• Accueil > 
  • Techno 
  • > Effets visuels: création de 400 emplois en animation chez Reel FX 
Exclusif

Effets visuels: création de 400 emplois en animation chez Reel FX

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le studio américain d'animation et d'effets visuels Reel FX créera 400 emplois à Montréal d'ici 2020, a appris La Presse.

Reel FX annoncera ce matin son intention de créer 400 emplois dans son studio de Pointe-Saint-Charles à Montréal d'ici 2020. L'annonce aura lieu dans le cadre du forum stratégique Montréal : animée par l'international, organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Le ministre québécois de l'Emploi François Blais, le président du comité exécutif de la Ville de Montréal Benoit Dorais, le PDG de Montréal International Hubert Bolduc et le PDG d'Investissement Québec Pierre Gabriel Côté participeront à l'annonce de Reel FX.

Comme les autres studios d'effets visuels situés au Québec, le studio montréalais de Reel FX bénéficiera du crédit d'impôt provincial de 36 % sur les salaires des employés.

Reel FX est une entreprise d'effets visuels de Dallas, au Texas, qui se spécialise dans les films d'animation et la réalité virtuelle. En plus de son studio de Dallas, Reel FX a aussi un studio à Hollywood en Californie et maintenant un studio à Montréal. Son studio montréalais a déjà trois projets majeurs de films qu'il réalisera en collaboration avec le siège social de Dallas. 

« Après un an de planification, nous sommes fiers de finalement baptiser notre nouveau studio à Montréal, une ville reconnue pour sa culture internationale unique. Nous avons évalué plusieurs villes avant de choisir Montréal, où nous avons reçu un accueil chaleureux [...]. Nous avons choisi Montréal pour plusieurs raisons, incluant son incroyable pool de talents en arts visuels, la qualité exceptionnelle de ses universités et les coûts d'opération compétitifs au Québec », a indiqué Steve O'Brien, PDG de Reel FX, dans une déclaration écrite transmise à La Presse.

L'entreprise texane, qui existe depuis 25 ans, a notamment contribué aux effets des films d'animation The Book of Life (environ 100 millions au box-office mondial en 2014) et Free Birds (environ 110 millions au box-office mondial en 2013). 

En plus de films d'animation, l'entreprise du Texas a réalisé l'animation du manège Despicable Me : Minion Mayhem aux studios Universal en Floride. Reel FX a aussi fait plusieurs projets en réalité virtuelle, notamment avec The Hunger Games ainsi qu'avec la joueuse de tennis Maria Sharapova pour American Express. Reel FX utilise également l'animation en publicité - l'entreprise a notamment réalisé des publicités pour les voitures Chevy, GMC, pour McDonald's et pour l'équipe de basketball des Cavaliers de Cleveland.

En août dernier, Reel FX avait annoncé sur des sites web spécialisés en effets visuels son intention d'ouvrir un studio à Montréal dans l'immeuble Nordelec, dans le quartier Pointe-Saint-Charles. Ce matin, l'entreprise annoncera son engagement à accroître sa présence à Montréal à 50 employés d'ici la fin du mois de mai 2018, à 200 employés d'ici la fin de l'année 2018 et à 400 employés d'ici la fin de l'année 2020. Ses employés montréalais travailleront autant sur des projets d'animation que sur des projets de réalité virtuelle. 

D'ici la fin de 2018, Reel FX offrira aussi à Montréal un programme de stages rémunérés de six mois pour les étudiants en arts et en animation, avec la possibilité d'être engagés par l'entreprise à la fin de leurs études et du stage. Reel FX offre déjà ce type de stage dans son studio de Dallas.

UNE INDUSTRIE DE PLUS DE 300 MILLIONS PAR AN

Au cours des années 2010, Montréal est devenu l'une des cinq villes du monde les plus importantes en matière d'effets visuels, avec Londres, Vancouver, Los Angeles et Wellington en Nouvelle-Zélande (en raison de Weta Digital, le studio créé par le réalisateur Peter Jackson).

Le Québec emploie environ 3000 personnes dans l'industrie des effets visuels et de l'animation (avant l'annonce). Il y a environ une quarantaine d'entreprises, mais la plus importante, Technicolor/MPC, compte environ 1000 employés au Québec (si on tient compte de ses divisions Mikros et Mr. X), soit le tiers de l'industrie québécoise. Technicolor/MPC est une multinationale européenne.

L'industrie québécoise des effets visuels croît rapidement d'année en année. En 2016, l'industrie québécoise a vu la valeur de ses contrats d'effets visuels augmenter de 28 % pour atteindre 278 millions de dollars. Pour l'année 2017, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec estime que la croissance annuelle sera similaire. Le volume des contrats au Québec pourrait ainsi atteindre 350 millions en 2017.

Il s'agit aussi d'une industrie où les grandes entreprises pèsent lourd dans la balance. Parmi la quarantaine de studios au Québec, les quatre plus importants (Technicolor/MPC, Framestore, Cinesite et RodeoFX) représentent environ 80 % de la valeur des contrats. Framestore et Cinesite sont deux entreprises britanniques, Technicolor/MPC est une multinationale européenne, tandis que RodeoFX est la seule entreprise à propriété québécoise dans le top 4.

Avec ses 400 employés à Montréal d'ici 2020, l'entreprise américaine Reel FX fera ainsi partie du top 5 de l'industrie québécoise des effets visuels. À titre de comparaison, RodeoFX compte actuellement environ 400 employés au Québec, selon Les Affaires.

Le Groupe TVA possède aussi une entreprise d'effets visuels, les studios MELS, une entreprise aussi connue pour accueillir des tournages québécois et hollywoodiens dans ses studios de tournage.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer