir

Lenovo s'est fortement renforcé ces derniers trimestres sur le marché des téléphones intelligents.

PHOTO ALY SONG, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le premier fabricant mondial d'ordinateurs, le chinois Lenovo, a confirmé mardi être en négociations préliminaires en vue d'une potentielle acquisition, alors que les médias évoquent son intérêt pour les serveurs du groupe informatique américain IBM.

«L'entreprise est en négociations préliminaires avec une tierce partie en connexion avec une potentielle acquisition», écrit le groupe chinois dans un communiqué émis à la Bourse de Hong Kong, où il insiste sur le fait qu'aucun accord sur de quelconques modalités n'a encore été trouvé.

Lenovo ne donne pas de détails sur le vendeur potentiel, mais précise réagir à «certains articles publiés sur internet en relation avec une possible acquisition par l'entreprise de certaines activités dans les serveurs informatiques».

Un porte-parole de Lenovo aux États-Unis n'a pas voulu faire de commentaire supplémentaire, mais le Wall Street Journal affirme notamment mardi, en citant une source proche du dossier, que Lenovo discute avec IBM en vue de racheter les serveurs d'entrée de gamme (x86) de ce dernier. Le journal évoque aussi un potentiel intérêt pour cette activité du groupe informatique américain Dell.

Des informations avaient déjà circulé il y a quelques mois dans la presse américaine sur un intérêt de Lenovo pour les serveurs d'IBM. Des négociations avancées avaient toutefois échoué car le groupe chinois refusait d'offrir plus de 2,5 milliards de dollars pour l'activité, selon le Wall Street Journal.

Lenovo avait déjà racheté fin 2004 les activités d'IBM dans la fabrication de PC, dont il est devenu depuis le numéro un mondial. Le groupe chinois affichait sur l'ensemble de l'année dernière une part de marché mondiale de 17,1%, avec 53,8 millions d'ordinateurs vendus, devançant l'américain HP (16,6%), selon des données du cabinet de recherche IDC.

Lenovo s'est aussi fortement renforcé ces derniers trimestres sur un autre marché grand public, celui des téléphones intelligents. L'achat éventuel des serveurs d'IBM constituerait toutefois son premier pas dans le secteur des entreprises.

À la Bourse de New York, l'action d'IBM, qui doit publier ses résultats annuels en soirée, perdait 1,31% à 187,60 dollars vers 10 h 25.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer