• Accueil > 
  • Techno 
  • > Apple veut fabriquer des appareils à partir de matériaux recyclés 

Apple veut fabriquer des appareils à partir de matériaux recyclés

Les appareils Apple sont notamment de grands consommateurs... (PHOTO MANDY CHENG, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Les appareils Apple sont notamment de grands consommateurs d'aluminium, de cuivre, d'or, d'argent, d'étain, de cobalt, de tungstène et de tantale.

PHOTO MANDY CHENG, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SAN FRANCISCO

Le géant informatique américain Apple s'est donné pour but de ne plus utiliser «un jour» que des matériaux recyclés pour fabriquer ses appareils, selon son rapport annuel sur l'environnement publié jeudi.

«Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont linéaires. Les matériaux sont extraits, fabriqués sous forme de produits et finissent souvent dans des décharges après utilisation. Le processus recommence ensuite et davantage de matériaux sont extraits de la terre pour faire de nouveaux produits», constate le groupe dans son rapport.

Tous les appareils que le groupe produit - iPhone, tablettes iPad ou ordinateurs Mac- sont en effet de grands consommateurs d'aluminium, de cuivre, d'or, d'argent, d'étain, de cobalt, de tungstène, de tantale...

«Nous croyons que notre objectif doit être une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée, où les produits seront fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés», plaide-t-il.

«Nous nous sommes (...) mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière», annonce Apple, sans donner de date.

En attendant, il rappelle qu'il encourage ses clients à lui ramener leurs vieux appareils et qu'il travaille à «de nouvelles techniques de recyclage», comme son robot Liam qui décortique les iPhone 6 pour en récupérer les matériaux.

«C'est un objectif ambitieux qui exigera de nombreuses années de collaboration entre plusieurs équipes au sein d'Apple, nos fournisseurs et recycleurs spécialisés, mais le travail a déjà commencé», écrit encore le groupe.

L'annonce de la marque à la pomme a été saluée comme «une étape majeure» pour le secteur technologique par l'ONG Greenpeace, avec tout de même quelques bémols.

«Si passer à 100% de matériaux recyclés est essentiel pour réduire l'empreinte du secteur, il est aussi fondamental pour Apple et les autres grandes entreprises technologiques de concevoir des produits qui durent, sont faciles à réparer, et recyclable à la fin de leur vie», a prévenu Gary Cook, un expert technologique de l'ONG, cité dans un communiqué.

Pour lui, l'engagement d'Apple «est ambitieux et souligne le besoin d'un plus grand sentiment d'urgence à travers le secteur (technologique) pour réduire la consommation de ressources et les déchets électroniques qui ont des impacts importants sur l'environnement et la santé humaine».

Il relève, qu'ajouté aux progrès faits par le groupe américain pour convertir sa chaîne d'approvisionnement aux énergies renouvelables, cela «le met bien devant les autres acteurs du secteur. Des marques technologiques majeures comme Samsung, Huawei et Microsoft devraient rapidement s'aligner sur la position de pointe d'Apple», suggère-t-il.

Apple ne dit pas quelle est la proportion de matériaux recyclés qui entre actuellement dans ses produits.

Le groupe s'engage parallèlement à diminuer davantage la consommation de ses produits, notant au passage que 96% de l'électricité qu'il a utilisée dans le monde l'an dernier provenait d'une source d'énergie renouvelable; 100% aux États-Unis ou en Chine.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer